Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

BL Métamorphose de Kaori Tsurutani

Titre : BL Métamorphose

Auteur : Kaori Tsurutani

Éditeur vf : Ki-Oon (seinen)

Année de parution vf : 2019-2020

Nombre de tomes vf : 4 / 5 (en cours)

Histoire : À 75 ans, Yuki vit le quotidien bien réglé d’une grand-mère japonaise, entre mots croisés et cours de calligraphie. En flânant un jour dans une librairie pour fuir la chaleur, elle craque pour un manga, intriguée par sa couverture chatoyante… Ce n’est qu’en rentrant chez elle que Yuki se rend compte qu’elle a fait l’acquisition d’une bande dessinée d’un genre bien particulier : un boy’s love, une romance entre garçons ! L’histoire pourrait s’arrêter là, mais, contre toute attente, notre mamie tombe littéralement sous le charme de ce récit et n’a plus qu’une idée en tête… lire la suite !
C’est la jeune Urara, apprentie libraire et accro au genre, qui va devenir la conseillère de la vieille dame en la matière ! Pour l’adolescente timide et complexée, qui vit sa passion dans le secret, la rencontre avec Yuki va être un véritable déclic. Par-delà les générations, les deux fangirls vont s’ouvrir l’une à l’autre et découvrir les joies d’une amitié hors du commun !

Mon avis :

Tome 1

J’ai eu un peu un coup de foudre immédiat pour l’ambiance que dégageait la couverture lors de l’annonce de la licence de ce titre. Alors forcément en partant avec un tel a priori aussi positif je ne pouvais qu’aimer et ce fut vraiment le cas. Je sais que certains appréhendent un peu le titre à cause du biais que propose l’histoire : une mamie qui redécouvre les manga avec les Boys Love, mais pour moi ce ne fut pas un frein loin de là, tant l’histoire propose autre chose.

Ce premier tome est un peu court, il faut l’avouer, mais il propose déjà un univers et une ambiance qui lui sont propre. En optant pour l’histoire de cette grand-mère qui se passionne pour un titre de BL, Kaori Tsurutani nous embarque dans quelque chose de terriblement doux, mignon et bienveillant, à l’image de son héroïne de 75 ans.

J’ai d’emblée apprécié celle-ci. Yuki est le portrait typique de la mamie japonaise qui est encore pleine d’énergie même si elle est veuve et vit seule. Elle donne des cours de calligraphie, discute avec ses voisins, a sa petite routine quotidienne. Mais un jour, elle tombe par hasard sur un BL dans une librairie et redécouvre le plaisir de suivre une belle histoire comme elle a pu le faire autrefois quand elle était jeune mariée, et ce sans le moindre a priori dû au genre des héros. C’est l’occasion pour elle de renouer avec une passion et surtout de découvrir une personne la partageant et ainsi de se faire une nouvelle amie qui sera l’occasion de briser le mur des générations.

A partir de là, j’ai vraiment apprécié la direction qu’a prise le titre. L’alchimie entre les deux femmes est palpable d’emblée. Elles dégagent la même douceur et la même nonchalance, l’une avec la sérénité due à son âge, l’autre avec encore la maladresse de sa jeunesse. Cette dernière, Urara est d’ailleurs un peu le maillon faible du duo. J’ai du mal avec le personnage dans sa caractérisation, trop maladroite, trop mal à l’aise en société, comme si le fan de manga et plus particulièrement de BL devrait forcément l’être… Heureusement, ça lui donne un vrai potentiel pour évoluer, parce que Yuki est tout le contraire d’elle de ce côté et qu’elle sera probablement la clé pour l’aider à s’assumer et s’épanouir. Le titre s’ouvre donc sur une belle histoire d’amitié naissante.

