Bilans livresques

Mes meilleures lectures Seinen de 2019

Après les shojo que je vous ai présentés la dernière fois, voici mes meilleures lectures seinen de 2019. Et ce ne fut pas simple de vous faire la liste de ceux qui m’ont le plus marquée en 2019 tant j’en ai lu encore cette année. Je vous présenterai d’abord ceux commencés cette année puis ceux un peu plus anciens que j’ai beaucoup aimé retrouver. Bonne lecture et bonnes découvertes !

Avant propos :
1/ Je me base sur la classification japonaise et non française des oeuvres sauf erreur.
2/ Cliquez sur les couvertures pour lire/relire mes avis.

Pas de surprise, mes coups de coeur sont nombreux, je vous en ai souvent parlé ici, même s’il y a aussi plusieurs oneshot et séries à la parution lente au milieu. Je vais commencer par celui qui a su me conquérir un peu plus à chaque tome, Beastars de Paru Itagaki. Puis viennent deux thrillers qui se ressemblent et pourtant ont des sensibilité différentes : Le bateau de Thésée de Toshiya Higashimoto et Echoes de Kei Sanbe. Enfin, j’ai eu deux énormes coups de coeur pour les rééditions de MW et Kirihito d’Osamu Tezuka, deux titres pas assez souvent mis en avant dans la bibliographie du maître.

Mais j’aime aussi les titres qui font voyager dans des mondes imaginaires bien construits et ce fut le cas pour Magus of the Library de Mitsu Izumi et ses très beaux dessins, La Lanterne de Nyx de Kan Takahama et sa passion pour les objets, et Dans l’abîme du temps de Gou Tanabe et Lovecraft et ses mystères.

Enfin, je prends toujours plaisir à lire des histoires simples mais pleine de sentiments ou d’humour. Ce fut le cas dans BL Metamorphose de Kaori Tsurutani où l’on suit la rencontre entre une ado et une grand-mère toutes deux fans de BL. Il en est de même dans Les temps retrouvés de Kei Fujii et Cocoro Hirai avec la romance entre deux personnages âgées. Et je ris beaucoup avec les péripéties de notre yakuza reconverti en homme au foyer de La voie du tablier de Kousuke Oono.

Mes séries en cours mais aussi mes découvertes de séries plus anciennes ne furent pas en reste. Il faut dire qu’entre les classiques dantesques que je n’avais pas encore découverts, les aventures épiques historiques ou fictives, les récits tranche de vie et les romances et amitiés touchantes, il y a de quoi faire désormais dans le paysage français.

Cette année, j’avais décidé de découvrir quelques titres cultes et j’ai fait dans le très lourds avec en premier L’habitant de l’infini de Hiroaki Samura, ou l’histoire d’une vengeance de fou dans l’univers des samurai, une expérience graphique incroyable. J’ai commencé ensuite tardivement Berserk de Kentaro Miura, qui est de la Dark Fantasy bien sombre, assez lourde à lire mais terriblement bien construite. Il était temps que je lise enfin Akira de Katsuhiro Otomo, dont le film est bien léger à côté. Enfin, j’ai repris MPD Psycho d’Eiji Otsuka et Sho-u Tajima dont le côté glauque m’avait fait peur autrefois mais qui m’a bien retourné la tête.

D’autres anciens titres m’avaient échappé et pourtant ils sont vraiment très bons. Certains sont terminés, d’autres m’accompagneront aussi en 2020. J’ai commencé par une belle balade dans l’espace avec Planètes de Makoto Yukimura, et Space brothers de Chûya Koyama dans un genre très différent. J’ai ensuite découvert Kei Sanbe et ses thriller avec le très bien fichu Erased et dans le genre histoire sociétale, j’ai aussi beaucoup aimé le oneshot Le Quartier de la lumière d’Inio Asano. Je me suis beaucoup amusée par contre avec la petite Yotsuba de Kiyohiko Azuma.

Ensuite dans les séries actuelles en cours, parce que je ne peux me passer d’aventure, voici quelques titres originaux qui m’ont fait vibrer et voyager. Commençons par les récits à fond historique : Innocent rouge de Shin’Ichi Sakamoto qui revisite la Révolution française, Le tigre des neiges d’Akiko Higashimura qui revisite la vie d’un général japonais et Vinland Saga de Makoto Yukimura qui nous fait voyager au pays des Vikings. Viennent ensuite des récits plus fantastiques avec Centaures de Ryo Sumiyoshi qui revient pour une belle leçon de vie, Devils Line de Ryo Hanada qui revisite intelligemment ce mythe éculé et L’atelier des sorciers de Kamome Shirahama qui est magique !

Pour finir sur une note d’émotion et de tranche de vie, j’ai été très touchées par les parcours de vie et les passions des héros de Blue Giant de Shinichi Ishizuka, March comes in like a lion de Chica Umino, et Bye bye my Brother de Yoshihiro Yanagawa ; enfin je me retrouve beaucoup dans le quotidien d’Otaku Otaku de Fujita.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ainsi se termine le tour d’horizon de mes coups de coeur seinen de 2019, ç’a été dur de trancher et de ne sélectionner que ceux-là, et il y en a déjà beaucoup… N’hésitez pas à me parler des vôtres en commentaire 😉 Je vous dis à bientôt pour mes meilleurs shonen cette fois !

