Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Le fleuve Shinano de Kazuo Kamimura et Hideo Okazaki

Titre : Le Fleuve de Shinano

Auteurs : Kazuo Kamimura et Hideo Okazaki

Editeur vf : Asuka (1e édition) / Kana (réédition)

Année de parution vf : 2009 (Asuka) – 2018 (Kana) // vo : 1973

Nombre de tomes : 3 (série terminée chez Asuka) / 1 (série terminée chez Kana)

Résumé du tome 1 : Dans la région du bassin de la Shinano, dont la rivière a de tout temps été le crève-cœur, les conditions de vie sont depuis toujours difficiles. Longs hivers enneigés, maigres récoltes, enfants dévorés par les loups… rien n’épargne les habitants de la région. Dans les années 1930… Même si la modernisation entreprise par l’État japonais depuis 1868 a développé les manufactures de tissage, les jeunes filles sont les premières victimes des difficultés économiques. Leur destin est déjà tout tracé : ce sera le bordel ou l’usine. Issue d’un milieu aisé, la jeune et jolie Yukie ne sera pas épargnée par les aléas de la vie.

clubdiv

Mon avis :

Je suis un peu embêtée pour parler de ce titre. Je m’attendais à avoir un énorme coup de coeur pour lui et ça n’a pas été le cas même si je lui reconnais tout plein de qualités.

Avec ce titre patrimonial, je découvre non seulement le trait de Kazuo Kamimura mais aussi un nouveau pan des mangas de la mouvance gekiga. De ce point de vue, c’est une vraie réussite, j’ai appris plein de choses et surtout j’ai adoré la performance graphique. Malgré des visages pas toujours réussis selon moi, il y a une grande maîtrise graphique de la part de Kazuo Kamimura qui transfère une vraie force à son titre. La composition des planches, le choix des points de vue et les émotions qui en ressortent sont de toutes beauté. C’est très poétique et on sent que les métaphores sont choisies avec soin. Cela rend l’histoire d’autant plus forte.

L’histoire, justement, c’est là que le bas blesse pour moi. J’ai trouvé celle-ci beaucoup trop théâtrale et dramatique pour moi. Tout est surjoué, tout est dans l’extrême et j’ai vraiment du mal avec ça. J’entendais presque ces vieilles chansons japonaises hyper tristes dans mes oreilles en lisant cette histoire, c’est dire. Je peux comprendre que cela plaise à certains mais ce n’est pas mon cas. Il n’arrive que des drames à Yukié, c’est une accumulation et parfois même une surenchère, la pauvre. Pourtant, son histoire  peut aussi se révéler très intéressante par certains côtés. On apprend comment on vivait dans cette région, les ravages de la crise économique, les mesures que certaines familles en sont venues à prendre etc. Ça permet de voir une nouvelle facette du Japon des années 30 et de ses habitants que je ne connaissais pas, ce qui m’a donné très envie d’en apprendre plus sur l’histoire intérieure de ce pays.

Pour finir comme parfois au théâtre, j’ai eu la sensation de voir des scènes juxtaposées qui manquent du liant qu’apporte normalement la narration des romans qu’on retrouve aussi dans les mangas plus modernes. Cela ne m’a tout de même pas enlevé l’envie de découvrir d’autres titres de Kazuo Kamimura pour affiner mon avis, mais ce ne sera pas pour de suite, j’ai eu ma dose de drame ^^.

Ma note : 14 / 20

manga-le-fleuve-shinano-tome-1-2481927

8 commentaires sur “Le fleuve Shinano de Kazuo Kamimura et Hideo Okazaki

  1. Je pense que le côté surjoué vient de l’époque où l’histoire se passe, et surtout de l’époque ou Kamimura a écrit son histoire. Je pense aussi que c’est le genre d’histoire qu’il a imaginé en pensant aux représentation théâtrale du Japon (et la Chine?), doù le fait que tout est exagéré.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s