Livres - Romance

The Sinners de L. J. Shen

Titre : The Sinners

Auteur : L.J.Shen

Éditeur vf : Harlequin (&H)

Année de parution vf : 2018-2019

Nombre de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Mes avis :

Tome 1 : Vicious

Avec ma nouvelle passion pour la New Romance, on me recommande pas mal de titres, mais c’est Sofia de Lire en Bulles et sa passion pour The Sinners qui m’a convaincue que Vicious devait absolument être ma prochaine lecture.

Contrairement à mes précédents titres, le cadre de Vicious est beaucoup plus sombre, plus rude, et cela c’en est ressenti dès le début de ma lecture. J’ai eu beaucoup de mal à apprécier le héros, que je trouvais vraiment détestable et ce n’est pas juste une question de niveau de langage comme ça avait pu l’être dans d’autres titres. Ici, la plume de L.J. Shen est simple et très addictive, mais elle n’en fait pas des caisses pour être vulgaire, je trouve. Au contraire, quand son langage est cru, c’est pour une bonne raison et ça colle parfaitement aux personnages, donc zéro reproche de ce côté-là. Au contraire, je n’ai pas vu défiler les plus de 400 pages du premier tome tant elle savait bien conclure ses chapitres pour nous pousser à lire les suivants.

Contrairement à mes précédents titres aussi, j’ai trouvé que l’histoire de Vicious tournait vraiment beaucoup autour de la romance. Dans les autres titres, celle-ci était présente mais il y avait d’autres éléments venant égayer l’histoire. Ici, on est 100% du temps avec Vicious et Emilia et leurs sentiments compliqués. Pas que ce soit désagréable mais c’est différent et là aussi, ça m’a un peu freinée dans ma lecture.

Vous allez commencer à croire que je n’ai pas aimé, mais ce n’est pas du tout le cas. Passé ces obstacles, j’ai beaucoup aimé cette histoire plus sombre et dérangeante que les précédentes. On se retrouve d’abord avec des personnages qui ont presque la trentaine, qui bossent et se démènent dans leur vie, mais qui se connaissent depuis le lycée et qui ont un lourd passé. J’aime. L’autrice du coup a fait le choix d’insérer parfois des chapitres où elle revient sur les incidents qui ont eu lieu 10 ans en arrière, ce qui nous permet de mieux les comprendre. J’ai aussi aimé.

Les personnages sont complexes et c’est un vrai plus. Il y a d’abord l’héroïne, qu’on pourrait croire un peu trop gentille et faible, mais non elle va montrer qu’elle a du caractère. Emilia, Millie pour les amis, vient d’une famille qui ne roule pas sur l’or. Ses parents travaillent comme domestiques pour une famille de bourges et sa petite soeur est malade. On découvre Emilia alors qu’elle jongle entre plusieurs boulots tandis qu’elle aimerait percer comme artiste. Sa vie n’est faite que de galères et c’est là qu’elle tombe sur le mec qui la faisait craquer adolescente mais qui lui a aussi pourri la vie. Vicious, comme il se fait appeler, est un gosse de riche qui est devenu avocat et homme d’affaire avec ses 3 meilleurs amis, mais il a eu une enfance de merde à cause d’une famille complètement dysfonctionnelle et il l’a bien fait payer à son entourage. Il a été horrible avec Emilia, ado, parce qu’il craquait sur elle et ne savait pas gérer ça. Forcément, leurs retrouvailles vont faire des étincelles.

Rien n’est facile dans cette romance, les deux personnages sont en colère. Ils s’en veulent l’un à l’autre et vont avoir un mal fou à se faire confiance et à se pardonner pour pouvoir avoir une relation saine. Vicious se comporte les 3/4 du temps comme un pauvre type et j’ai vraiment détesté ça. Emilia se laisse trop faire par lui parce qu’il l’attire et qu’elle a envie de le réparer. Je n’ai pas beaucoup aimé ça, ça fait trop relation abusive. Heureusement, petit à petit, Vicious va apprendre de ses erreurs et c’est ce chemin de rédemption que nous allons suivre dans la seconde partie du roman qui m’a vraiment plu et émue. Non, ce n’est pas simple et l’autrice nous le montre. Non, ce n’est pas sain, et l’autrice nous le fait comprendre. Mais oui, on a le droit à une seconde chance, et l’autrice l’illustre très joliment.

