Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Demon Slayer de Koyoharu Gotôge

Titre : Demon Slayer – Les rôdeurs de la nuit (ancien titre)

Auteur : Koyoharu Gotôge

Éditeur vf : Panini

Année de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes vf : 4 (en cours)

Histoire : Le Japon, au début du XXe siècle.
Un petit marchand de charbon nommé Tanjiro vit une vie sans histoire dans les montagnes. Jusqu’au jour tragique où, après une courte absence, il retrouve son village et sa famille massacrés par un démon ! La seule survivante de cette tragédie est sa jeune sœur Nezuko. Hélas, au contact de la bête, celle-ci s’est à son tour métamorphosée en monstre… Afin de renverser le processus et de venger sa famille, Tanjiro décide de partir en quête de vérité. Pour le jeune héros et sa sœur, c’est une longue aventure de sang et d’acier qui commence !

Mon avis :

Tome 1

Vous le savez si vous me lisez souvent sur le blog, je ne suis pas une grande fan de shonen mais j’aime bien en lire de temps en temps. Et comme celui-ci semble revenir en boucle en ce moment sur les réseaux sociaux et que les lecteurs en parlent en bien, j’ai eu envie de lui donner une chance en profitant de la réédition de Panini.

Avec Demon Slayer, je découvre également Koyoharu Gotôge, son auteur dont c’est la première oeuvre. Et malheureusement cela s’en ressent assez vite dans ce premier tome où l’on retrouve un peu tous les poncifs du genre au fur et à mesure.

Pourtant l’histoire avait très bien démarrée, avec un long premier chapitre fort engageant, mettant en avant les point fort du titre : un héros attachant venant d’une famille pauvre, un folklore japonais revisité avec une pointe d’horreur grâce à un vampirisme made in Japon. Honnêtement, je pensais vraiment m’embarquer dans une oeuvre qui avait tout pour me plaire et me surprendre.

Malheureusement très vite, au fur et à mesure que se sont succédés des chapitres bien plus courts, j’ai senti une précipitation dans le récit et une course vers quelque chose que j’avais déjà vu et revu : l’entraînement d’un héros pour devenir un pourfendeur de démon et donc une course à la surpuissance avec la rencontre d’autres personnes comme lui mais également de démons toujours plus puissants à éliminer, mais où son grand coeur va entrer en conflit avec sa mission. Tout cela n’est pas encore arrivé, mais je sens bien le titre aller malheureusement dans cette direction et ce n’était pas ce que je voulais. Ça je connais déjà et je l’ai déjà lu dans d’autres titres. Alors même si l’habillage de la série me séduit, ça ne me donne pas envie d’aller plus loin…

Pour conclure, je sais que la série a tout pour plaire au plus grand nombre. Elle se lit facilement. Les personnages qu’on découvre ici sont attachants. Le héros a une mission qui touche avec cette envie de sauver sa soeur. L’ambiance est plaisante et un brin originale avec son utilisation du folklore Japonais de manière un peu revisitée. Mais je n’ai pas été touchée, je ne suis pas rentrée dans la dynamique du titre et je l’ai trouvé trop classique. Je vais donc passer mon chemin et le laisser aux fans du genre.

Tome 2

Avec ce deuxième tome, je pense avoir confirmé que la série n’était pas faite pour moi. Je vois très bien ce qui va plaire à pas mal de monde : une histoire dynamique qui avance bien, avec une mythologie sombre et intéressante. Mais il n’y a rien à faire, je vois les grosses ficelles arriver et ça ne prend pas avec moi. Tant pis !

Je reconnais que c’est chouette de voir l’auteur ne pas faire trainer les choses en longueur. Le « pseudo » tournoi de la fin du tome 1 se termine rapidement pour donner le titre de « demon slayer » au héros, ainsi que son épée, qui comme par hasard est très rare… On se tourne ensuite vers le coeur de son nouveau métier, la chasse au démon et en exécutant la première, il va tomber sur celui qu’il cherche et qui sera sûrement sa nemesis tout au long de la série.

C’est classique mais bien mené. Les personnages sont bien caractérisés. Le héros gagne peu à peu en puissance et en charisme tout en s’affirmant. Sa soeur l’aide bien dans son combat et il se trouve en quelque sorte des alliés en chemin Le méchant qu’il va affronter est sombre et dérangeant comme il faut. J’aime bien l’utilisation du fantastique japonais qui est fait ici.

