Livres - Fantasy / Fantastique

Sénéchal de Grégory Da Rosa

Titre : Sénéchal

 Auteur : Grégory Da Rosa

Editeur : Mnémos (Fantasy) / Folio SF

Année de parution : Depuis 2017 / 2019

Nombre de tomes : 3 – en cours (grand format) / 2 – en cours (format poche)

Histoire : « Sénéchal, la ville est assiégée ! »
Telle est la phrase que l’on m’a jetée sur le coin de la goule. Depuis, tout part à vau-l’eau. Oui, tout, alors que ce siège pourrait se dérouler selon les lois de la guerre, selon la noblesse de nos rangs, selon la piété de nos âmes. Nenni.
Lysimaque, la Ville aux Fleurs, fière capitale du royaume de Méronne, est encerclée et menacée par une mystérieuse armée. Et pour le sénéchal Philippe Gardeval, ce n’est que le début des ennuis. Suite à l’empoisonnement d’un dignitaire de la cité, il découvre que l’ennemi est déjà infiltré au sein de la cour, dans leurs propres rangs ! Sous quels traits se cache le félon ? Parmi les puissants, les ambitieux et les adversaires politiques ne manquent pas ; le sénéchal devra alors faire preuve d’ingéniosité pour défendre la ville et sa vie dans ce contexte étouffant d’intrigues de palais.

Mon avis :

Tome 1

Premier roman publié d’un jeune auteur français qui utilise un cadre historique assez marqué, il n’en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir Sénéchal de Grégory Da Rosa.

Quand j’ai d’abord vu le scénario de Sénéchal, je me suis dit : « Hum, sympa, ça a l’air original !« . Suivre toute une série qui tourne autour d’un siège, ça change complètement ! Mais très vite, j’ai eu peur que cette histoire de siège donne un titre un peu ennuyeux où il ne se passerait pas grand-chose et je ne voyais pas comment l’auteur pouvait faire tenir son histoire sur plusieurs tomes. J’ai très vite compris mon erreur en ouvrant ce livre. La plume de Grégory Da Rosa virevolte dès les premières pages. Il se passe énormément d’événements petits et grands au cours de ce premier tome rendu la lecture très addictive. La langue d’époque qui aurait pu sembler une fioriture est en fait un vrai atout pour plonger dans l’ambiance, même si j’avoue que c’est parfois un peu lourd et que notamment je n’arrive pas à bien m’imaginer toutes les descriptions, notamment au niveau des tenues, mais c’est faute de connaissances de ma part sur le sujet. Ce titre est donc une excellente surprise. Je vais maintenant y revenir plus en détails.

En effet, j’ai d’abord été happée par la plume très vive de l’auteur. Pour un premier roman, je suis assez ébahie devant la qualité de celle-ci. Le choix de parler « comme à l’époque » est un vrai atout pour la saga, rendant la lecture très immersive. On se croirait vraiment en plein siège au Moyen-Âge au milieu de cette piétaille et de ces nobles. C’est très bien vu alors que ça aurait vraiment pu être casse gueule. Ici, ça met juste dans l’ambiance, et les nombreuses notes en bas de pages et mots transparents permettent de tout bien comprendre. Le seul défaut, c’est qu’il y a vraiment beaucoup de mots de cet ordre et que pour les descriptions, ce n’est pas toujours simple de se les représenter.

Autre grande qualité de l’auteur, c’est son sens du rythme. Alors que j’avais peur de m’ennuyer avec cette histoire à huis clos, Gregory Da Rosa joue vraiment bien avec son lecteur. Il prend tantôt son temps pour poser le décor et les nombreux personnages qui ont un rôle à jouer dans cette histoire, et quand il est nécessaire de donner un coup de fouet, il est toujours là, le temps d’une bonne petite scène d’action surprise qui nous souffle. C’est donc une lecture qui surprend sans cesse et dans laquelle on a l’impression d’évoluer tel un danseur qui s’adapte à la musique qu’il entend, variant sans cesse le tempo. C’est très agréable.

Ce qui m’amène à mon point préféré : l’ambiance. Je n’aurais pas cru écrire ça, mais j’ai adoré être dépaysée avec cette histoire de siège. C’est rare en fantasy d’être dans une telle unité de lieu. C’est une vraie gageure de réussir à intéresser le lecteur avec ça et pourtant il y réussit à merveille. Il se passe énormément d’événements qui temporisent ou dynamisent le récit : assassinat, embuscade, trahison, attaque démoniaque surprise. C’est excellent. On passe ainsi d’une ambiance politique style les Rois maudits, à la recherche d’un traître à la Agatha Christie, puis à un récit de guerre un peu à la Gemmel, pour enfin découvrir une ambiance plus ésotérique avec de vraies questions sur les anges et les démons ainsi que les mythes de leur univers. C’est surprenant. Je ne pensais pas tomber là-dessus. Je pensais avoir un récit plus proche d’une uchronie sérieuse et fidèle à la réalité avec très peu voire pas d’éléments fantastiques ou magiques, or ceux-ci se dévoilent tranquillement au fil des pages, nous plongeant de plus en plus dans un autre univers. Ce mélange entre récit à consonance historique et récit plus fantasy m’a vraiment surprise et séduite.

Le seul petit point faible pour le moment, du moins qui ne m’a pas autant séduite, ce sont les personnages. Qu’on s’entende, j’aime beaucoup le côté vieux briscard du héros et le fait que ce soit lui le narrateur, cet homme entre deux classes sociales. Je trouve aussi le roi au caractère sanguin mais honnête intéressant et charismatique. Cependant, il y a ensuite tellement de seconds couteaux que je ne suis pas parvenue à me rappeler de tous au fil de l’histoire et pourtant, je n’ai pas mis une semaine pour lire ce premier tome. Il y a aussi pas mal de caricatures ou du moins d’archétypes avec les religieux corrompus, le fils rebelle, la femme délaissée, les nobles qui ne méritent pas les honneurs qu’ils ont, etc. Je les trouve donc dans l’ensemble moins intéressants que le cadre dans lequel ils évoluent.

Pour conclure, Sénéchal fut une très belle surprise pour moi, une petite claque, car je n’attendais absolument pas de trouver ce genre de récit. J’ai été ravie de découvrir un auteur au style aussi abouti, aussi bien dans le choix des mots, que dans la gestion du rythme et la création de l’ambiance ou plutôt des ambiances. Gregory Da Rosa est définitivement une nouvelle plume française à découvrir et à suivre !

Ma note : 17 / 20

6 commentaires sur “Sénéchal de Grégory Da Rosa

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s