En plus de cette romance électrique, j’ai aimé le cadre de l’histoire. J’ai aimé suivre des personnages qui se connaissaient d’avant, des garçons qui ont su former une famille, celle qu’ils ont choisi. Franchement le groupe FHH me plaît beaucoup. Chacun a sa personnalité et son petit truc pour nous charmer. Vicious, c’est le ténébreux rongé par son passé. Dean, c’est le gentil à qui on donnerait le bon dieu sans confession. Trent, c’est le beau gosse trop dragueur. Et Jaime c’est le grand frère romantique qui a trouvé la femme de sa vie. Le fait qu’ils aient monté une entreprise ensemble me plaît, j’aurais aimé qu’on voit un peu plus les rouages de celle-ci, mais ce tome étant quand même bien centré sur les histoires de famille de Vic ce n’était pas possible, peut-être que ce sera le cas plus tard. J’ai également beaucoup apprécié, les personnages faisant partie de la vie d’Em qu’on a croisés, que ce soit sa soeur, Rosie, pleine de mordant, ses parents si aimant, ou son ami/patron bien compréhensible. C’est un vrai plus dans une histoire quand les héros sont bien entourés.

Malgré des premiers temps difficiles et des personnages qui m’ont fait grincer des dents au début, Vicious a fini par largement me convaincre. C’est une romance qui se mérite, il ne faut pas se laisser avoir par l’emballage désagréable du début et pousser la lecture pour tomber sur une histoire très belle, forte et complexe avec des personnages que la vie n’a pas épargnés mais pour qui la rédemption n’est pas loin. Je recommande à tous les amoureux de New Romance.

Ma note : 15 / 20

Tome 2 : Devious

Après Vic, c’est au tour de Dean d’être mis à l’honneur et quel plaisir de le retrouver mis en binôme avec Rosie, la petite soeur d’Emilia. Franchement, j’ai beaucoup aimé ce nouveau tome des aventures de nos Hot Heroes et je l’ai dévoré en moins d’une journée ^^

Après nous avoir fait découvrir l’univers de ces quatre garçons avec le plus sombre d’entre eux dans le tome précédent, L.J.Shen s’attaque cette fois à celui qui a la réputation d’être le plus drôle d’entre eux. Sauf que Dean, qu’on a déjà rencontré, n’est pas si simple que ça et j’ai adoré le découvrir.

Avec l’autrice, on repart sur des bases connues. L’histoire redémarre peu de temps après qu’on ait laissé Em et Vic enfin ensemble. On retrouve ainsi Rosie et Dean dans la résidence que l’on connait déjà et c’est entre autre la préparation du mariage de Vic et Em qui va les rapprocher. J’ai vraiment apprécié avoir l’impression que cette histoire faisait partie d’un tout et que ce n’était pas juste une romance détachée de celle du tome 1. J’aime aussi quand les sagas ont une cohérence interne comme ici. Ainsi chaque événement dont on a parlé a un impact sur l’histoire présente et je suis sûre que ce sera aussi le cas des événements de ce tome-ci dans le suivant.

Bref, c’est donc l’histoire de Dean, l’ex d’Emilia et de la petite soeur de celle-ci, pas forcément ce qu’il y a de plus sain au premier abord. Sauf que tous les deux ont un vrai passif. Comme dans le tome 1, l’autrice aime nous le faire découvrir lors de flashbacks parfaitement dosés et insérés aux bons moments. J’ai trouvé leur histoire toute aussi puissante que celle de leurs aînés, même si différente. J’ai beaucoup aimé l’attirance inébranlable qu’on sent entre eux mais qui est bien moins nocive que celle de leurs aînés, car c’est juste leur morale et leurs peurs qui les retiennent et non de lourdes blessures du passé. Du coup, j’ai trouvé leur histoire plus saine. C’était aussi drôle et piquant grâce à la répartie sans faille de Rosie, un vrai petit diablotin en herbe. Et c’était surtout terriblement touchant à cause de leurs secrets respectifs.