Du côté des dessins, je suis un peu réservée. J’adore l’ambiance douce et apaisante qui s’en dégage grâce à son trait simple et sans fioriture, ses cases assez vides où du coup le moindre décor prend de l’importance. Cependant, le trait est aussi fort maladroit et il y a de vrais problèmes de proportions à certains moments qui peuvent rendre le dessin fort peu élégant… Le travail de Ki-Oon, lui, est encore une fois à saluer. Le traitement de la jaquette est superbe et donne clairement le ton. A l’intérieur, on a droit à page couleur, papier de qualité et traduction sans faute.

BL Métamorphose se révèle donc un petit coup de coeur pour moi, une brise d’air frais et de douceur, où la rencontre de cette mamie amusante et pleine de vie, et cette ado mal dans sa peau, a su trouver le chemin de mon coeur. Je suis ravie de cette découverte et j’espère que les prochains tomes seront à l’aune de celui-ci entre tendre humour et doux sentiments.

Tome 2

Sans surprise, j’ai une nouvelle fois beaucoup aimé ma lecture de BL Metamorphose, un seinen qui décidément à une ambiance et des thèmes qui me parlent et me touchent. J’adore suivre les petites rencontres de notre mamie et sa jeune amie, toutes deux fans de boys love. C’est fait simplement, sans fioriture, avec beaucoup de simplicité et un côté tranche de vie affirmé, du coup c’est assez calme et pourtant je ne vois pas le temps passer en suivant leurs aventures.

J’ai été amusée et émerveillée de leur première fois à une Convention BL avec cette confrontation à l’artiste qu’elles aiment tant. Leur passion pour ce titre est évidente et c’est très sympa d’ailleurs de retrouver des pages de celui-ci au fil de notre lecture. J’ai également été touchée par la façon dont certains de leurs proches réagissent à la découverte de leur passion, c’était mignon et surtout tellement loin des jugements habituels, ce qui montre l’ouverture d’esprit dont l’autrice souhaite nous faire part. J’apprécie également de voir la lente évolution d’Urara qui s’ouvre au monde qui l’entoure depuis sa rencontre avec Yuki, faisant plus attention à ce qu’il se passe autour d’elle, notamment du côté des gens qui lui sont proches. C’est touchant, c’est comme voir un tout jeune enfant faire ses premiers pas.

Tout cela ne peut que donner le sourire au lecteur. Et alors que l’histoire est toute tranquille, on se passionne à chaque chapitre. Le petit bonus du tome, c’est l’ajout petit à petit d’autres personnages autour de notre duo, que ce soit l’ami d’enfance d’Urara ainsi que sa petite amie, ou bien la fille de Yuki, ou encore l’autrice de BL qu’elles suivent. Ça enrichit petit à petit l’histoire et rend celle-ci plus consistante, promettant de nouvelles intrigues qu’il me tarde de découvrir.

Tome 3

On ne change pas une équipe qui gagne. L’autrice a compris ce qui plaisait à ses lecteurs et le déroule une fois de plus. Entre anecdotes, petits instants du quotidiens de chacune et doux moments passés ensemble, c’est encore une bien jolie lecture toute simple.

Notre chère mamie retrouve une nouvelle jeunesse et en change ses habitudes, le temps d’un chapitre où l’achat vite vite du dernier numéro sorti passe avant la cuisson de ses haricots adorés. Pour Urara les choses sont plus compliquées. Il y a l’épineuse question de l’orientation comme pour tout jeune de cet âge, mais ici c’est fait avec plein de douceur et de bienveillance, pour nous acheminer tout tranquillement vers ce qu’elle aimerait faire. On a l’impression d’accompagner une petite soeur un peu maladroite. Elle est également confrontée à l’évidente différence d’âge entre elle et son amie et ce que cela implique. Si on la voit extrêmement prévenante une fois de plus, elle se montre aussi bien maladroite pour l’exprimer, ce qui lui donne des regrets, mais est très touchant à voir pour nous lecteurs qui assistons à tout ça. Ainsi, j’ai beaucoup aimé tout le cheminement tranquille qui nous conduit au dernier chapitre qui bouscule un peu le paradigme de départ, avec une Urara qui prend une grande décision.

