Livres - Romance

Off-Campus d’Elle Kennedy

Titre : Off-Campus

Auteur : Elle Kennedy

Éditeur vf : Hugo Poche (New Romance)

Année de parution vf : 2017-2018 (poche)

Nombre de tomes vf : 4 (série terminée) – un spin-off Briar Université est en cours

Histoire : Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant. Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.
Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.
Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

Mon avis :

Tome 1 : The Deal

Après avoir découvert le genre New Romance / New Adult avec After, j’ai eu envie d’aller un peu plus loin avec d’autres titres. C’est là qu’on m’a gentiment conseillé la saga Off-Campus (poke à Xander et Lire en bulle). Le résumé m’a de suite attirée, j’aimais bien l’idée d’une romance basée sur un accord passé entre deux personnes très différentes et débouchant forcément sur une romance entre eux. Ce fut le jackpot, j’ai dévoré le roman en même pas 24h.

Soyons de suite honnête, en commençant Off-Campus, je ne m’attendais pas à de la grande littérature et ce ne fut pas le cas, mais le roman tient la route et pour peu qu’on aime les romances légères et bien construites, on y prend vraiment goût. Au début, j’ai eu du mal avec la plume un peu crue voire vulgaire de l’autrice, qui mettait des propos plus que limites dans la bouche du héros, mais petit à petit elle a su construire un tel univers que j’en suis venue à passer outre cette gêne.

Dans Off-Campus, nous découvrons la belle Hannah, une jeune femme qui suit des études de musique et qui chante à merveille. Le problème, et on nous le présente d’emblée, c’est qu’elle a été autrefois violée et que c’est dur pour elle, malgré tout ce qu’elle dit, de se lancer dans des relations romantiques. Alors même si elle craque sur un garçon qui a l’air adorable, impossible de l’aborder. C’est là que va intervenir, le beau, sexy en diable et très populaire Garrett Graham, capitaine de l’équipe de hockey. Il vient de se ramasser à l’exam où Hannah a eu un A, et s’il ne remonte pas sa moyenne, il ne pourra plus jouer. Il décide donc de tout faire pour la convaincre de lui donner des cours particuliers.

En commençant, The Deal, je savais d’emblée dans quoi je m’embarquais. Il n’y a eu que très peu de surprise dans la construction de la relation entre les deux héros. Mais ce n’est pas grave, ce que l’on cherche dans ce genre de titre, c’est plus le chemin emprunté que la destination. Et ici, j’ai vraiment été servie. J’ai adoré l’alchimie que j’ai de suite perçue entre les deux héros. Leurs échanges de piques sont savoureuses, leur rapprochement par textos aussi. J’ai aimé les voir bâtir une belle amitié avant que cela devienne romantique entre eux. Je me suis également amusée de leur entêtement mutuel. Ils se sont vraiment bien trouvés.

De plus, j’ai trouvé très astucieux de la part de l’autrice de jouer la carte de l’équipe de hockey d’un côté et des amis de la fac de musique de l’autre. Ça donnait deux belles bandes d’amis à chacun de nos héros sur lesquels ils pouvaient s’appuyer et que nous apprenons à connaitre pour la suite. J’ai toujours aimé les héros qui étaient entourés et ici, c’est plutôt une réussite. J’adore les coéquipiers de Garrett et la sorte de famille qu’ils ont formé en vivant ensemble. Ça m’a rappelé un peu ce que je trouve dans la Confrérie de la dague noire, cette amitié virile à toute épreuve si touchante.

L’autrice joue aussi à fond la carte de l’humour. Les héros n’ont pas la langue dans leur poche. Ils savent s’envoyer des vannes, et leurs amis ne sont pas en reste. Ils se mettent aussi parfois dans des situations forts amusantes qui rappelleront leurs années fac à certains, et à d’autres les films américains du genre.

Pour autant, Elle Kennedy sait aussi se montrer sérieuse quand il le faut et elle aborde sérieusement les traumatismes de chacun des héros : le viol d’Hannah, les coups reçus enfants pour Garrett. Elle parle aussi très bien des questions importantes concernant leur présent ou leur futur : les dettes des parents d’Hannah, la main mise du père de Garrett sur celui-ci, son devenir en tant que sportif et celui d’Hannah en tant que chanteuse. J’ai vraiment apprécié le développement de cet aspect-là des personnages, ce qui leur a donné une vraie profondeur.

The Deal fut donc une très belle romance, pleine de sensualité, de piquant mais aussi de moments plus durs et très émouvants. Les héros sont marquants, on adorerait les connaitre dans la vraie vie, tout comme leurs amis. Ça m’a donné envie de continuer encore un petit peu avec eux et notamment avec le tome consacré à la meilleure amie d’Hannah que je compte lire très bientôt.

Ma note : 16 / 20

Tome 3 : The Score

Oui, je lis les tomes dans le désordre, mais après avoir autant aimé le tome 1, je voulais absolument lire celui consacré à la coloc d’Hannah : Allie et comme c’était dans le tome 3… Bref, malheureusement pour autant l’essai ne s’est pas reproduit et je n’ai pas autant aimé. Ce fut une lecture sympa mais sans plus.

Dans The Score, nous retrouvons cette fois le beau Dean, joueur de hockey dans l’équipe lui aussi et colocataire de Garrett. C’est un vrai coureur, il passe son temps à tomber les filles et à coucher avec elles pour des histoires sans lendemain. Personnage fort peu attirant pour moi. Mais l’autrice a eu la bonne idée de le coupler à Allie, une espèce de petite tornade vivant avec Hannah, qui se destine au métier d’actrice. Elle n’a pas la langue dans sa poche et c’est peu de le dire.

