Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Un monde formidable d’Inio Asano

Titre : Un monde formidable

Auteur : Inio Asano

Editeur vf : Kana (Made In)

Année de parution vf : 1e édition en 2006 / nouvelle édition en 2020

Nombre de tomes : 2 tomes réunis en un oneshot de 434 pages

Histoire : Le monde est rempli d’injustices, de désillusions, de regrets, de choses inachevées, de rêves abandonnés, de sentiments contradictoires, d’émotions incontrôlables. Et pourtant… l’Homme continue à vivre, farouchement. C’est pour cela que ce monde est formidable !

La toute première série d’un Inio Asano âge de 22 ans en intégrale ! Contient un chapitre inédit et un commentaire de l’auteur sur chaque histoire.

Mon avis :

Inio Asano est un auteur d’histoires très contemporaines aimant croquer une société japonaise un peu en déroute, que j’ai découvert avec pour moi ses 2 meilleurs titres : Solanin et La fille de la plage. Du coup, depuis les autres titres de sa bibliographie que je lis me semblent un peu fades. C’est encore une fois le cas ici dans ce gros recueil de nouvelles datant de ses débuts.

Il y a près de 15 ans, Kana publiait déjà, sous forme de 2 tomes, les nouvelles d’Un monde formidable dont la mascotte était déjà cet homme au masque de nounours. Pour fêter sa venue en France et à Angoulême cette année, ils ressortent donc celles-ci sous un nouvel écrin : un volume unique avec quelques pages couleurs, un chapitre final inédit et surtout un commentaire honnête de l’auteur sur chaque nouvelle.

C’est ce dernier point qui fut pour moi l’élément le plus intéressant de l’ouvrage. J’ai beaucoup aimé lire les brefs mots de l’auteur qui revenait sur son travail. J’en ai ainsi appris plus sur son état d’esprit, ses inspirations voire même son avis actuel sur ses premiers récits. Asano est froidement honnête, n’hésitant pas à dire quand il trouve un récit faible voire mauvais. Il nous révèle aussi les coulisses de création de ceux-ci, nous apprenant quand il a ajouté telle ou telle technique, mais également nous décrivant le contexte de production et les contraintes liées à celle-ci. C’est un apport éditorial vraiment passionnant pour les amateurs de bandes dessinées friands de ce genre d’introspection.

Pour le contenu des nouvelles elles-mêmes, comme le dit très bien le mangaka, ce sont des oeuvres de jeunesse imparfaites. On y sent ses tâtonnements graphiques mais aussi scénaristiques et narratifs. Pour autant, il y a beaucoup de ses futures marottes puisqu’on le retrouve mettre en scène une jeunesse japonaise désoeuvrée qui s’interroge sur son futur, son entrée dans la vie active, l’intérêt de vivre, d’étudier. Il dessine également quelques personnages plus âgés, souvent des hommes, tout aussi désoeuvrés qui n’ont pas forcément trouvé leur place dans la société ou à qui la vie a laissé pas mal de regrets. Ce sont très souvent des récits désenchantés voire tristes ou tragiques comme on le retrouvera dans ses oeuvres suivantes.

De la même façon, son trait se rapproche petit à petit de celui qu’on lui connait, que ce soit dans ses recherches sur les visages féminins et masculins à travers les âges ou dans ses choix graphiques concernant les décors, qui sont d’abord peu présents, avant de devenir partie intégrante du récit. C’est très intéressant de suivre cette évolution graphique.

Pour autant, cette lecture ne fut pas une révélation. Le format court de la nouvelle empêche trop le développement des histoires d’Asano qui sont toutes prometteuses mais coupées trop vite dans leur élan à mon goût. Il essaie bien vers la fin de faire les liens avec les histoires, en faisant intervenir des personnages déjà vus en arrière-plan, mais on sent bien que ce n’est pas maîtrisé. Je trouve l’auteur bien meilleur dans des formats plus longs, ici c’est trop frustrant.

Frustrant parce que certaines histoires sont réellement touchantes et remuent des choses en nous, à l’image de celle de cette enfant qui s’en veut de la disparition de sa mère, ou encore celle de cet homme qui va retrouver son frère perdu de vue pour clore un chapitre de sa vie, ce furent mes histoires préférées. D’autres développent aussi des thèmes forts : pression scolaire familiale, brimades à l’école, agression des hommes âgées dans la rue, équilibre entre vie familiale et vie profession, et image que l’on souhaite laisser à son enfant. J’ai beaucoup aimé toutes ces histoires contrairement à d’autres que j’ai trouvées plus fouillis et incompréhensibles dans le propos, ce qui est parfois confirmé par l’auteur lui-même ^^

Ainsi, ce fut un drôle d’exercice que de découvrir cette anthologie des premiers travaux d’un auteur aussi culte qu’Asano, connus pour ses drames sociétaux. J’ai beaucoup aimé l’appareil critique et les plus de cette édition. Je suis moins fan de l’oeuvre proposée, c’est trop inégal et surtout le format est trop frustrant pour moi. Mais je reconnais tellement de thèmes chers à l’auteur en gestation que ça justifie en soit de lire ce titre.

(Merci à Sanctuary pour cette lecture)

Ma note : 13,5 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 commentaires sur “Un monde formidable d’Inio Asano

  1. J’ai l’ancienne version, celle en deux tomes mais comme toujours, je me souviens avoir beaucoup aimé. Enfin, ça date de quelques années, les nouvelles ont peut-être vieillies je me dis…
    Tiens, il faudrait que je relise ce titre. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je sais, toi tu aimes les trucs plus « sociétaux » que moi. Perso, j’ai du mal quand c’est trop dur et réaliste, j’ai besoin d’espoir. C’est pour ça que je préfère ses titres comme Dead Dead ou Solanin 😀
      Je serais quand même curieuse d’avoir ton retour si tu le relis, parce que ton avis aura peut-être changé avec tout ce que tu as lu de lui depuis ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s