Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les âmes perdues de Yuki Ringo

Titre : Les âmes perdues

Auteur : Yuki Ringo

Editeur vf : IDP – Boys Love (Hana)

Année de parution vf : 2020

Nombre de pages : 292

Histoire : Shûichirô a toujours eu le don de percevoir le surnaturel : les esprits et les auras malveillantes sont partout, si bien qu’il s’est toujours senti à l’écart de ses semblables. Jusqu’à ce qu’il rencontre Ten, un mystérieux ermite masqué qui comprend son désarroi et l’invite à séjourner chez lui. Pour Shûichirô, c’est l’occasion de repartir de zéro : personne ne le connaît au village, et Ten sait comment chasser les démons autour de lui.
Mais comme le fait remarquer le sage vieil homme auprès de qui Shûichirô a trouvé du travail : « les morts sont toujours moins effrayants que les vivants »…

Mon avis :

D’habitude je suis une inconditionnelle de cette autrice de boy’s love, alors quand j’ai vu un nouveau titre je me suis jetée dessus. J’ai par le passé beaucoup aimé ses autres oneshots : Good Bye Lilac, Tamayura et The first love melt in ultramarine (par ordre de préférence) qui sont tous des romances porteurs de belles valeurs et d’une vraie douceur. Malheureusement, je n’ai pas eu le même coup de coeur pour Les âmes perdues.

Yuki Ringo est une habituée des oneshots et parfois même des oneshots assez épais. Celui-ci bat des records avec près de 300 pages durant lesquelles elle met en scène la rencontre et la naissance de la relation entre Shûichirô, un jeune orphelin, et Ten, un mystérieux jeune homme vivant en ermite dans la forêt.

Contrairement à d’habitude, j’ai trouvé le récit fort long à se mettre en route et surtout beaucoup trop fade. J’ai eu beaucoup de mal à ressentir les émotions des héros qui sont pourtant au coeur du récit. Ce sont deux jeunes hommes pour qui l’expression de celles-ci est difficile au vu de leur passif mais ça n’explique pas tout et ça ne rend pas la lecture aisée pour le lecteur, surtout au vu du nombre de pages et donc des longueurs qui en découlent.

C’est dommage parce que le cadre est très dépaysant. On est dans un Japon des années 50 où la modernité côtoie encore la tradition à l’ancienne, surtout dans les campagnes. Shûichirô entend et voit (?) les esprits même s’il cherche à l’éviter. Ten est lui-même assez singulier. Cela crée une ambiance d’un autre temps que j’ai beaucoup appréciée. D’ailleurs, j’ai trouvé intéressant de revenir sur le bestiaire japonais, la façon dont vivaient les moines autrefois ou encore comment on vivait dans une petite ville à l’époque. J’ai appris plein de choses et j’ai bien plongé dans leur univers grâce à ça.

La romance, elle, qui aurait dû être l’un des moteurs de l’histoire n’est pas assez exploitée à mon goût. Les garçons passent trop de temps à s’éviter, à ne pas communiquer. Mais quand ils brisent enfin la glace, ça offre de jolis petits moments riches en émotions qui font mal, parce qu’il y a quand même un lourd passif les entourant. J’aurais peut-être aimé que cela soit moins tempéré, parce que j’ai attendu longtemps que ça arrive et quand c’est le cas, on arrive bien trop vite à la fin. Alors certes, leur romance est une belle histoire mais qu’elle fut longue à venir pour le lecteur.

Heureusement, la mise en page de l’autrice est toujours réussie elle, faite d’un découpage sobre et efficace et d’un trait fin qui capte à merveille les émotions des personnages et l’ambiance douce mais dépaysante du titre. C’est un vrai plaisir visuellement parlant.

Ainsi, je ressors un peu mitigée concernant Les âmes perdues que j’aime sur le papier mais que je trouve maladroit dans l’exécution. L’autrice aurait pu faire quelque chose de bien plus fort et émouvant avec un tel matériau. Je reste sur ma faim.

Ma note : 14 / 20

2 commentaires sur “Les âmes perdues de Yuki Ringo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s