En effet, dans cette romance, j’ai trouvé que l’autrice avait mieux construit ses personnages. Ils sont plus fouillés et moins dérangeants. Dean n’est pas le gros salaud qu’on croit. Il vit à la fois avec ses regrets concernant ses sentiments pour Rosie – ce qui a beaucoup touché mon coeur de fleur bleue – et le lourd secret personnel qu’il cache à tous et qui lui empoisonne littéralement la vie depuis toujours. La découverte de tout cela est un grand moment d’émotion. Rosie, elle, se bat depuis toujours contre sa maladie, la mucoviscidose, pour qu’elle ne la définisse pas et ne l’emporte pas. Ça rend celle-ci terriblement attachante car forte et fragile à la fois. Du coup, la réunion de ces deux personnages fonctionne à merveille. En plus, leur histoire est bien moins torturée et sombre que celle de Vic et Em. C’est moins vulgaire, le sexe est moins présent mais a plus de sens encore. C’est vraiment une très belle romance pleine d’alchimie mais aussi de don de soi, de pardon et d’acceptation.

J’ai également apprécié de revoir tous ceux qu’on avait croisés près d’eux, que ce soit les garçons des Hot Heroes, Emilia ou leurs parents respectifs. Ça crée une ambiance très chaleureuse autours des histoires, qui donne l’impression au lecteur que lui aussi pourrait faire partie de ce petit monde.

En conclusion : J’ai encore passé un très bon moment. J’ai aimé cette romance qui sortait un peu de l’ordinaire pour moi avec le secret de Dean et la maladie de Rosie, qui a d’ailleurs été très bien traitée pour ne jamais tomber dans le mélo. L’ensemble est bien rythmé et on aime retrouver l’univers des Hot Heroes. Encore meilleur que le précédent et j’ai hâte de lire le suivant sur Trent.

Ma note : 16 / 20

Tome 3 : Scandalous

J’avais quelques appréhensions en me lançant dans le tome consacré à Trent. Je savais que son histoire concernerait un personnage trouble et qu’en plus il aurait une histoire avec une fille bien plus jeune, deux éléments dont je ne raffole pas particulièrement. Heureusement pour moi, j’ai été très surprise par l’utilisation qu’en a fait l’autrice.

En effet, ce tome 3 de la saga Sinners est mon préféré jusqu’à présent. Ce fut un vrai coup de coeur, grâce à une histoire qui m’a toute chamboulée. L’autrice y parle de racisme, de maltraitance, d’amour filial et de reconstruction avec beaucoup de force et de justesse. L’histoire est très dynamique, il se passe des choses du début à la fin, sans le moindre temps mort pour nous laisser souffler et ce n’est pas seulement la romance qui nous tient en haleine comme c’est parfois trop le cas dans ce genre de titre. Non, L.J. Shen a bâti une très belle histoire autour.

Au début, tout tourne autour des deux héros : Trent et Edie. Lui, est le père célibataire des Hot Heroes. Il élève seul sa fille mutique fan d’hippocampes dont la mère l’a abandonnée. Elle, est une jeune fille de 18 ans qui termine le lycée, adore le surf et semble avoir une vie familiale très compliquée. Leur rencontre fait des étincelles mais vu leur différence d’âge, chacun se dit qu’il ne faut pas jouer avec le feu, mais les circonstances vont les mettre l’un en face de l’autre et il ne sera plus si simple de résister, surtout quand le danger veille en la personne de Jordan, le père d’Edie et associé de Trent.

Dans ce tome, si j’ai adoré la romance alors que je pensais la détester, cela tient énormément à la personnalité des héros. Trent est un homme très discret, qu’on appelle « le muet ». Il a été blessé plus d’une fois, s’est relevé et battu pour en arriver où il est. Sa relation avec sa fille est magnifique. Il ne sait pas comment s’y prendre mais fait tout pour être un bon père pour elle malgré le fait qu’elle refuse de parler. D’ailleurs cette petite est adorable, d’une intelligence folle et très sensible. Ils m’ont souvent mis la larme à l’oeil. Face à eux, il y a Edie, cette petite boule de nerf, une rebelle dans l’âme qui cherche à se débarrasser des sévices de son père mais ne peut pas car elle a une mère dépendante et un gros secret avec lequel son père la tient. Pourtant, Edie est forte, pleine de répartie, tenace et maligne. Elle va affronter Trent sur un pied d’égalité et ça me plait énormément. Elle n’a rien de la petite fille naïve de 18 ans, elle est beaucoup plus mature avec tous les soucis qu’elle a et a rencontrés. C’est pour ça que leur relation ne m’a pas gênée au final malgré la différence d’âge.

