Livres - Jeunesse / Young Adult

La fleur des marais de Pascal Lemaître

Titre : La fleur des marais

Auteur : Pascal Lemaître

Éditeur : L’école des Loisirs (Pastel)

Année de parution : 2017

Nombre de pages : 32

Histoire : « Je m’appelle Sophiline et je vis au Cambodge. La guerre a anéanti mon pays et mon cœur. » Après avoir vécu sous la dictature des Khmers rouges, Sophiline rencontre Tata Leah, une grande maîtresse de la danse. Elle va lui transmettre son savoir et la faire voyager dans un monde magique que l’on danse. « Je dois me souvenir comment on prend une fleur, comment on essuie une larme ou comment on imite Moni Mekhala qui vole… »

Mon avis :

Je découvre cette histoire grâce à l’abonnement de ma classe à l’École des loisirs sans quoi je serais sûrement passée à côté. Il faut dire que je ne suis pas très fan de la couverture et encore moins des dessins à l’intérieur… Cependant, c’est un album intéressant car il traite des Khmers rouges et du Cambodge.

Écrit d’après une histoire vraie, on suit une fillette qui vit cette guerre avec ses yeux d’enfants. Elle trouve un refuge dans la danse traditionnelle que va lui enseigner sa tante et qui prend racine dans les mythes et légendes de son pays.

L’histoire est forte, le thème change pour un titre pour les enfants, mais le traitement est un peu trop superficiel à mes yeux d’adultes. J’ai trouvé l’histoire trop rapide, pas assez développée. On ne parle pas beaucoup des Khmers rouges (je vois bien pourquoi) et même les passages que je pensais apprécier sur l’apprentissage de la danse sont assez fades à mon goût. La légende est intéressante tout de même, elle n’est pas sans me rappeler ma lecture de Bouddha de Tezuka. Mais il me manque vraiment quelque chose. J’ai trouvé la fin trop rapide et abrupte. Je crois que pour moi le format ne convient pas à ce que j’aurais aimé trouver dans ce récit.

Il m’a aussi manqué quelque chose au niveau des dessins que je trouve assez maladroits. Pourtant, ils rendent bien l’aspect culturel du titre avec un panel de couleurs et de motifs rappelant bien le Cambodge. Mais quand on est fan de Benjamin Lacombe ou Rebecca Dautremer comme moi, on ne peut que remarquer qu’il n’y a pas la même virtuosité ici et ça joue sur l’émotion qui s’en dégage.

La fleur des marais fut donc une découverte intéressante mais ce n’est pas un album qui restera dans les annales pour moi malgré son sujet original et puissant.

Ma note : 12 / 20

2 commentaires sur “La fleur des marais de Pascal Lemaître

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s