Livres - Fantasy / Fantastique

Les mondes-miroirs de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge

Titre : Les mondes-miroirs

Auteurs : Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge

Editeur vf : Mnémos (Icare)

Année de parution vf : 2018

Nombre de pages : 427

Histoire : Amies inséparables durant leur enfance, Elsy et Elodianne ont grandi dans la cité de Mirinèce. Désormais adultes, elles ont pris des routes différentes. Elodianne met sa magie au service du gouvernement, tandis qu’Elsy dirige une agence de mercenaires spécialisée dans les règlements de comptes entre bandes rivales. Lorsque les Blasphèmes attaquent la capitale, les deux amies s’unissent de nouveau.

Mon avis :

Toujours dans mon envie de découvrir de nouvelles plumes et de nouveaux univers, je me suis embarquée dans l’aventure des Mondes-Miroirs de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge, deux auteurs français qui ont chacun de la bouteille dans leur domaine. Le premier est auteur de livres pour la jeunesse. Le second a réalisé plusieurs courts-métrages et travaux transmédias. C’est ici leur deuxième travail en commun après une première incursion dans cet univers en 2011 chez Pygmalion à l’époque (Fiche).

Pour moi, en tout cas, c’était une première et j’ai découvert à leur côté l’univers de Mirinèce, une vaste cité avec des notes de gothique, de steampunk et de Lovecraft où de sombres créatures viennent semer le trouble dans la population, obligeant deux anciennes amies que la vie et les circonstances ont séparé à travailler de nouveau ensemble.

C’est justement cet aspect du titre qui m’avait attirée et qui m’a perdue. J’avais envie d’un récit sur deux amies, l’une magicienne, l’autre mercenaire mais je n’avais pas imaginé leur caractère et surtout leur relation ainsi. Du coup, je n’ai pas été autant emportée par le récit que je l’aurais voulu. J’ai trouvé que leur relation n’était pas assez mise en valeur et que c’était plus l’univers, la ville et l’ambiance qui était LE personnage principal de l’histoire, ce qui m’a posé problème parce que j’ai besoin de m’accrocher aux personnages pour aimer une histoire…

Ici, le récit est bien écrit, bien porté par la plume des auteurs et bien mis en scène par une narration dynamique. Mais les débuts sont une vaste introduction à l’univers un peu crade la ville d’un côté et corseté du gouvernement de l’autre, qui rendent les premières pages un peu longue à lire. Je n’ai pas adhéré au groupe de mercenaires d’Elsy. Je les ai trouvé assez caricaturaux dans l’ensemble tout en trouvant en eux un manque de charisme. Leurs échanges notamment m’ont semblé assez faibles, j’ai trouvé les dialogues pauvres et déjà vus. C’est dommage parce que j’aime l’idée que l’amie d’une magicienne haut placée au gouvernement soit une mercenaire. Jusque là, je n’accrochais donc pas beaucoup et récit et je me demandais ce que je faisais là.

Surtout que les personnages ne m’ont pas enthousiasmée plus que ça. Je trouve les deux héroïnes plutôt faibles, loin de la promesse faite. Aucune d’elle n’était pas à la hauteur de l’image que je m’en étais faite, surtout qu’elles évoluent en grande partie séparément et non ensemble comme je l’espérais. Elodianne est ainsi un peu trop effacée par rapport à Elsy car c’est elle qui vole le haut de l’affiche avec sa verve et sa morale changeante et dérangeante. Ce n’est pas désagréable en soi d’avoir un personnage ambigu mais moi, je n’ai pas accroché.

Heureusement la suite m’a donné tort car à partir du moment où la menace est identifiée et où chaque groupe entre en action, c’est bien plus palpitant. On découvre que la relation entre les deux héroïnes est assez compliquée et faite de beaucoup de non-dits et de malentendus. Elle gagnerait à être développée dans le tome 2 qui est sorti depuis. Mais surtout s’ouvre devant nous un univers fortement inspiré de Lovecraft qui file les chocottes avec ces atroces créatures que sont les blasphèmes et l’inquiétant univers que cache les miroirs. J’ai beaucoup aimé cet aspect du récit. On part dans une vraie aventure rythmée et dangereuse où chacun met sa vie en jeu pour découvrir ce qui se cache derrière ce mystère, pourquoi ces créatures sont là, pourquoi elles font ça, qui est derrière tout ça. Cependant autant c’est intriguant, autant la réponse est une peu simple et déjà vue, encore une fois. Je trouve que le titre souffre vraiment d’un manque d’originalité et qu’on sent beaucoup trop les influences des auteurs comme s’ils ne les avaient pas assez digérées pour pouvoir se créer leur propre style. C’est dommage parce que le rythme et l’aventure sont au rendez-vous, eux.

Ainsi, si j’ai trouvé beaucoup de potentiel à l’univers qui est sombre et porteur de références qui me parlent, je n’ai pas accroché dans l’ensemble au récit n’ayant pas d’atomes crochus avec les personnages. Les auteurs manquent encore d’originalité pour moi. Je ressens trop leurs influences. Il m’a vraiment manqué quelque chose de différent pour m’impliquer dans ma lecture alors que sur le papier le rythme, l’ambiance et l’univers avaient tout pour me séduire. C’est une petite déception mais je ne doute pas que le titre plaira à d’autres lecteurs qui n’ont pas les mêmes attentes 😉

Ma note : 13 / 20

10 commentaires sur “Les mondes-miroirs de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge

    1. Je comprends qu’il tente parce que l’univers est original. Après ça ne l’a pas fait avec moi, mais je pense que d’autres qui s’attendent à autre chose voire à rien, n’auront pas le même ressenti ^^’
      Bonne lecture à toi quand tu le sortiras de ta PAL 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Moi aussi, je suis faible devant les belles couvertures et les avis positifs, mais là ce n’était pas fait pour moi ^^!
      J’espère que si tu le lis un jour tu aimeras plus que moi. L’avantage c’est que sinon, tu pourras arrêter là sans frustration aucune.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s