Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Magus of the Library de Mitsu Izumi

Titre : Magus of the Library

Auteur : Mitsu Izumi

Éditeur vf : Ki-Oon (Kizuna)

Année de parution vf : Depuis 2019

Nombre de tomes vf : 3 (en cours)

Histoire : “Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde !” Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Mon avis :

Tome 1

En amatrice d’univers magique et de l’objet livre, dès l’annonce de sa sortie, ce nouveau seinen de la collection « Kizuna » de Ki-Oon m’a fait de l’oeil. L’univers semblait fait pour moi. Je me suis donc jetée dessus à sa sortie et j’en ressors enchantée !

Ce n’est pas une lecture qui va révolutionner le genre, le titre surfe sur la vague de ces titres beaux et doux, se passant dans un univers fantastique, que Ki-Oon et d’autres se sont fait plaisir à sortir ses dernières années. Il n’y a rien de révolutionnaire en soit mais c’est tout est très bien fait, des dessins, en passant par l’univers et les personnages ainsi que la mise en place de l’histoire.

Ce premier tome est une grosse mise en bouche permettant de découvrir l’univers dans lequel vit un héros singulier « oreilles pointues », un amoureux des livres, mais un être différent de ceux autour de qui il vit et qui va vite se retrouver ostracisé. L’autrice joue sur notre corde sensible pour ainsi nous faire découvrir à travers ses yeux ce monde où la différence est mal acceptée et où les livres ont une grande importance. Elle nous peint ainsi non un univers enchanteresque, même s’il est propice à la rêverie pour nous lecteur, mais un univers plus complexe où l’on sent poindre des rivalités et des tensions aussi bien politiques que sociétales. Et même si ce premier tome n’est qu’une amorce, il met déjà l’eau à la bouche.

En effet, ce tome 1 n’est qu’un long prologue, nous permettant de découvrir dans un premier temps le héros puis l’univers qui l’entoure et en particulier celui des Mages de la grande librairie d’Afshak. C’est un beau voyage et une belle aventure qui nous est promis au sein du monde de la magie et des livres. L’autrice pour cela mélange dans son récit des ambiances tirées à la fois des Milles et une nuits et de l’héroïc-fantasy plus classique, ce qui donne une teinte toute particulière à son histoire qui m’a vite séduite. J’ai beaucoup aimé tous les mystères entourant la caste des Mages de la librairie : les Kahuna. On sent déjà un système riche et original s’appuyant sur une magie pratique jouant sur les éléments et la nature. C’est graphiquement très séduisant quand on la voit se déployer, et on ne demande qu’à en voir plus.

Dans ce début, on suit l’enfance du héros, une enfance tout sauf facile mais qui va se retrouver bouleversée par l’arrivée de 3 Kahuna dans son village. C’est le début d’une nouvelle aventure pour lui et pour nous, mais celle-ci ne débutera vraiment à proprement parler que dans le prochain tome, ici ce n’était qu’une première rencontre, permettant au lecteur de s’immerger dans les arcanes de la saga.

Les personnages ont été définis rapidement mais très efficacement par l’autrice, chacun ayant un trait de caractère bien déterminé qui le rendra facilement attachant et reconnaissable dans le rôle qu’il va jouer. J’ai beaucoup aimé le bestiaire aussi qui les entoure, aussi bien du côté des Kahuna que du côté du héros, ils rajoutent une part de dépaysement et de mystère. L’histoire, elle, est très fluide et se lit rapidement malgré, parfois, certaines pages un peu trop chargées. Elle invite au voyage et surtout à l’amour des livres, du savoir, de l’aventure, du dépaysement et de l’amitié, ce qui donne une très jolie ambiance au titre.

Dernier petit point, les dessins : ils sont doux, fins et fourmillent de détails. Les personnages sont très expressifs. Les décors sont riches et j’ai beaucoup aimé le soin portés aux bêtes et aux costumes. Ça m’a rappelé, un ton en-dessous bien sûr, ce que peut faire Kaoru Mori (Bride Stories, Emma). C’est vraiment très beau, il suffit de regarder toute la couverture pour s’en convaincre et les scènes d’action sont assez immersives en prime.

Vous l’aurez compris, ce premier tome de Magus of the Library m’a vraiment séduite. Je ne veux pas vous en révéler trop pour que vous gardiez la surprise mais l’univers est très doux, poétique et enchanteur, même s’il a aussi des petites pointes de noirceurs. J’ai aimé l’ambiance proche des 1001 nuits et de la Fantasy. Il me tarde juste de voir enfin démarrer pour de vrai les aventures de notre héros.

Tome 2

Il est l’heure de repartir dans cet univers inspiré des 1001 nuits pour continuer à suivre les aventures de notre aspirants bibliothécaire, pardon kahunas. Quand on a aimé le tome 1, on ne peut qu’être séduit par cette suite qui reprend les mêmes ingrédients mais en dépaysant un peu les lieux de l’action.

En effet, l’autrice se sert astucieusement du voyage entrepris par le héros pour aller passer son concours d’entrée afin de nous glisser quelques petites aventures sur le chemin qui sont là pour forger son caractère mais aussi toucher notre coeur sensible. Ainsi, on parle encore de racisme, de différence, d’acceptation de l’autre, de persévérance, etc. C’est mignon même si ça reste très classique, c’est surtout l’ambiance chaleureuse et bienveillante qui touche.

