Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

You my baby d’Aoi Tomosue

Titre : You my baby

Auteur : Aoi Tomosue

Editeur vf : Akata (Oneshot shojo)

Année de parution vf : 2020

Nombre de pages : 191

Histoire : Yû est désormais lycéenne, mais depuis son entrée au collège, elle n’a jamais pu s’empêcher de trouver stupide la manière dont, du jour au lendemain, sous prétexte qu’ils devenaient «des grands», ses camarades changeaient radicalement de comportement. D’un côté les filles, de l’autre les garçons… Elle, tout ce qu’elle souhaitait, c’était rester elle-même, jouer au loup, s’amuser, sans se préoccuper des apparences. Aussi, elle mène sa barque, avec son caractère. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Sora. Ce type excessivement serviable et un brin maladroit se démarque par sa très grande taille. D’abord agacée par ce dernier, elle va pourtant finir par se rapprocher de lui…

Mon avis :

Je suis une adepte voire même une fan de la collection « oneshot shojo » d’Akata. Je trouve qu’à chaque fois, l’éditeur nous propose de jolies petites pépites et You my baby ne fait pas exception. Avec sa couverture amusante et survitaminée, je savais déjà que j’allais passer un bon moment et je ne me suis pas trompée.

Deuxième manga de l’autrice, You my baby est un récit doux, drôle et sensible sur les changements qui s’opèrent à l’adolescence. Yu vient de rentrer au lycée, mais elle est très agacée par tous les simagrées que font ses camarades filles pour séduire les garçons, et garçons pour attirer l’attention des filles. Pour elle, tout ça sonne faux et elle se sent de plus en plus différente d’eux, ce qui la met mal à l’aise. Sauf qu’elle va tomber sur un garçon, Ten, qui lui ne joue pas la comédie et est naturellement gentil avec les filles sans ce désir de séduction qu’ont les autres. Comment va-t-elle réagir face à ce cas particulier ?

Aoi Tomosue, qui est pourtant une jeune autrice, a su ici créer un récit très fin avec une très belle analyse de l’adolescence et surtout de ces adolescents un peu différents qui ne veulent pas être comme tout le monde. J’ai adoré ! Je me suis totalement retrouvée dans Yu. Ses questionnements sur ce qui fait d’elle une femme, mais aussi sur son envie de conserver ses passions de jeunesse même si ça la fait passer pour un « p’tit mec », m’ont touchée. C’était émouvant de la voir s’interroger ainsi de manière aussi juste et poussée, avec une réflexion pertinente sur ce que la société cherche à nous imposer à l’encontre parfois de notre nature, mais également sur les changements qui finissent quand même par naître en nous une fois nos hormones titillés. C’est un vrai travail d’équilibriste de jongler entre les deux et l’autrice y parvient à merveille. Son récit ne sonne jamais faux. Les émotions complexes de Yu sont très bien rendues et leur évolution également.

C’est donc un très beau récit sur l’adolescence et ses changements. J’ai été amusée par la personnalité différente de Yu. J’ai aimé son côté nature mais aussi ses fragilités. J’ai ri de ses maladresses avec Ten quand elle commence à s’éveiller à l’amour auprès de lui, à découvrir ce qu’on peut ressentir pour le corps d’un autre, à aimer être protégée par lui, à vouloir le monopoliser. Cette évolution est vraiment progressive. L’autrice utilise une narration lente et toute en finesse pour le rendre grâce notamment à un découpage très réussi et un jeu de regards vraiment intéressant et touchant. La position des corps qui se répondent est très belle aussi. J’ai vraiment beaucoup aimé les compositions de la mangaka.

Ce talent graphique simple mais qui a su me toucher en plein coeur, a fortement contribué à l’ambiance pleine de bienveillance que j’ai ressentie de bout en bout. Il n’y a pas un personnage foncièrement méchant, ils sont tous gentils au fond malgré, parfois, leurs maladresses. Le cadre lycéen est à ce sujet très bien rendu. On voit bien les groupes se former, les discussions autour des garçons et des filles prendre de la place, de même que les tentatives de séduction. Les deux héros détonnent un peu au milieu mais leurs camarades les acceptent et en rient. C’est mignon. A ce sujet, j’ai adoré le personnage de Ten, qui se cale totalement sur le rythme de Yu. Il est profondément gentil. Il l’accepte et l’aime pour ce qu’elle est, il la comprend et l’accompagne. C’est adorable pour un garçon de cet âge et en même temps, c’est bien un adolescent de 16 ans quand le voit jouer et réagir comme un gamin. L’autrice a réussi à créer un très beau personnage.

Ainsi, une nouvelle fois avec sa collection « Oneshot shojo« , Akata m’a séduite. J’ai été touchée par ces adolescents. Je me suis retrouvée dans leurs questionnements. J’ai trouvé les personnages profondément humains et l’ambiance simple et chaleureuse. C’est un titre à mettre entre les mains de chaque ado.

Ma note : 16,5 / 20

9 commentaires sur “You my baby d’Aoi Tomosue

    1. Merci beaucoup 🙂
      Moi, je suis une fan de shojo depuis longtemps et j’arrive encore à trouver beaucoup de fraicheur et de plaisir avec les titres de cette collection, alors si les romances lycéennes ne te gênent pas, ils devraient te plaire 😉

      J'aime

      1. Dans l’idée ça ne me gêne pas. En fait mon soucis principal avec le shojo, c’est surtout l’esthétique. Il y a souvent des effets très chargés et des découpages que je trouve personnellement confus et qui rendent parfois les choses compliquées à suivre pour moi.
        Du coup je feuillette souvent en magasin, pour trouver des shows aux découpages clairs et sans trop d’effets.

        Aimé par 1 personne

      2. Alors que moi justement, c’est l’esthétique qui me plait. J’aime ces découpages virevoltants qui peuvent nous perdre c’est vrai mais qui souvent correspondent bien aux sentiments complexes des personnages ^^
        Ici, tu verras c’est quand même assez simple, il n’y a pas d’envolée lyrique comme chez Mari Okazaki (la reine pour me perdre lol) 🙂

        J'aime

  1. Ah celui-là ne me tentait pas vraiment, pourtant je fais comme toi et j’apprécie beaucoup cette micro collection. Mais là, je trouvais le sujet un peu bébé, et il ne me faisait pas vraiment rêver, mais bon qui sait, peut-être que je lui laisserai tout de même une chance si je le trouve en médiathèque 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, il n’est pas du tout gamin je trouve et a tout à fait sa place à côté de Stand by me love letter et autres romances lycéennes de l’éditeur. Il est même au-dessus de pas mal de titre de leur collection Feel Good 😉
      Alors j’espère que tu le trouveras ^^

      Aimé par 1 personne

  2. je suis pas fan des One-shot en général (je trouve ça trop court xD) mais le sujet semble bien correspondre à un format court, donc pourquoi pas !
    Il n’y a pas de remplissage comme certains One-shot ? Car parfois j’en ai eu dans lesquels l’histoire principale ne faisait que 3-4 chapitres, et ensuite on avait des mini histoires xD

    Aimé par 1 personne

    1. Moi, j’aime bien ce format quand l’histoire le justifie comme ici. Et non, l’histoire occupe bien tout le tome (je suis comme toi, ça m’agace les petites histoires annexes…) .
      Alors si tu cherches une histoire au lycée rafraichissante, fonde 😀

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s