BL Metamorphose continue donc de me séduire une fois de plus, même si nos héroïnes ont souvent été séparées dans ce tome, mais du coup leurs réunions étaient d’autant plus fortes et symboliques. On sent toujours énormément de bienveillance dans le ton et les propos de l’autrice et c’est ce qui me plait dans le titre malgré son avancement très très lent.

Tome 4

Après un troisième tome en-deçà de mes attentes, on continue ici à baisser en qualité à mon goût… Je suis un peu déçue tant cette série avait bien commencé.

Pourquoi est-ce que je parle de baisse de qualité ? Tout simplement parce que les interactions entre les deux héroïnes qui faisaient tout le sel de la série, sont en chute libre. J’ai de plus en plus l’impression de les voir chacune de leur côté et ce n’est pas ce que je cherchais ici. Du coup, ça laisse un goût de trop peu, de saupoudrage et on perd la fraicheur de leur rencontre.

Dans ce tome, quasiment toute l’intrigue est consacrée à l’envie d’Urara de créer et vendre au comiket son premier manga. Sauf qu’elle n’y connait strictement rien, ça semble donc complètement surréaliste. En dehors du fait de voir une grande timide oser se lancer dans sa passion, je n’ai pas aimé cette mise en scène. J’ai trouvé ça plat et longuet, manquant d’enthousiasme.

Alors oui, ça reste mignon de voir notre mamie se démener pour tenter d’aider sa nouvelle amie à voler de ses propres ailes, mais on s’éloigne de la réciprocité des débuts. La preuve, leur BL préféré n’est montré que de manière très détournée, et il n’y a aucune discussion sur le sujet entre elles. Tristesse…

Après mon coup de coeur des premiers tomes, j’attendais bien plus de cette série. Je suis déçue de son évolution où l’on perd le plaisir des échanges entre Urara, la lycéenne, et Mme Ichinoi, la mamie, toute deux fans de BL. A un tome de la fin, je crains un peu ce final…

Ma note : 15 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 commentaires sur “BL Métamorphose de Kaori Tsurutani

  1. « Yuki est le portrait typique de la mamie japonaise qui est encore pleine d’énergie même si elle est veuve et vit seule. »
    +1 oui c’est épatant quand même et ça fait plaisir 🙂
    « Ce premier tome est un peu court »
    Un peu beaucoup en gardant un prix élevé qui n’impacte pas ceci.
    « C’est l’occasion pour elle de renouer avec une passion et surtout de découvrir une personne la partageant et ainsi de se faire une nouvelle amie qui sera l’occasion de briser le mur des générations. »
    +1
    « BL Métamorphose se révèle donc un petit coup de coeur pour moi, une brise d’air frais et de douceur, où la rencontre de cette mamie amusante et pleine de vie, et cette ado mal dans sa peau, a su trouver le chemin de mon coeur. Je suis ravie de cette découverte et j’espère que les prochains tomes seront à l’aune de celui-ci entre tendre humour et doux sentiments. »
    +1 Viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    ps: je vais affoler tes notifs XD

    Aimé par 1 personne

  2. « J’ai également été touchée par la façon dont certains de leurs proches réagissent à la découverte de leur passion, c’était mignon et surtout tellement loin des jugements habituels, ce qui montre l’ouverture d’esprit dont l’autrice souhaite nous faire part.  »
    +1
    « J’apprécie également de voir la lente évolution d’Urara qui s’ouvre au monde qui l’entoure depuis sa rencontre avec Yuki, faisant plus attention à ce qu’il se passe autour d’elle, notamment du côté des gens qui lui sont proches. C’est touchant, c’est comme voir un tout jeune enfant faire ses premiers pas. »
    +1

    En fait, on est entièrement d’accord…nos sentiments sont au diapason ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s