Notre héros grandit donc au fil des rencontres avec des compagnons qui vont l’accompagner dans sa nouvelle aventure. Pour autant, il n’oublie pas d’où il vient, ce que j’apprécie, et on nous montre ça avec des flashback savamment distillés. Le tout se lit avec un grand plaisir, jusqu’à l’arrivée dans la ville tant attendue. Comme tout au long du voyage, on en prend plein les yeux, mais surtout il est temps de passer le fameux concours dont la première épreuve est expédiée un peu rapidement.

C’est d’ailleurs le reproche que je ferais au titre, tout va très vite et au final ça donne un sentiment de superficialité dont j’aurais aimé me passer. En dehors de ça, c’est toujours très beau. On passe de longs moments à admirer les pages. Les personnages sont très sympathiques à suivre et le cadre est dépaysant. Maintenant, je voudrais une histoire un peu plus dense et corsée.

Tome 3

Oh que c’était bien. Déjà on a 3 livres en un et en plus l’introduction se termine enfin ce qui annonce une suite palpitante ! J’aime beaucoup cette saga depuis ses premières pages mais je trouvais que dans son développement on restait un peu trop en surface, sauf qu’ici tous mes doutes ont été levés.

La première partie consacrée à la fin de l’examen est un petit bijou de bienveillance et d’amour les livres. J’ai bien aimé les personnages hauts en couleur qu’on y rencontre. Le fait que l’autrice ne fasse pas trainer en longueur les épreuves m’a plu également, de même que l’humour bon enfant dont elle parsème ses pages tout en ajoutant de belles morales sur l’entraide et le savoir. C’était très sympathique à lire.

La partie qui lui fait suite est probablement la plus prometteuse jusqu’à présent. On y découvre des éléments très intéressants sur l’Histoire et la géopolitique actuelle de cet univers. Il y a de l’aventure, de l’action et la découverte d’un ennemi à combattre, en plus de la mise en image des pouvoirs du héros et de sa créature ainsi que de l’une de leur rencontre. C’était palpitant. J’ai adoré et j’espère que l’autrice s’appuiera dessus pour la suite.

Quant à la dernière partie, où Shio retourne dans son village, elle est pleine de bons sentiments, un excellent moyen pour lui de tourner une page de sa vie et de dire au revoir à ceux qui ont compte pour lui, mais également de voir le chemin accompli. Ça a rendu mon coeur tout chose ^^

Dans ce troisième tome, l’autrice clôt donc sa large introduction. Nous en apprenons enfin plus sur l’univers dans lequel l’histoire évolue, sur ses mystères mais également ses forces en présence. Le héros est au centre de bien des choses et ça promet de très belles aventures sur fond d’amour du livre, de magie, d’entraide et d’ambitions politiques ainsi que de racisme. Je trépigne d’avance.

Ma note : 16 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

28 commentaires sur “Magus of the Library de Mitsu Izumi

      1. Ah ça, ça peut arriver même sur de longues séries. J’ai toujours en travers Princesse Kaguya chez Panini, qui pour moi était un must du shojo et dont je ne connaitrai jamais la fin, et je ne parle pas de la Princesse Vagabonde chez Urban China, mais là ils n’y sont pour rien, ça vient de l’autrice et son éditeur d’origine V.V

        Aimé par 2 personnes

      2. Oui, ça arrive aussi. Bon, après, avec Panini, t’as pris un gros risque faut dire, ce sont pas les plus futés 😁
        Et même comme ça, il y a des titres qui sont stoppés à l’arrache, genre Marry Grave ou Black Torch en 5-6 tomes…
        Du coup, je pense plus trop me précipiter 😁

        Aimé par 1 personne

      3. Mon souci, c’est quand j’aime le début, je suis toujours prête à prendre le risque, peu importe l’éditeur et tant pis si je râle après ><
        De toute façon, il y a même des séries soit disant finies comme tu dis mais dont la fin ne nous satisfait pas ^^!

        Aimé par 1 personne

      1. De rien. Ano Hana ets une pépite. l’autre à part les dessins magnifiques je ne sais pas quoi en penser….mais c’est comme quand on m’a vendu des trucs du genre mais oui c’est le réalisateur de silent voice je crois Liz et l’oiseau bleu…puis To your eternity mais oui c’est celui qui a fait a silebt voice….ouais mais non ne dites pas ça, ça me donne envie de faire demi tour loool

        Aimé par 1 personne

  1. Déjà tentée, j’ai hésité à te lire pour ne pas l’être encore plus ! Mais c’est raté, et maintenant, je veux absolument découvrir cette histoire, son univers, sa beauté, ses personnages… Bref, tout 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’étais tellement contente quand j’ai vu qu’il faisait partie de la sélection Manga Sensei ❤ Comme tu le dis, il est très beau et j'ai été fascinée par cet aspect livre même si je n'ai pas trop vu ces manques que tu évoques.

    En revanche, je t'avoue que je suis surprise par la classification. Seinen ? Est-ce que c'est pour le côté beaucoup de texte, univers complexe ? Ou tu as vu quelque chose dans les tomes 2 et 3 qui font que ? J'étais partie sur une découverte dès la 4ème, 2nde ça me paraît quand même beaucoup (j'ai un palier en 3e aussi 😉 )

    Aimé par 1 personne

    1. Honnêtement, je trouve aussi la classification excessive. Il ne se passe rien pour le moment justifiant une non-lecture par des collégiens par exemple. C’est tout à fait à leur portée, même s’il y a des références cachées à des éléments de notre Histoire mais s’ils ne le comprennent pas tous, ce n’est pas grave non plus, ça n’empêche pas de comprendre. Du coup, c’est tout à fait faisable avec des 4e selon moi 😀

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s