Mais on est vraiment dans un titre jeunesse où l’on retrouve des mécanismes éculés et l’univers ne me parle pas assez pour me donner envie de poursuivre plus. Je cherchais quelque chose de moins prévisible.

Ma note : 13 / 20

18 commentaires sur “Demon Slayer de Koyoharu Gotôge

    1. Malheureusement ce n’est pas que le rythme qui me pose problème mais la construction de l’histoire elle-même qui est du déjà vue et ne me passionne pas. Je ne suis juste pas le public visé, mais merci pour le conseil 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Et t’as essayé l’animé ? J’avais vu 2-3 épisodes, et je l’avais trouvé bien plus prenant que le manga, il avait plus d’intensité. (d’où ma petite déception au tome 1)

        Aimé par 1 personne

      2. Il est plus vif et plus prenant, si on compare les deux démarrages. Après j’ai pas poussé trop loin, comme j’ai vu que ça me plaisait, je me suis réservé pour le manga 😁

        Aimé par 1 personne

      1. Oui, mais comme Xan quand ça ne lui va pas, vous expliquez bien ce qui ne va pas avec vous ^^
        mais bon pour l’instant j’ai que les 2 premiers tomes de l’ancienne version, je n’ai même pas trop suivi ce qu’il valait faire et la flemme, je n’ai pas d’engagement et ce n’est pas pressé.

        Aimé par 1 personne

      2. Effectivement, j’essaie toujours d’expliquer.
        Après je pense qu’il a vraiment de quoi plaire aux amateurs de shonen. Pour ma part, vu mon passif de lectrice et mes envies du moment, je cherche autre chose désormais ^^!

        Aimé par 1 personne

  1. l’anime est un coup de coeur (et je ne suis pas la seul, il a été élu anime de l’année en France, également aux usa), c’est celui qui lancé la hype autour du manga, notamment l’épisode 19 (suffit de voir les réactions sur youtube par rapport à cette épisode, c’est hallucinant), concernant le manga, j’ai cru comprendre (selon plusieurs personne) que c’était bien plus passionnant par la suite (du moins pour ce qui suit l’anime )

    ps: je ne suis pas forcément la cible, je suis une femme de 25 ans

    Aimé par 1 personne

    1. Chacun ses goûts, pour ma part, je trouve ça très dispensable et bateau de ce que j’en ai lu. C’est du déjà vu et c’est assez léger. Il y a des titres bien meilleurs sur le marché à mon goût sur lesquels je préfère me concentrer. Et ce n’est pas parce que plein de monde aime que c’est forcément bien 😉

      J'aime

  2. Je vois que niveau shonen on n’est vraiment pas du tout sur la même longueur d’onde XD Autant j’ai moyennement accouché à Tokyo Renvengers qui est bien déssiné, bien mis en scène mais dont les personnage ne m’ont pas du tout plu, autant j’ai aimé Demon Slayer qui offre un récit très classique mais un héros que je trouve attachant. Mais je suis d’accord avec toi, le ton du premier chapitre étais très chouette et ça devient plus classique ensuite

    Aimé par 1 personne

    1. Je vois ça, oui ^^!
      Après, il faudrait que je redonne sa chance au titre un jour. Plusieurs ami(e)s m’en disent le plus grand bien malgré le côté classique, notamment niveau ambiance et décor, ce qui pourrait me plaire. Mais pour le moment, le premier tome ne m’a pas laissé une super impression lol
      Et puis, j’ai vraiment du mal avec l’image qu’on donne de la soeur…

      J'aime

      1. pour le moment la soeur fait plus figurant qu’autre chose, mais c’est vraie qu’elle a quand même se rôle de « princesse à sauver » mais au même temps elle se bat, sauve la vie de son frère… c’est pas non plus qu’une chose fragile à sauver. Bon visuellement en revanche… bâillonnée, même si c’est parce qu’elle est un démon ça fait un peu « soit belle et tais-toi », surtout que tous les autres démons qu’on croise peuvent parler normalement…
        Bon, le manga est loin d’être parfait mais j’aime vraiment l’ambiance et ça me donne envie de continuer

        Aimé par 1 personne

      2. C’est justement le bâillon qui me bloque un peu lol Tu as parfaitement résumé.
        Mais peut-être un jour arriverai-je à surmonter ça et l’avantage c’est que je pourrai enchainer 😉

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s