En effet, leur romance est un modèle du genre. Dès qu’ils sont ensemble, il y a de la tension dans l’air et en même temps ils ne peuvent pas s’empêcher de se chercher et de jouer au chat et à la souris. C’est vraiment électrique entre eux. C’est difficile pour chacun d’eux de faire un pas en avant et d’oser se lancer dans cette histoire. Pour autant, ils ne vont pas nous faire languir, ils vont plutôt petit à petit démolir les défenses que chacun a bâti autour de lui pour se protéger. Ils vont apprendre à s’accepter tels qu’ils sont et reconnaitre dans l’autre leur égal. C’est magnifique. Pourtant ce ne sera pas facile parce qu’il y aura de nombreux obstacles, notamment la pourriture qu’est le père d’Edie qui va être là comme une horrible épine dans le pied du début à la fin, mais la résultat en vaudra la chandelle.

Si j’ai autant aimé cette romance, c’est donc également grâce au cadre de l’histoire. Il ajoute un vrai plus, mature et réaliste à celle-ci. On y voit un père qui se bat pour sa fille, grâce à Trent et Luna. On y suit une belle histoire d’amour filial avec Edie. On y suit également des choses plus sombres, des trahisons et des luttes intestines avec le père d’Edie. Les amis de Trent sont là pour l’épauler du début à la fin et ça fait plaisir de retrouver tout ce petit monde, toujours aussi impitoyable en affaire comme en amitié. Tout ça dans une belle ville au bord de la mer, important pour notre héroïne qui aime tant surfer, et avec une ribambelles de gens toujours près à aider, que ce soit Bane, le mystérieux ami tatoué d’Edie, Sonya, la thérapeute d’Edie, Amanda, la détective de Trent ou Camila, la nounou d’enfer de Luna, et je dois certainement en oublier. C’est pour tout cela que c’est une histoire très réussie.

Pour conclure, Scandalous, le tome 3 des Sinners où Trent joue les vedettes, fut un véritable coup de coeur. C’est mon histoire préférée jusqu’à présent, parce que c’est pour moi la plus complète. On y suit la construction d’une relation saine malgré les embûches que les personnages rencontrent. L’autrice saute par dessus l’écueil de la différence d’âge de la plus belle des façons. Les héros sont des personnages meurtris mais forts qui se sont très bien trouvés et mérités le bonheur qu’ils ont difficilement construit. J’hésitais à la base à lire le tome suivant sur Bane, mais je me sens obligée de le faire à présent tant j’ai aimé ici malgré mes réticences ^^

Tome 4 : Furious

Ce dernier tome de la saga Sinners n’était pas forcément celui qui me tentait le plus. Quand dans le même résumé, on parle d’un homme dangereux et d’une fille qui a été violée, ça a plutôt tendance à me faire fuir. Mais comme j’avais déjà découvert Roman, alias Bane, dans le tome précédent et que l’avais trouvé moins sombre que prévu, je me suis laissée tentée et quelle belle lecture ce fut, pas facile certes, mais intense !

Bane est le petit caïd du coin, à maintenant 25 ans, il gère de sombres affaires de racket, extorsion et prostitution pour faire fleurir son business, mais on le sent déjà fatigué de la vie. Quand le beau-père d’une fille qui a été violée, lui propose un paquet de fric, pour redonner goût à la vie de celle-ci, la pousser à sortir et à se trouver un boulot et des amis, il n’hésite pas. Sauf que cette fille, il la connait, il se rappelle de celle qu’elle était avant et qui l’avait marqué.

