Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Stay Away de Yu Misaki

Titre : Stay Away

Auteur : Yu Misaki

Editeur vf : Delcourt-Tonkam

Année de parution vf : 2020

Nombre de tomes vf : 2 (série terminée)

Histoire : Ritsu a perdu son petit ami dans un accident. Auguste, le dieu du temps, lui propose de revenir trois ans avant l’incident. Pour sauver celui qu’elle aime, elle n’a qu’une solution, créer un nouveau futur en ne sortant jamais avec lui. Mais le garçon est inexorablement attiré par elle.

Mon avis :

Tome 1

En même temps que sa collection Moonlight qui fait beaucoup parler d’elle, Delcourt-Tonkam a décidé de sortir le premier tome d’une duologie de Yu Misaki, jeune autrice dont c’est le premier titre un peu long. Venant en plus du Hana to Yume, un magazine dans lequel j’ai aimé pas mal de titre au fil des ans (Fruits Basket, l’Académie Alice, Angel Sanctuary…), Stay Away partait donc avec un gros capital sympathie.

Je ne suis pas toujours fan des formats courts, ils sont trop souvent la preuve d’une absence de succès qui a obligé les auteurs/autrices à couper court, mais ici, je pense que le format conviendra parfaitement car le récit de Yu Misaki se prête à une telle concentration. Dans le premier tome, nous découvrons la réservée Ritsu Kanzaki qui fait tout pour mieux s’intégrer au lycée. Mais pourquoi veut-elle ça ? Parce qu’elle a déjà vécu ces années-là et que la première fois, c’est en rencontrant un certain garçon et en se rapprochant de lui qu’elle avait réussi à s’ouvrir aux autres, sauf que leur histoire s’est terminée tragiquement. Un Dieu du Temps lui a cependant offert une seconde chance, la ramenant à sa première année de lycée, mais pour que tout se passe bien, elle ne doit plus jamais se rapprocher d’Ichijo. Sauf que cela n’a rien de facile quand il a été le grand amour de sa vie.

J’ai accroché dès le début. J’ai trouvé le concept original et l’autrice a, en plus, la bonne idée de le présenter petit à petit au fil des chapitres. Elle ne revient pas en bloc sur le passé de Ritsu et Ichijo mais par petites touches rendant l’émotion encore plus prégnante. Car il faut l’avouer, c’est le gros point fort du titre : les émotions. Celles de Ritsu sont en permanence à fleur de peau. Elle flirte avec le désespoir de son passé, tandis que l’euphorie de ce nouveau présent la prend. On ne peut alors que s’attacher à cette douce jeune fille qui cherche en permanence à bien faire. C’est une héroïne comme je les aime, calme, posée, réservée, un peu timide mais pourtant très forte dès qu’elle a un but et que celui-ci consiste à aider les gens qu’elle aime. J’ai beaucoup aimé ce personnage.

L’idée de revenir dans le passé lui permet, et à nous lecteur, de voir les événements différemment. Elle pose un nouveau regard sur Ichijo qu’elle connait bien pourtant et nous également. On découvre à travers son regard la superposition de deux Ichijo et à chaque fois il se révèle être un garçon incompris car sous ses apparences de bagarreurs, c’est en fait un très gentil garçon, doux, attentionné, qui aime aider les plus faibles. Un très joli personnage lui aussi. 

Du coup, il se dégage une vraie alchimie entre les deux d’emblée. Alchimie sur laquelle va jouer l’héroïne pour développer son histoire de « je t’aime mais je te repousse pour ton bien mais c’est trop dur alors parfois je craque » ^^ C’est adorable tout plein et déchirant en même temps parce que l’on sait ce qu’il risque de lui arriver. Le destin est cruel et les pousse sans cesse l’un vers l’autre, alors que Ritsu fait tout pour résister.

Cela aurait pu s’arrêter là, mais il y a aussi des réflexions pertinentes sur le rôle des apparences et des rumeurs au lycée, sur la capacité d’entraide et de bienveillance de chacun, ainsi que sur les regrets. Le tout se mélange à merveille avec la note de fantastique introduite pour le Dieu du Temps, petite créature très étrange et intrigante qui devient dérangeante au fil des chapitres et sur laquelle on va finir par s’interroger.

