Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les Découvertes d’Akata #19 : Les contes graveleux de mon papy de Kazuhiro Urata

Nouveau rendez-vous du mercredi où je pars à la découverte d’un titre du catalogue d’Akata.

En cette saison de fête, je vous présente cette semaine le cadeau idéal pour les grands enfants : Les contes graveleux de mon papy de Kazuhiro Urata, un seinen qui revisite avec humour les contes de notre enfance. A réserver à un public averti tout de même ^^

Je vous laisse maintenant découvrir mon avis sur ce nouveau titre.

Titre : Les contes graveleux de mon papy

Auteur : Kazuhiro Urata

Éditeur vf : Akata (WTF!!)

Année de parution vf : 2018

Nombre de tomes vf : 1

Nombre de pages : 480

Histoire : Dômu est un petit garçon, et chaque soir, quand il n’arrive pas à dormir, son adorable papy vient lui raconter des histoires ! Et ce qui est super, c’est que son papy, il est très cultivé et connaît des contes et légendes du monde entier : La Cigalle et la BilissLe Garçon qui criait aux chaudassesLes Trois Petites MochonnesLe Lièvre et l’InconnueBlanche Neige et les sept collégiens… Alors comme Dômu, laissez-vous bercer dans l’univers (pervers et douteux) des Contes Graveleux de mon Papy !!

 

Je remercie Akata pour la découverte de ce titre au format numérique 🙂

Mon avis :

Je dois avouer que sans la réputation d’Akata, je ne sais pas si je me serais tournée vers ce titre. J’ai beau aimé les revisites de contes de fées, celles de Kazuhiro Urata sont quand même assez spéciale et le dessin est très typé. Cependant, c’est un oneshot et c’est un bel objet livre donc il a su attirer mon attention, surtout en cette période de fête.

Que notre propose ce nouvel auteur dans le panorama français ? Il revisite avec un humour très WTF 43 contes traditionnels japonais et européens de façon toujours courte et dynamique qui ne laisse pas place à l’ennui. Cependant, je pense qu’il vaut mieux y picorer que lire tout d’une traite car au bout d’un moment un sentiment de répétition pourrait naître et agacer le lecteur. En effet, la recette est un peu toujours la même. On y suit le grand-père du petit Domû qui s’introduit d’abord dans sa chambre, puis dans sa vie scolaire et son quotidien, pour lui lire des histoires classiques qui dérapent toujours très vite pour devenir vraiment polissonnes, ce qui gêne grandement notre héros. Le lecteur peut d’ailleurs se demander comment il peut ne pas finir traumatisé avec tout ce qu’il entend ^^

Il faut dire que le mangaka sait vraiment faire preuve de beaucoup d’humour et qu’il ose tout. On a droit aussi bien à de banales histoires de fesses avec un peu d’humour grivois, qu’à des blagues tendancieuses sur la pédophilie, la zoophilie, le sadisme, le masochisme, le fétichisme, etc. Je crois que peu de choses nous sont épargnées, mais dans l’ensemble pour peu qu’on ait l’esprit ouvert et de l’humour, ça passe plutôt bien. D’ailleurs les dessins servent très bien l’humour et la grivoiserie du titre par leur côté très rondouillard et expressif, presque cartoonesques.

L’auteur varie également les supports de ses histoires, ratissant aussi bien du côté des histoires traditionnelles européennes comme les 3 petits cochons, le petit chaperon rouge, Alice au pays des merveilles, le Petit Poucet, Jack  et le haricot magique, la Petite sirène et j’en passe ; que du côté des histoires traditionnelles japonaises comme Urashima Tarô, Momotarô, Issun-Bôshi, Kintarô, Musashi Miyamoto, etc. Il utilise également des figures du folklore comme les Bouddha, les Tanuki, les Fantômes, l’Ogre, … mais toujours en détournant leur fin première pour ajouter une petite dose de perversité. Parfois, il joue également sur les codes en ajoutant une touche de modernité dans ses contes, comme avec l’introduction des QR-Code, du téléphone portable, des jeux vidéos, du speed-dating, des idoles, etc. Il aime bien mélanger les genres et associer tradition et modernité. Il introduit aussi des éléments de la culture otaku, on retrouve ainsi des références à DragonBall, à Yu-Gi-Oh ou encore à Golgo 13. On sent vraiment qu’il a une imagination très fertile.

Après, je ne vous cacherai pas que sur 43 petites histoires, je ne les ai pas toutes appréciées. J’en ai trouvé certaines redondantes. J’ai trouvé le recyclage de personnages un peu facile. J’ai trouvé que certaines ne menaient nulle part. Mais je trouve ça normal dans un tel type d’ouvrage. Difficile de maintenant la qualité tout du long. J’ai aussi été moins sensible à certains types d’humour mais ça, ça dépend vraiment de chacun.

En attendant, je salue l’initiative d’Akata de publier un tel ouvrage dans notre paysage français parce qu’il faut avouer qu’il y a peu de titres humoristiques adressés à un public adulte dans les mangas parus en France. Certes, ce n’est pas un titre impérissable mais il fait passer un bon moment et amuse bien le lecteur amateur d’humour potache. Je serais curieuse de lire les autres oeuvres de l’auteur pour voir comment il y développe son sens de la comédie.

Ma note : 13 / 20

Découvrez, Les contes graveleux de mon papy sur Akata.fr.

Découvrez aussi sur mon blog, les titres suivants d’Akata :

 

 

    

 

 

  

4 commentaires sur “Les Découvertes d’Akata #19 : Les contes graveleux de mon papy de Kazuhiro Urata

  1. Dommage que tu n’aie pas accroché plus que ça. C’est vrai que toutes les histoires ne se valent pas. J’ai fini le premier livre hier, et sur les 13 premières histoires, je me suis bien marré xD
    Par contre, je pense que c’est pas un titre à lire d’une traite, je comprends pas l’idée d’Akata d’avoir repacké les trois tomes en un seul gros et volumineux car le prix peux freiner je trouve…

    Aimé par 1 personne

    1. Ça m’a aussi surprise de découvrir que c’était 3 tomes en 1 et que c’était aussi épais du coup. Après, je suis du genre à tout lire d’un coup quand je commence. J’ai du mal à picorer… mais effectivement, c’est un titre qui s’y prête et même doit se lire comme ça, tu as raison 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s