Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les Découvertes d’Akata #12 : Je reviendrai vous voir de George Morikawa et Nobumi

Nouveau rendez-vous du mercredi où je pars à la découverte d’un titre du catalogue d’Akata.

Cette semaine, je change de dynamique. Avec les dernières catastrophes qui ont eu lieu en Asie, j’ai eu envie de me plonger dans Je reviendrai vous voir de Georges Morikawa qui revient sur la catastrophe du 11 mars 2011 qui a eu lieu au Japon.

Je vous laisse maintenant découvrir mon avis sur ce nouveau titre.

Résultat de recherche d'images pour "je reviendrai vous voir"

Titre : Je reviendrai vous voir

Auteurs : George Morikawa et Nobumi

Éditeur vf : Akata (M)

Année de parution vf : 2015

Nombre de tomes : 1 (série terminée)

Histoire : Nobumi est un jeune père de famille. Il est surtout auteur de livres illustrés destinés aux enfants. À l’instar de nombreux japonais, il sera, le 11 mars 2011, choqué à vie par la triple catastrophe qui s’abat sur son pays. Un peu naïf, et le cœur empli d’espoir, il décide alors d’envoyer gratuitement plusieurs milliers d’ouvrages jeunesse (dont les siens) pour distraire les enfants de la zone sinistrée. Mais quand il annoncera son don sur son blog, les réactions des internautes seront pour le moins… violentes ! Choqué et meurtri jusqu’au plus profond de son âme, Nobumi va alors vivre une véritable crise artistique, dont une seule issue sera possible : laissant pour plusieurs jours sa vie confortable de tokyoïte, il part en tant que bénévole volontaire, pour aider à la reconstruction de la zone sinistrée du nord est du Japon. Il y découvrira un paysage encore pire que tout ce qu’il avait pu imaginer…

Résultat de recherche d'images pour "je reviendrai vous voir"

Mon avis :

Je reviendrai vous voir est un projet original porté par le mangaka d’Ippo : Georges Morikawa. En s’appuyant sur le texte de Nobumi et avec l’aide d’autres mangaka, il a mis en place un titre collaboratif pour revenir sur le terrible 11 mars 2011 et surtout ses conséquences. George Morikawa porte le projet mais il a également fait appel à d’autres mangaka plus ou moins connus par nous pour livrer quelques vignettes et apporter leur sensibilité à ce projet.

Dans cette oeuvre qui semble assez classique dans la forme au premier abord, on découvre l’engagement d’un jeune auteur d’albums pour enfants qui décide de partir aider dans le nord du Japon après la catastrophe de Fukushima. Poussé par sa maladroite envie d’aider mais rabroué par les « haineux » du net, il choisit de donner un sens à son engagement en allant aider sur place, mais la réalité est bien loin de ce à quoi il s’attendait. Il est alors confronté à toute la rudesse d’un lendemain de catastrophe naturelle.

Ce titre relate une histoire sans concession, celle des bénévoles qui partent aider pendant quelques temps à déblayer, reconstruire des endroits dévastés et qui vont en profiter pour redonner de l’espoir à la population. Le mangaka rend ainsi hommage à leur travail de fourmis bien trop souvent ignoré voire moqué alors qu’il est essentiel. On a l’impression qu’ils font peu, que ça se servira à rien au milieu de toutes ces décombres mais si chacun fait un peu, au final ça fait beaucoup de choses de faites, et c’est le message que les auteurs cherchent à nous transmettre. Chacun à sa hauteur, on peut faire quelque chose, même un tout petit rien pour aider, et ça portera. Aider les autres, ce n’est pas se faire mousser ou se faire plaisir, c’est apporter une vraie réponse à un instant donné qui même si elle semble insignifiante ne l’est pas pour celui qui la reçoit. En cela, ce titre est éminemment important.

Après dans la forme, j’ai été bien moins enthousiaste. Je n’ai d’abord pas réussi à ressentir les émotions du héros. Je le trouve trop lisse et surtout trop candide. De plus, la vitesse à laquelle se passe le récit ne m’a pas aidée. Elle laisse peu de place pour développer les émotions. Du coup, l’ensemble est fort maladroit de ce côté-là. Mais ce n’est pas grave, je retiendrai plus le message que la forme. Parce que le message est ce qui prime ici : il faut savoir s’entraider et donner de soi pour se sortir de situation aussi dramatique.

Je reviendra vous voir est un titre à portée universelle, qui ici se passe au Japon, mais pourrait aussi bien se passer dans n’importe quel pays venant de subir une catastrophe naturelle ou pas d’ailleurs. Les deux auteurs veulent nous faire saisir l’importance de l’entraide entre les gens à tous les niveaux. Leur message est important et devrait être entendu partout.

Découvrez, Je reviendrai vous voir sur le site Akata.fr.

Résultat de recherche d'images pour "je reviendrai vous voir"

Découvrez aussi sur mon blog, les titres suivants d’Akata :

 

 

    

    

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s