Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

We Kiss in 3 seconds de Yûko Kuwabara

Titre : We Kiss in 3 seconds

Auteur : Yûko Kuwabara

Éditeur vf : IDP – Boys Love

Année de parution vf : 2015

Nombre de pages : 192

Histoire : Haruchika, lycéen, a pris depuis l’enfance l’habitude d’aller passer ses soirées chez son voisin libraire Ayato, de quelques années plus âgé que lui. Habitué à sa proximité, Haruchika ne se rend pas compte que ses sentiments ont évolué, jusqu’à ce qu’il surprenne par hasard Ayato dans les bras d’un autre homme. Il décide donc de lui avouer ses sentiments, mais celui-ci, qui le considère encore comme un enfant, lui demande d’attendre son vingtième anniversaire, persuadé qu’il se sera lassé entretemps…

Mon avis :

Après le boys love d’Unohana dont je vous ai parlé hier, celui-ci est bien plus léger. Comme on le voit dans ces autres titres parus en français : My Honey ! et Let’s eat breakfast !, Yûko Kuwabara aime les romances drôles, fraiches et assez classiques. Dans We kiss in 3 seconds, elle ne déroge pas à cette règle.

Le titre se partage en deux histoires. La première est consacrée à deux hommes qui se connaissent depuis toujours, l’un, Ayato, est un libraire de 26 ans, tandis que l’autre, Haruchika, est un lycéen de 17 ans. A force de se côtoyer, le second commence à développer des sentiments pour le premier, mais Ayato a vraiment du mal à dépasser la barrière de leur différence d’âge et voit surtout en lui un petit frère. Haruchika va donc devoir travailler dur pour saper ses défenses et se montrer sous un autre jour pour qu’il considère ses sentiments.

Cette histoire est classique mais mignonne tout plein. J’ai eu un peu de mal avec Ayato, qui est vraiment trop le cliché du mec fragile et soumis. Par contre, j’ai apprécié Haruchika est sa persévérance ainsi que sa prévenance envers lui. Rien de fou fou dans leur histoire mais une romance bien écrite qui montre l’évolution des sentiments et des perceptions en grandissant.

Dans la seconde histoire, on s’intéresse à Rei, l’ami et ancien sex-friend d’Ayato, qui doit désormais se remettre de sa déception amoureuse. Il rencontre pour celui un type dans un bar, mais problème quand ils se retrouvent à l’hôtel, se sont tous deux des dominants.

J’ai beaucoup aimé cette romance qui m’a bien amusée. On retrouve un Rei bien moins sûr de lui que dans la première histoire. C’était lui le grand perdant de la mise en place du couple Haruchika-Ayato mais pour autant ce ne fut pas un mauvais perdant et il avait juste besoin de tourner la page. Il trouve cela auprès de Kuroda et si leur histoire commence sur un drôle de malentendu, j’ai aimé les voir apprendre à se connaitre et se faire confiance. La chute ainsi que la petite histoire annexe qui les concerne est très drôle. C’est amusant de voir mettre en scène deux dominants au sein d’un même couple, ça change.

En conclusion : We kiss in 3 seconds fut une bonne lecture détente, rien de révolutionnaire mais deux histoires plaisantes. La première était touchante de par le passif des héros. La seconde était plus drôle à cause du concept de l’autrice. Les dessins, eux, sont dans la norme de ce qu’on fait en yaoi et pour une fois je n’ai pas eu le sentiment d’être envahie par les scènes de sexe, c’était bien. J’ai donc passé un bon moment même si c’était assez classique.

Ma note : 14 / 20

2 commentaires sur “We Kiss in 3 seconds de Yûko Kuwabara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s