Tout commence assez vite et étrangement entre les deux héros. Allie vient de rompre avec son copain qui la harcèle légèrement. Elle va se réfugier chez les garçons. Bien sûr, seul Dean est présent et après une soirée où ils picolent pas mal, elle se réveille dans son lit le lendemain. Leur nuit a laissé un excellent souvenir à Dean qui pour une fois, a envie de remettre le couvert. C’est donc à lui de courir après une Allie, qui a tout sauf envie d’une histoire sans lendemain.

Je me suis bien amusée, je dois l’avouer, de cette romance où les opposés s’attirent une fois de plus, mais surtout où les apparences sont bien trompeuses. Elle Kennedy nous pond deux héros que l’on apprécie de découvrir différemment au fil des pages. Allie est bien plus piquante que prévu et Dean bien plus doux. Leur alchimie est incontestable et leur romance, si on enlève les bien trop nombreuses scènes de sexe, est belle. C’est vraiment ce qui m’a fait poursuivre ma lecture, ça et ce qui se passe à côté de la romance, c’est-à-dire toute l’intrigue autour de leurs carrières respectives. J’ai aimé suivre Allie dans sa découverte d’elle-même, en tant que femme dans un couple mais aussi en tant qu’actrice. J’ai aimé voir les révélations sur la vie reçues par Dean, qui jusque là vivait la belle vie. Cela a donné une vraie consistance à lui histoire, que les scènes de sexe beaucoup trop nombreuses et au langage désagréablement cru, pouvaient rendre trop légère.

On en vient ainsi au gros point noir de l’histoire : la plume de l’autrice. Certes celle-ci est addictive, enfin c’est surtout ce qu’elle raconte que la façon dont elle le fait qui l’est. En effet, elle écrit très simplement, sans beaucoup de recherche et malheureusement pour moi avec une vulgarité omniprésente qui a vraiment fini par me gêner. Ajoutez à ça la sexualité débridée des héros, c’en était trop pour moi. Oui, j’aime les romances avec de l’érotisme mais encore faut-il que ça desserve l’histoire et ici au bout d’un moment, ce n’était plus le cas…

Heureusement le cadre et la fin rattrape tout. J’ai été ravie de retrouver toute la bande à un moment ou un autre de l’histoire. J’ai également aimé l’évolution des deux héros. J’ai trouvé que l’autrice cherchait vraiment à faire sonner juste leur histoire. Les complications qu’elle a mis sur leur route étaient justifiées au vu de leur profil et de leur histoire familiale. Ainsi même si la fin fut un peu trop rapide, je l’ai quand même appréciée car elle met vraiment bien en lumière le chemin accompli par tout deux.

The Score ne fut pas un coup de coeur comme The Deal, mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture. J’ai fini par vraiment bien aimer Dean, qui est un garçon qui gagne à être connu plutôt que de rester sur son image des premiers tomes. Cependant, je pense m’arrêter là dans cette saga pour l’instant.

Ma note : 14 / 20

20 commentaires sur “Off-Campus d’Elle Kennedy

  1. j’aime beaucoup cette saga et notamment ce premier tome 🙂 mon favori reste le troisième tome, j’espère qu’il te plaira aussi si tu continues ta lecture. c’est vrai que ce n’est pas de la très grande littérature, mais j’aime ce genre d’histoire simple le soir après le boulot 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Ah du coup tu vas pas les lire dans l’ordre ? C’est dommage tu risques de voir ce qu’il s’est passé sur les autres couples.
        Moi ça me le fait avec Briar, puisque justement l’héroïne est la sœur de Dean dans le tome 3 de off-Campus.
        Ça change pas grand chose, mais bon.

        Aimé par 1 personne

  2. Je suis contente que ta lecture ait été si positive. C’est parfois un peu casse gueule de conseiller de la New Romance. Moi aussi le côté crue de l’auteure m’avait surpris quand je me suis lancée, car c’était la première lecture de Kennedy. Le côté comique entre eux est vraiment rafraîchissant je trouve. Il me reste le tome 4 à lire de cette saga, et j’attendrais patiemment la sortie poche de son spin Off l’année prochaine.

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre effectivement que ça passe ou ça casse selon les gens, mais heureusement c’est passé chez moi. Comme toi, j’ai beaucoup aimé l’humour présent dans leurs échanges. Et je pensais que Briar était direct sorti en poche, zut, si je suis tentée je devrai attendre ^^’

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis devenue une pro dans l’art de l’attente, tu verras ça s’apprend vite xD. Pas grave, tu pourras lire vicious et les 3 autres tomes ensuite puisqu’ils sont dispo en poche ! D’ailleurs, Devious est un régal niveau personnages et réparti, c’est même un cran au-dessus de Off-Campus.

        Aimé par 1 personne

      2. Aaah arrête de me tenter comme ça, ma PAL va encore s’agrandir alors que mon but est de la faire baisser pendant les vacances xD
        Là, je suis sur Marked Men aujourd’hui et j’aime beaucoup aussi ^-^
        Mais je me rappelle qu’il faut que je trouve Vicious ce w-e !

        Aimé par 1 personne

  3. Je lis rarement de romances mais j’avais adoré celle-ci même si j’ai trouvé le début classique et Garrett un peu trop vulgaire. Mais finalement, le couple fonctionne très bien et son évolution est très intéressante à suivre. J’avais très envie de lire les autres tomes centrés sur les amis de Garrett mais je ne l’ai as encore fait.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s