15 commentaires sur “Mes meilleures lectures Seinen de 2019

  1. Je crois que je suis encore un peu perdue dans les différents genres de mangas… je n’avais même pas percuté que La lanterne de Nyx était un seinen ce qui ne m’a pas empêchée de beaucoup l’apprécier 🙂
    Je n’ai toujours pas eu le temps de lire Magus of the Library, mais cette année, je suis bien décidée à me lancer tout comme dans Vinland dont je viens d’emprunter le premier tome…
    Quant à Bye bye my Brother, je ne peux qu’applaudir sa présence dans ta sélection. De tous les mangas lus, c’est celui qui m’a le plus émue et marquée !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh mais tu n’as pas besoin de t’y connaitre dans les différents genres pour apprécier de bons titres, la preuve 😉
      Moi, je suis juste une accro des classifications, c’est mon dada et vu que j’en lis depuis plus de 20 ans, j’avoue que ça m’aide quand même à affiner ce qui me plaît.
      En tout cas, les titres que tu cites sont excellents. Vinland Saga est vraiment un must année après année ! Et Bye bye my brother, c’est de l’amour en barre ❤

      Aimé par 1 personne

      1. Merci, tu me fais me sentir un peu moins boulet 🙂
        Bye bye, my brother, c’est ma frustration littéraire parce qu’à chaque fois que j’ai essayé de le faire découvrir, je me suis confrontée à un « je ne lis pas de manga »…
        En tout cas, en 20 ans, tu as dû en faire de très belles découvertes ! Je serais d’ailleurs curieuse que tu évoques les mangas par lesquels ta passion à commencer si tu t’en souviens 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Je ne propose plus de manga aux non lecteurs du genre j’avoue, marre de m’entendre répliqué ça par des gens qui n’essaie même pas V.V

        Oh mais je me rappelle très bien de mes premiers titres !
        Le premier que j’ai lu et qu’on m’a prêté c’est Dragonball dont j’adorais déjà l’anime. La même année on m’a acheté Gunnm et même si c’était très sombre (j’avais 7-8 ans…) j’ai adoré le côté SF. Après, j’ai lu des titres comme Fly et SailorMoon, puis Captain Tsubasa, bref beaucoup d’adaptation d’animes. Ce n’est que plus tard au collège que j’ai découvert des titres plus originaux et notamment le catalogue de Tonkam (Please save my earth, Fushigi Yugi, X de Clamp…). De très très belles années ❤

        Aimé par 1 personne

  2. Peut-être que ma question risque de t’étonner, mais quelle est la différence entre les seinen et les shojo ? Je lis très peu de manga, et justement j’aimerais en découvrir plus. Mais je me rencontre aussi, que ceux qui me tentent et que j’ai lu, sont que des seinen… Et je n’en connais pas la réponse, en connaissant très peu sur ce genre.
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Comme toi, j’adore « L’atelier des sorcier » et je m’achète chaque tome dès sa sortie. J’ai aussi le premier tome de Magus of Library dans ma PAL.

    Aimé par 1 personne

      1. Les shonen sont, au Japon, publiés dans des magazines destinés aux garçons et adolescents, un public masculin assez jeune donc. On y parle souvent de dépassement de soi, d’esprit d’équipe, d’aventure pour se transcender, etc.

        Aimé par 1 personne

    1. Ce n’est pas une question simple.
      Pour être factuel, les deux ne s’adressent pas au même public à l’origine au Japon. Les seinen sont publiés dans des magazines pour jeunes hommes et garçons adultes ou proche de l’être. Tandis que les shojo sont publiés dans des magazines pour filles ou adolescentes, selon la tranche d’âge.
      Je trouve qu’il y a dans les shojo une attention beaucoup plus grande portée aux sentiments des personnages, que ce soit dans la narration ou graphiquement. Mais plusieurs autrices de shojo sont aussi partie publier dans des magazines seinen et y ont apporté cette touche depuis quelques années. Cependant dans les seinen, on s’attarde quand même en général moins là-dessus que dans les shojo où c’est vraiment prégnant.
      Par contre, en France, on a beaucoup trop de romances lycéennes dans les shojo qui ont été publiés, qui fait que beaucoup de gens ne l’associent qu’à ça alors que le genre est beaucoup plus vaste.
      Un titre comme l’Atelier des sorciers brouille un peu les pistes pour moi parce qu’on y retrouve beaucoup de codes des shojos d’aventures. On voit avec ce genre de titres combien les genres sont poreux.
      Ma réponse est donc par définition incomplète, mais tu peux également lire ce dossier qui est pas mal sur le sujet si ça t’intéresse 😉 : https://www.du9.org/dossier/shojo/

      Aimé par 1 personne

      1. Super, je te remercie beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. J’ai déjà suivi des mooc sur la littérature, par exemple en jeunesse, ou fantasy, et il est vrai que j’aimerais bien en suivre un sur les mangas. J’ai beaucoup de chose à apprendre.
        Je m’envais lire le dossier que tu m’as recommandé !

        Aimé par 1 personne

      2. Avec plaisir, ravie si ça a pu t’éclairer un peu même si j’ai l’impression de ne pas avoir dit grand-chose tant le sujet est vaste.
        J’espère que le dossier t’éclairera et que tu auras l’occasion de suivre un MOOC spécial manga un jour 😉

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s