Livres - Jeunesse / Young Adult

Vicious de Victoria E. Schwab

Titre : Vicious

Auteur : Victoria E. Schwab

Éditeur : Titan (vo) / Lument (vf)

Année de parution : 2013 (vo) / 2019 (vf)

Nombre de pages : 340

Histoire : Le combat du mal contre le mal absolu. Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même… morte et enterrée.
À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d’un pessimisme saisissant. Eli, c’est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n’est pas au bout de ses surprises…
Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour  » ExtraOrdinaires « . Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu’Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c’est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté…

Un tome 2, Vengeful, est finalement sorti en 2018 (en vo).

Mon avis :

Il y a un an et demi, j’avais déjà essayé de découvrir l’univers de V.E. Schwab dont on ventait tant les talents sur le net, en lisant A Darker Shade of Magic. Malheureusement, ça avait été un flop chez moi. Malheureusement bis, j’ai voulu retenter l’expérience avec Vicious, qui bien qu’ayant des qualités, n’a pas été à la hauteur de mes attentes.

La première déception que j’ai ressenti est entièrement de ma faute, je pense. A la lecture du résumé, je m’étais fait une toute autre idée de l’histoire et j’ai été très déçue de tomber sur quelque chose bien plus restreint au niveau de l’intrigue et de l’univers. Je pensais vraiment suivre une histoire avec plus d’ampleur que celle-ci et me retrouver coincée pendant toute l’histoire avec 4 personnages au sein d’une même ville pour un même motif assez répétitif m’a vite lassée.

Ma deuxième déception est entièrement du fait de l’autrice par contre. J’ai trouvé les premières 100 pages très bien construites et addictives. On y découvrait deux garçons, amis et rivaux à la fac pendant leurs études de médecine. En voulant proposer des thèses intéressantes, ils se sont mis à jouer les apprentis sorciers et bien sûr ça a mal tourné. L’idée d’Eli, d’étudier comment les gens deviennent des E.O. (=des personnes avec des pouvoirs ExtraOrdinaires), était très bonne, surtout en s’implantant comme ça avec un côté scientifique. J’ai aimé les voir devenir des espèces de savants fous faisant des expériences sur eux-mêmes pour vérifier leurs hypothèses. Tout ça m’a beaucoup plus. Là où ça a dérapé, c’est dans la suite de l’histoire, entre Eli qui veut se la jouer « messie vengeur masqué » et Victor qui est obsédé par l’idée de se venger de lui, on s’enlise dans quelque chose de tellement classique, que ça m’a souvent fait lever les yeux au ciel.

Hate was too simple a word. He and Eli were bonded, by blood and death and science.They were alike, more so now than ever. And he had missed Eli. He wanted to see him. And he wanted to see him suffer. He wanted to see the look in Eli’s eyes when he lit them up with pain. He wanted his attention.

C’est dommage parce qu’à l’origine les personnages étaient vraiment intéressants. Ce sont tous les deux des anti-héros que l’on suit aussi bien en étant dégoûté que fasciné. Ce sont deux garçons très intelligents mais avec de vraies failles. C’est peut-être chez Victor qu’elles sont le plus flagrantes au début. Il est mal dans sa peau et l’exprime en noircissant les pages des livres de ses parents en en laissant juste quelques mots détournant le message qu’ils veulent transmettre à leurs lecteurs (idée reprise sur les couvertures de l’édition américaine et j’adore !). Eli, lui, a plutôt tout de la tête de classe, beau gosse et bien dans ses baskets. Mais au final, ils sont aussi torturés l’un que l’autre et l’apparition de leurs pouvoirs ne va rien arranger. Tout ça m’a beaucoup plu, sauf que, parce qu’il y a bien sûr un mais, l’autrice s’arrête là dès le début de son roman et ne va jamais vraiment plus loin. Du coup, comme elle ne creuse pas plus que cela ses personnages, ni leur relation d’amour/haine, on reste trop en surface et ça rend la lecture superficielle. Les personnages secondaires qui les accompagnent sont sympas mais font aussi très personnages de roman Y.A… Et je n’ai eu de coup de coeur pour aucun d’entre eux, même si les pouvoirs de certains auraient pu me les rendre plus attachants, comme Serena qui était bien partie sous ses airs de Sirène.