En plus, c’est graphiquement très beau, grâce à un dessin fin qui ajoute au drame de la situation. Il y a une vraie recherche de la mangaka sur le jeu des expressions des personnages et sur les regards. On ne dirait pas que c’est une jeune mangaka car son trait est assuré, il n’y a aucune faute de proportion, ni de cadrage, au contraire il y a même de jolies inventions de ce côté-là lorsque passé et présent se mélangent.

Je suis donc très agréablement surprise par ce titre à côté duquel j’aurais pu passer à cause du matraquage autour de la collection Moonlight, alors que celui-ci est très intéressant. Il révèle chez nous une jeune mangaka que je me plairai à suivre si les éditeurs en font de même car elle propose une histoire belle, riche et profonde en un nombre ramassé de pages. Belle découverte.

Tome 2

Même si j’avais beaucoup aimé le premier tome, j’avoue que ce n’est pas sans appréhension que j’ai commencé le deuxième et dernier. J’avais vraiment peur que le format soit trop court pour l’histoire à développer et que du coup le final soit un flop. Je m’étais bien trompée et j’ai eu raison de faire confiance à l’autrice.

En effet, elle nous propose dans ces deux tomes une histoire vraiment complète, profonde et bien développée où la morale finale est très bien trouvée et ne déçoit pas. Je suis agréablement surprise d’une telle réussite dans un format aussi court. Il aura eu le mérite d’avoir une histoire ramassée où tout compte et rien n’est de trop, exploitant parfaitement la brièveté du titre.

Pourtant, j’avais quelques craintes d’abord quand j’ai d’abord vu arriver une sorte de cinquième roue du carrosse avec le transfert de Tsukasa, puis quand j’ai compris que l’héroïne allait passer son temps à fuir Kaname pour maintenir de la distance entre eux et éviter que le pire ne se reproduise. Ce sont deux schémas scénaristiques qui sur le papier ont tout pour m’agacer mais qui ont été très bien négociés ici. Le personnage de Tsukasa, sur des bases ultra classiques, est l’élément agitateur qui va pousser les héros à sortir du schéma dans lequel ils se sont empêtrés. En provocant la jalousie de Kaname et en devenant un peu le confident de Ritsu, il permettra à celle-ci d’évoluer et de faire les bons choix pour que le drame ne se répète pas. Au final, j’ai beaucoup aimé ce qu’il a apporté au récit et son rôle dans l’intrigue est plus fin que celui de simple membre déçu d’un pseudo triangle amoureux.

La caractérisation des personnages est vraiment le point fort de cette courte série. On ne peut pas ne pas être touchée par ce que vit Ritsu. L’autrice nous fait le récit de cette seconde chance avec juste la pointe de drame qu’il faut pour bien montrer combien il est dur de perdre la personne qu’on aime aussi brutalement. De la même façon, même s’il est moins présent cette fois, j’ai également aimé en apprendre plus sur Kaname et j’ai trouvé chouette que l’autrice ne cherche pas à en faire un gentil garçon incompris banal. Oui, il peut se montrer violent et il l’assume, il n’y a pas de méprise ici. Mais c’est touchant de découvrir son parcours, sa relation avec sa mère tellement courageuse et la terrible perte qu’il a lui aussi vécu.

Du coup, ce titre parle avec originalité mais sincérité du deuil et de la perte. Si les réactions de certains peuvent parfois agacer, les sentiments qu’elles sous-tendent, eux, ne peuvent que toucher le lecteur. Ritsu est pénible à fuir Kaname mais justement parce qu’elle ne veut pas le perdre. Et en voyant que ça ne marche pas, l’autrice propose une solution alternative qui sonne juste.

Ce dernier tome avec ses moments dramatiques, ses sentiments à fleur de peau, ses beaux retours dans le passé et surtout sa si belle solution, m’a beaucoup plu à nouveau. Les dessins fins et expressifs mettent parfaitement en valeur la richesse et la profondeur des émotions des personnages. En deux tomes, l’autrice ne s’est pas éparpillée et s’est concentrée sur l’essentiel pour livrer une histoire cohérente où le fantastique a été bien dosé et bien utilisé. Je serai curieuse de poursuivre la découverte de cette jeune autrice.

Ma note : 15,5 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 commentaires sur “Stay Away de Yu Misaki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s