Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Real Girl de Mao Nanami

Titre : Real Girl

Auteur : Mao Nanami

Éditeur vf : Pika (shojo)

Année de parution vf : Depuis 2018

Nombre de tomes vf : 3 / 12 (en cours)

Histoire : Hikari Tsutsui, surnommé Tsutsun, est un lycéen asocial, mal dans sa peau et persécuté par les autres élèves. Il ne trouve satisfaction auprès de la gent féminine qu’à travers les animes et les jeux vidéo. Un jour, alors qu’il se retrouve coincé en heure de colle avec Iroha, la fille la plus dévergondée du lycée, il s’apprête à vivre le pire supplice de sa vie. Mais les choses ne se déroulent pas comme il l’avait imaginé…
L’histoire de la rencontre improbable entre un otaku et une bimbo.

Mes avis :

Tome 1

Je ne partais pas ultra convaincue par la pub autour de ce titre avant de le lire. La phrase d’accroche : « La rencontre improbable entre un otaku et une bimbo » aurait plutôt tendance à me faire fuir, mais les retours positifs des amis de la blogosphère (Ly, Xander) m’ont donné envie d’essayer. Suis-je convaincue maintenant ? Pas entièrement. Le titre a beau être sympa, il a tout de même pas mal de défauts qui me laissent un peu dubitative.

Tout d’abord, je dois avouer que j’ai cru un temps, avant de me renseigner donc à tort, que ce titre était un shonen déguisé en shojo. Mais non, il est bien issu d’un magazine shojo, le Dessert de Kodansha dans lequel on peut retrouver des titres aussi différents que @Ellie, Au-delà de l’apparence, Entre toi et moi, Irrésistible, Say I love you ou Cosplay Animal et Daisy – Lycéennes à Fukushima. Des titres quand même en majorité assez mature du côté de la romance où les personnages n’hésite pas à montrer rapidement et ouvertement leurs sentiments et leur désir. Real Girl est dans cette veine aussi.

C’est l’histoire de Tsutsui, un lycée un peu renfermé et donc persécuté par les autres qui se moquent de son côté otaku et le trouvent glauque. Sauf qu’un jour, par un concours de circonstances (oui, on est dans un shojo…), il va se retrouver puni avec Iroha, l’une des plus belles filles du lycée que tout le monde prend pour une fille facile. Mais bien sûr celle-ci n’est pas celle qu’elle semble être, elle va voir au-delà des apparences et comprendre que Tsutsui est quelqu’un de bien, sur qui on peut compter, et elle va donc rapidement lui proposer de sortir avec elle sous son regard incrédule.

S’il y a une chose dont Real Girl ne s’embarrasse pas, c’est de détails. En effet, l’autrice va vite en besogne. Elle caractérise vite ses personnages, à la truelle, et fait avancer leur histoire à toute vitesse dans ce premier tome. Dès la fin du premier chapitre, on a droit à une déclaration et avant la fin du tome, on aura droit à un baiser et un passage à l’hôtel… Honnêtement, ça va un peu trop vite pour moi et du coup, j’ai trouvé l’ensemble sympathique mais bien superficiel.

On sent très vite que l’héroïne cache quelque chose, est mal dans sa peau également, mais est-ce que ça justifie une telle précipitation, je ne pense pas. L’ensemble fait superficiel et pour le moment, j’ai du mal à m’attacher à elle, tant elle enchaîne les clichés. J’ai un peu le même problème avec le héros mais en plus atténué. L’autrice enfonce un peu trop le clou pour nous le présenter comme un otaku renfermé sur lui-même qui n’a qu’un ami et ne pense qu’à ses jeux. Heureusement au fil des chapitres, elle semble l’étoffer un peu en lui permettant de s’intéresser à autre chose, ou plutôt à quelqu’un d’autre, mais l’ensemble est vraiment maladroit. Du coup, la mise en place du couple va trop vite, elle ne fait pas crédible et ne me touche pas vraiment, ce qui est pourtant l’essence de ce genre de titre.

Pour autant, le titre n’est pas à jeter. J’aime qu’on y parle du jugement des autres sur leur apparence. J’aime que l’un des héros soit un peu renfermé. J’aime la relation entre le héros et son ami, otaku lui aussi, ça me rappelle un peu la série Otaku Otaku.

Les dessins eux changent un peu des autres shojo qu’on a en France. Ils me rappellent ceux de Yoko Machi sur Pika Ichi, avec ce côté très épuré, ces grands ronds yeux un peu inexpressifs, ces personnages aux membres fins presque fragiles. Ils sont parfaits pour l’adaptation en animé qui a eu lieu, je trouve.

Pour conclure, je ne peux pas dire que Real Girl soit un coup de coeur. C’est un titre avec des idées intéressantes mais qui ont pour le moment été traitées avec trop de maladresses pour moi. Le manga manque encore de sensibilité pour moi et reste trop en surface. J’attends plus de sa part pour la suite. Il y a cependant pas mal d’humour et de dérision qui me font espérer.