J’ai beaucoup aimé les deux héros et leur romance, ce qui n’est pas toujours le cas. Parfois en New Romance, j’aime les personnages individuellement, mais leur histoire ne matche pas ou bien c’est l’inverse, ici c’était parfait pour moi. Pourtant on démarre avec une intrigue super sombre, ce qui n’est pas vraiment mon truc, sauf que l’autrice n’en fait pas des caisses. Je l’ai trouvé assez juste et subtile pour parler de ce qu’on vécu chacun de ses personnages. Elle ne tombe jamais dans la surenchère. Jesse parle, se rappelle de ce qui lui est arrivé mais sans trop entrer dans les détails, et ce fut un soulagement pour moi, pour autant, elle ne nous épargne pas les conséquences sur sa vie actuelle, ce qui ne peut que remuer le lecteur. Bane, non plus, ne nous épargne pas sur ce qu’il fait et d’où il vient et ce n’est pas joli joli. Mais au final, on ne s’attarde pas plus qu’il ne faut sur ces éléments qui sont surtout le moteur d’une belle revanche sur la vie pour les deux jeunes gens. Chacun va se reconstruire, trouver ce qui est vraiment important pour lui et trouver une force qu’il n’avait pas jusqu’à présent. C’est une très belle évolution.

Individuellement, Bane et Jesse étaient déjà des personnages qui me plaisaient. Je trouvais assez fascinant le côté mauvais garçon mais intelligent de Bane. C’est un escort boy et il l’assume. Il fait ainsi fructifier ses affaires autour de sa passion, le surf. Et en même, derrière cette façade un peu froide et cynique, se cache un type au grand coeur toujours prêt à aider ceux dans le besoin qui bien souvent deviennent ses amis. Jesse, elle, est forcément celle dont l’évolution est la plus flagrante. Elle vit dans une famille totalement toxique qui ne l’a jamais soutenue. Elle vit enfermée dans son monde fait de livres et littérature. Et pour autant malgré ce qu’elle a vécu, elle n’oublie pas les autres à l’image de cette vieille voisine à qui elle rend visite. On va la voir petit à petit d’abord accepter ce qui lui est arrivé, puis se retrouver, retrouver ses sensations d’avant, en découvrir de nouvelle et enfin trouver la force d’avancer. Une superbe leçon de vie !

Je ne mentirai pas, cette lecture m’a souvent remuée et énervée. J’ai été révoltée par la famille de Jesse mais également par tous les habitants de cette ville et tous les membres du lycée où elle allait qui l’ont traitée en paria comme si c’était sa faute et qu’elle l’avait voulu. La description de ce qui peut arriver à la victime d’un viol collectif qu’on ne croit pas est horrible mais en même temps bien réaliste, je crois malheureusement. Du coup, la revanche qu’elle va prendre peu à peu n’en est que plus jouissive. L’autrice délivre ainsi un message fort et une belle critique aux mauvaises langues et autres personnes toxiques. La seule chose qui m’a vraiment dérangée, c’est un certain pan de la personnalité du beau-père de Jesse qui n’a pas été assez dénoncé à mon goût… La fin, elle, aurait bien méritée encore quelques pages, elle est bien rapide.

Au final, les quatre tomes de la saga Sinners m’ont vraiment séduite. J’avais pourtant peur de ne pas aimer face aux personnalités un peu trop fortes et dérangeantes des héros, mais au final c’était plus une façade et ce que cela cachait m’a vraiment touchée. Ce furent à chaque fois des romances belles et intenses avec de vrais messages sur la maltraitance, sur la maladie, sur la différence d’âge, etc. Je relirai d’autres titres de l’autrice, à commencer par les spin-off sur cette saga ^^

Ma note : 17 / 20

18 commentaires sur “The Sinners de L. J. Shen

  1. Oh ce titre me tente depuis hyper longtemps et je me le suis finalement procurée ! J’espère que je vais apprécié autant que toi, même si le côté un peu vulgaire me fait peur, mais je verrais bien pendant ma lecture !

    Aimé par 1 personne

      1. Je crois les doigts alors ! Car j’avais tenté un autre roman de l’auteur (Midnight Blue) en me disant que sa me permettrait de savoir si j’accrochais à la plume et sa a été un flop pour moi !

        Aimé par 1 personne

  2. Je n’avais pas lu ton avis sur le tome 2, c’est chose faite à présent. Contente que tu continues d’apprécier cette petite saga. Je n’ai pas trop avancé dessus -pour changer d’air – mais oui les personnages de Rosie et Dean sont une différents de leurs aînés. Il y a plus d’humour ce qui est bon, Rosie a une répartie différente de sa sœur etc. Et si vu que tu avais le 3 dans ton article sur tes envies d’août … à noter que le 4 sort à la même date 😏

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s