Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Back In Time #3: Gunnm de Yukito Kishiro

Voici le troisième numéro d’un rendez-vous où je vous parlerai d’un ancien manga que je ne vous ai pas encore présenté ici et que j’ai déjà lu il y a quelques années. Je vous en présenterai le tome 1 à chaque fois et pas forcément plus. Il peut s’agir aussi bien d’un coup de coeur à l’époque que d’une lecture mitigée à qui j’ai envie de redonner une chance. Back In Time est donc l’occasion de remettre en avant des vieux titres parfois oubliés. J’espère que ça vous plaira ^-^

Pour ce troisième rendez-vous, je vous propose de revenir sur Gunnm de Yukito Kishiro, un titre culte et surtout le tout premier manga qu’on m’a acheté !

Titre : Gunnm

Auteur : Yukito Kishiro

Éditeur vf : Glénat (Seinen)

Année de parution vf : 1995-1998

Nombre de tomes : 9 (série terminée)

HistoireGally est une androïde trouvée dans la Décharge, cet océan d’ordures déversé par Zalem, la ville suspendue. Ido, un bio-mécanicien de génie, lui construit un nouveau corps, mais rien ne pourra empêcher Gally de révéler sa vraie nature : une guerrière obsédée par la victoire dont le «Panzer Kust», une redoutable technique de combat, est le seul héritage d’un passé obscur…
Gunnm est incontestablement l’une des plus incroyables bandes dessinées actuelles. Tous les personnages de cette saga sont un assemblage d’organes et de pièces mécaniques, réussissant la fusion parfaite entre l’homme et le robot. Qui, de la machine animée par un cerveau humain ou du corps biologique truffé de puces électroniques est le plus vivant ? Qu’est-ce qui fait qu’on est humain ou que l’on ne l’est pas ? A travers la quête d’identité de Gally la Cyborg, Yukito Kishiro tente de répondre à cette question et mélange l’action, la philosophie et l’imagination : les trois moteurs de la science-fiction.

Mon avis :

Tome 1

Gunnm est un titre à part pour moi. C’est le premier manga qu’on m’a acheté alors que je n’avais même pas 10 ans. Oui, mes parents n’étaient pas trop regardant sur mes lectures ^^! A l’époque, j’avais été complètement envoutée par cette histoire ultra violente qui me donnait l’impression de me trouver dans un « film de grands ». C’était futuriste, vif, incisif et je n’avais jamais lu ça. Qu’en reste-il 20 ans plus tard ?

Gunnm est toujours aussi culte. C’est un manga qui me fait toujours autant rêver. Il a beau être très dur, violent, cru et même dérangeant. Je suis ébahie dès ce premier tome par la qualité de conteur et de dessinateur de Kishiro dont Gunnm fut le premier titre. Pour une première oeuvre, c’est assez bluffant. Dès les premières pages, la mise en place est faite et il déroule ensuite son univers avec une grande facilité.

Celui-ci est un mélange de steampunk et de cyberpunk avec des influences marquées à Frankenstein, Mad Max, Orange Mécanique, Metropolis ou encore Blade Runner. C’est sombre, c’est sale, c’est violent. Nous sommes dans la décharge d’une cité volante où les humains survivent comme ils peuvent, beaucoup en se faisant transformer en cyborg. L’un des derniers humains purs jus de la zone, le Dr Ido, tombe par hasard sur la tête d’une superbe cyborg. Il tombe direct sous son charme et décide de lui redonner un corps sans savoir dans quoi il s’embarque.

Gunnm, c’est l’histoire de cette cyborg, Gally, qui a perdu la mémoire et s’est de suite attachée à son « créateur ». On va donc la suivre dans ses aventures. Des aventures d’emblée très violentes, puisqu’on part dans les entrailles de Zalem, à chercher un serial killer. Gally va devenir une hunter warrior et se livrer aux combats les plus fous pour protéger ceux qu’elle aime, tout en perfectionnant son art du combat qui semble lui venir de ses souvenirs oubliés.

Gunnm est donc une oeuvre à mi-chemin entre la philosophie et le combat à outrance. Les réflexions sur le corps, l’esprit, l’âme sont très intéressantes et font vraiment réfléchir. Elles nous permettent également de s’attacher vite et irrémédiablement à l’héroïne au coeur de ce voyage. Les combats, eux, sont orchestrés de main de mettre. La mise en scène est saisissante. C’est fluide, vif et incisif. J’en ai rarement vu des mieux dessinés et des plus intenses. C’est un vrai régal visuel et c’est bluffant pour un si jeune auteur à l’époque. Aujourd’hui encore, ils n’ont pas pris une ride.

Ce premier tome est une excellente mise en bouche. On rentre rapidement dans l’univers et on en saisit vite les enjeux. On sait qu’on est dans une histoire futuriste crade où il y aura des combats et du mystère mais aussi beaucoup d’émotion et de la réflexion. Gunnm est pour moi un titre très complet qui a très bien vieilli et qui mérite sa place d’incontournable.

Ma note : 18 / 20

7 commentaires sur “Back In Time #3: Gunnm de Yukito Kishiro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s