Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Graineliers de Rihito Takarai

Titre : Graineliers

Auteur : Rihito Takarai

Éditeur vf : Ototo

Année de parution vf : Depuis 2019

Nombre de tomes : 2 (en cours)

Histoire : Dans ce monde, il existe des graines qui possèdent des pouvoirs. On appelle ces personnes qui les produisent des « Graineliers ». Pour gagner de l’argent, Lucas Anglade fait pousser des graines rares illégalement pour les revendre ensuite. Le père de Lucas, Christopher, fait également pousser des plantes sans en avoir les droits. Un soir, des gardes de la société qui encadre la recherche de graines du pays, sont à la porte de la maison de Lucas. Pour protéger son fils, Christopher lui donne des graines spéciales et lui demande de s’enfuir par l’arrière de la maison. Alors que Lucas se trouve près de la maison de son ami d’enfance, il décide d’avaler ces graines mais s’effondre de douleur. Quel est donc le pouvoir de ces mystérieuses graines ?

Mon avis :

Tome 1

Je ne lis pas beaucoup de titres de chez Ototo et pourtant ce deuxième essai se révèle très positif et je me dis que je devrais peut-être faire plus attention à leur catalogue.

Graineliers est un titre de fantasy écrit par Rihito Takarai (autrice du boys love 10 Count) qui se déroule dans un univers européen daté. On y suit un jeune homme passionné par les plantes qui suite à un incident va ingurgiter l’une d’elle qui va le changer profondément et bouleverser sa vie.

L’autrice développe ici un univers original où la culture des graines est devenue essentielle à la vie des gens et du coup elle semble réglementée par un organisme d’état un brin autoritaire. Au fil des pages, on découvre ce monde à la fois proche et différent du nôtre qui recèle bien des mystères. On ne sait pas encore pourquoi les plantes sont si importantes, comment on en est arrivé là, qui a mis tout ça en place, qui chapeaute tout, etc. Il reste plein de questions assez fascinantes en suspens, du coup l’univers intrigue vraiment mais j’en ai beaucoup apprécié la mise en place.

Pour cela, on découvre un jeune homme, qui pourrait être comme tous les autres, s’il n’avait pas une affinité toute particulière avec les graines et les plantes. En plus, il a un père, qui fut autrefois grainelier (=responsable de l’étude des graines) et qui vit désormais enfermé dans sa chambre où il semble faire de mystérieuses expériences depuis qu’ils sont venus s’installer dans le village suite à un événement encore mystérieux lui aussi. Il faut qu’il y ait un élément déclencheur qui vienne bouleverser sa petite routine avec son ami d’enfance pour lancer l’intrigue et l’emmener sur de nouvelles voies qui vont nous permettre d’explorer cet univers qui est plus sombre qu’on ne pourrait le croire.

Ce premier tome a un bon rythme tout en prenant son temps pour poser les bases de l’histoire. Les chapitres s’enchaînent rapidement avec grand plaisir. On alterne ton dramatique et petits traits d’humour bienvenus. On y découvre les personnages principaux, des bouts de leur passé, leurs aspirations et enfin l’aventure qu’ils vont vivre qui va leur permettre sûrement de voir leur monde différemment ensuite. Ils font déjà des rencontres qui vont sûrement être importantes pour la suite, le tout sans que rien ne paraisse trop rapide ou forcé. Non, ça avance tranquillement d’un bon pas.

Le seul petit reproche que je ferais, c’est que je trouve parfois le titre un peu froid, manquant un peu d’émotion. On sent que les tentatives pour nous en donner sont là, mais elles ne font pas mouche chez moi, comme elles peuvent le faire dans The Ancient Magus Bride par exemple. Je trouve encore les personnages un peu trop froids.

Graphiquement, l’ouvrage est très séduisant. Les dessins sont fins et doux à l’image de l’ambiance assez triste et poétique du titre. On sent que le drame n’est jamais loin, ça donne un doux voile mélancolique à l’histoire que j’aime beaucoup. La couverture, malgré son fond orangé trop criard à mon goût, illustre bien le caractère du héros. Ototo nous soigne également en nous offrant une petite page couleur avec lui et l’un des personnages que l’on va d’ailleurs rencontrer. C’est de toute beauté.

Je suis tombée complètement sous le charme de ce titre assez inattendu pour ma part. On pourrait croire que son enrobage assez classique pour tout amateur de fantasy aurait pu me refroidir mais ce n’est pas le cas. J’ai aimé le cadre original des graines et des graineliers. J’ai aimé le ton. J’ai aimé les dessins. J’ai aimé l’aventure qu’on nous propose de vivre. C’est un joli petit coup de coeur pour moi pour commencer l’année et ça me donne envie de découvrir d’autres titres de la mangaka.

Tome 2

Après mon coup de coeur pour le premier tome, j’appréhendais un peu la lecture de la suite, craignant que ce ne soit aussi bon. Heureusement, je n’avais aucune crainte à avoir. En effet, ce deuxième tome, quoique différent, est tout aussi intéressant. L’autrice ayant présenté son univers dans le précédent, elle peut se permettre de poser le rythme et de creuser les choses ici.

Nos deux héros ont été réquisitionnés pour travailler sur un chantier pour le gouvernement. Ce n’est qu’une bonne excuse pour que celui-ci enquête et repère les porteurs de graines de la région. Et le comportement suspect de Lucas a tôt fait d’attirer l’attention du chef de ce camp improvisé. Il va donc se retrouver obligé de le suivre dans son quartier général. Sauf qu’en cours de route, Lucas va faire une drôle de découverte qui va remettre en question ce qu’il croyait du monde qui l’entoure.

Pendant ce temps, son ami de toujours, Abel, a décidé de ne plus rester passif face à ce qui produisait, face à cette injustice que vivent sans cesse les porteurs de graines. Il rejoint donc, un peu contre son gré, la Résistance anti-graineliers.

Juste avec ces deux axes, je dois avouer que je suis très alléchée concernant la suite de l’histoire. Je pense qu’il y a un vrai potentiel au niveau de l’intrigue et de l’univers. Pour autant, je trouve que l’histoire a un faux rythme un peu agaçant. C’est toujours si calme et si tranquille… alors que ça devrait parfois être un peu plus tendu voire stressant. Cependant, Graineliers reste une bonne surprise de la part d’Ototo.

Ma note : 15,5 / 20

13 commentaires sur “Graineliers de Rihito Takarai

    1. Je trouve aussi que la sortie fut assez discrète alors qu’il mérite clairement qu’on en parle plus. Ravie d’avoir te le faire découvrir ! N’hésite pas à repasser me dire ce que tu en auras pensé ^-^

      J'aime

  1. je suis tombé par hasard sur le premier tome à la bibli et comment résister à Rihito Takarai. J’adore cette mangaka pur son dessin fin et délicat et pour les ambiance que dégagent ses manga. Mais je dois avouer que le premier tome de greneliers a été pour moi une déception. Je ne partage pas du tout ton enthousiasme. C’était plaisant à lire mais il m’a manqué ce petit quelques chose qui capte l’attention. J’ai trouvé le premier tome un peu trop confus à mon goût. J’ai quand même envie de lire la suite pour voir

    Aimé par 1 personne

    1. Tant pis, c’est pas grave, je peux comprendre. Moi, j’ai tellement l’habitude de lire des univers de Fantasy que même si ça peut sembler confus au début, j’aime ça. J’aime qu’on me plonge dans un univers que je ne connais pas et que je dois découvrir petit à petit. Mais je comprends que ça ne plaise pas à tous ^^!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s