Pour compenser tout ça, V.E. Schwab veut nous livrer une intrigue et une narration qui sort du lot. Elle s’amuse, lors de courts chapitres, à passer d’une trame temporelle à une autre. Il y a le présent avec ce compte-à-rebours jusqu’au moment fatidique, et le passé où l’on revient sur les origines de toute cette affaire. On suit aussi bien les deux héros que ceux qui les accompagnent. J’ai plutôt bien aimé cela. Tout comme, j’ai trouvé que l’histoire avait un bon rythme, malgré un petit ventre mou au moment du début de la seconde partie. On sent qu’on se rapproche petit à petit du climax, c’est-à-dire de l’affrontement des deux héros, la tension monte et l’histoire devient plus nerveuse, notamment grâce à des utilisations intéressantes des pouvoirs des E.O. qu’on croise. Ça rend le titre assez addictif et même si j’ai eu pas mal de réserves, je n’ai pas pu m’empêcher de tourner les pages à toute vitesse, ce qui fait que le livre ne m’aura tenu que 2 soirées.

La fin, elle, est quand même assez loin de la claque ou du rebondissement de fou qu’on m’avait annoncé. Je l’ai trouvée logique et prévisible, donc sans surprise malheureusement. J’ai pourtant attendu jusqu’au bout pour en recevoir une, mais non.

Je reste donc une nouvelle fois sur ma faim avec V.E. Schwab. Elle a à chaque fois des idées et des univers qui me plaisent, mais il manque toujours quelque chose dans l’exécution, notamment du côté des personnages. C’est fort dommage parce que je voudrais vraiment aimer. J’ai tout de même plus apprécié qu’A Darker Shade of Magic mais je ne pense pas lire la suite ici non plus. Cette fin me convient.

Ma note : 13 / 20

16 commentaires sur “Vicious de Victoria E. Schwab

    1. Merci, j’ai essayé d’être la plus juste possible.
      Je pense effectivement qu’il faut que chacun le lise pour se faire une opinion. Je n’aurais pas imaginé une toute autre histoire, peut-être aurai-je bien plus apprécié ^^

      Aimé par 1 personne

    1. Je ne te le fais pas dire, j’ai parfois un peu l’impression d’être la seule à ne pas aimer… Après comme je l’ai dit, c’est aussi parce que je m’étais imaginée une autre histoire, ce qui n’a pas aidé…

      J'aime

  1. Je n’ai toujours pas découvert la plume V.E Schwab… J’ai vu partout sur la toile fleurir des chronique sur A Darker Shade of Magic et ils étaient mitigés, tout comme ton article sur Vicious. Je vais essayé de m’y plonger dans pas trop longtemps pour me faire ma propre idée. C’est vrai que les univers mis en place par l’autrice semblent vraiment bien construits

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, elle a souvent de très bonnes idées mais c’est la mise en oeuvre qui pêche ensuite pour moi. Après comme tu dis, elle a aussi ses fans et lecteurs fidèles, qui eux adorent, donc c’est effectivement à chacun de se faire sa propre idée ^^
      N’hésite pas à repasser me dire ce que tu en auras pensé quand tu l’auras lu 😉

      J'aime

  2. On m’avait laissé entendre que justement, les personnages et les liens entre chacun d’eux étaient plutôt bien approfondis… J’en entends tellement parler de ce livre que je pense bientôt me faire ma propre opinion. J’ai hâte de suivre ces deux amis-ennemis.

    Aimé par 1 personne

    1. Ça doit dépendre de ce qu’on attend et des lectures qu’on a l’habitude de faire. Ici, je pensais avoir quelque chose de plus mature et c’est en fait très jeunesse dans l’écriture, d’où le fait que je trouve les relations un peu superficielles ^^! Mais oui, sur ce titre, il vaut mieux se faire son propre avis, c’est sûr. Alors bonne lecture 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s