Tome 2

Un peu comme je le craignais, on tombe dans le cliché à tout va dans ce tome… Pourtant ça commençait bien avec l’ajout d’une nouvelle amie pour Tsutsui qui s’interroge sur la relation avec Iroha. Il est maladroit et c’est assez drôle. En plus, ça change d’entendre la voix d’un garçon pour une fois et de voir plutôt la fille calme et stoïque en face. Mais je ne sais pas, ça n’arrive pas à prendre. Je continue à trouver leur couple trop froid et ils ne me touchent pas.

Pour revenir sur les clichés, on se retrouve avec un héros qui se demande ce qu’il peut faire ou non à sa copine, si ce qu’il ressent est normal, qui se met à cuisiner parce qu’elle dit aimer une émission de pâtisserie, … Dans un second temps, on tombe aussi sur le rival qui fait de grosses crasses au héros pour l’éliminer du tableau. Alors oui, d’habitude c’est une fille qui fait ça et ici c’est un garçon, mais sinon ça ne change rien. J’ai même au contraire été choquée par la méthode employée par celui-ci, ça met à la fois sa soeur et Tsutsui en porte-à-faux, et puis jouer avec la pédophilie, très peu pour moi…

Bref, ça continue à se laisser lire mais je n’accroche pas énormément non plus, seul l’aspect camaraderie me séduit pour le moment avec ce groupe d’amis différents qui se construit.

Tome 3

Ça ne s’améliore pas vraiment avec ce tome qui est dans la droite ligne du précédent. On termine l’histoire du rival/harceleur de Tsutsui avec lequel on a vu les ravages des rumeurs. Je trouve qu’il s’en tire beaucoup trop facilement malheureusement. En plus, toute cette histoire aura montré combien il est facile de se méprendre sur quelqu’un à cause de sa passion et de l’image que ça nous donne de lui, même du côté de sa famille et c’est assez triste.

La suite ne relève pas vraiment le niveau avec cette fois l’arrivée d’une rivale pour l’héroïne, rivale qui bien sûr est fan d’animes… C’est un peu trop gros et ça tombe pile quand ils se sont disputés pour des broutilles, ça m’agace. Je trouve vraiment que leur relation manque de profondeur et que l’autrice ne parvient pas à lui en donner. Sur le papier pourtant ça me plaît qu’Iroha sorte avec lui en dépit de sa apparence, mais dans les faits il y a quelque chose qui cloche. L’autrice n’a pas pris le temps de les laisser se découvrir et ça manque. En plus, elle essaie de nous ajouter une dose de drame complètement artificiel dans les dernières pages avec le mystère autour du départ d’Iroha, ça ne prend pas.

Ma note : 13 / 20

7 commentaires sur “Real Girl de Mao Nanami

  1. Ah ben dommage, moi j’aime bien ^^
    Par contre tu vois, tu le compare à Otaku Otaku, j’ai même pas tenu un tome complet tant j’ai rien aimé dans ce manga.
    Comme quoi, on percoit pas les lectures de la même façon ^^
    Désolé de t’avoir fait essayer ce titre :/

    Sinon, je pensais, tu as testé Love X Dilemma ? Je suis en train de le lire, et c’est pas un shojo, mais un shonen (mais il y a une romance) et les propos sont vraiment adultes. T’as l’animé aussi qui passe sur ADN et qui respecte bien le manga.

    Aimé par 1 personne

    1. Je sais que tu aimes, c’est pour ça que j’ai essayé mais tu n’y es pour rien si je n’aime pas.
      Comme tu le dis, on a chacun nos sensibilités. Moi, Otaku Otaku me parle, j’y retrouve certains comportements et ça m’amuse. Je voulais quelque chose de plus doux et sensible ici mais je ne l’ai pas trouvé.
      Je note pour Love x Dilemma, je ne connais que de nom et les couvertures ne me tentaient pas trop, mais je vais peut-être lui donner une chance, après tout en leur temps, j’ai aimé des shonens romantiques comme I’S ou Maison Ikkoku ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Je m’attendais à un truc bizarre pour Love X Dilemma, mais c’est finalement classique (triangle amoureux).
        Le gros avantage c’est qu’on est pas dans un shojo, et que du coup, le perso principal est un ado. De plus, sur les deux filles qui gravitent autour de lui, l’une d’elle est adulte. Cela conduit à des situations pus mature, comme coucherie (ils passent pas dix ans à se tenir la main ^^) adultère, divorce, etc… Moi j’aime beaucoup, mais Opale n’a pas accroché par exemple, donc à toi de voir ^^

        Et c’est édité chez Delcourt-Tonkam, en général, ils proposent pas des trucs trop doux comme on peut trouver chez Soleil.

        Aimé par 1 personne

      2. Je ne sais pas si ça va être mon truc alors, le peu que tu en dis me refroidit un peu, je ne suis pas fans des coucheries, adultères et autres. Je crois que je cherche surtout un entre deux entre ça et les romances cul cul pour les plus jeunes et c’est pas toujours facile à trouver lol
        Mais je pense que je testerai quand même pour voir ^^

        Aimé par 1 personne

      3. Après, c’est pas un porno hein 😅
        Disons que t’as du passage à l’acte et que les thématiques sont plus adultes. Mais c’est pas non plus un truc hard, bien au contraire 😉
        Au pire, si tu veux pas prendre grand risque, essaie l’animé, je pense qu’en 3-4 épisodes, tu pourras te faire un avis. (En plus, l’opening est excellent 😍)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s