Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Just Not Married de Kinoko Higurashi

Titre : Just Not Married

Auteur : Kinoko Higurashi

Editeur vf : Kana (Big / Life)

Année de parution vf : Depuis 2020

Nombre de tomes vf : 1 / 5 (en cours)

Histoire : Ritsuko et Shûichi sont en couple depuis qu’ils étaient au lycée. 10 ans de couple, 8 ans de vie commune, inévitablement, les gens leur demandent : « Et vous êtes mariés ?  » Ritsuko en a l’habitude et ne s’en inquiète plus du tout. Mais approchant de la trentaine, la pression de l’entourage ne fait qu’augmenter. De manière tacite ou explicite, LA question ne cesse de revenir : « Alors, c’est pour quand ?

Mon avis :

Tome 1

J’ai reçu ce tome avant le confinement qui en a fait repousser la sortie, mais j’ai quand même eu envie de vous en parler car c’est le premier titre d’une nouvelle collection de Kana qui me tient à coeur, la collection « Life » qui promet d’explorer les différents aspects de la vie d’adulte. Comme beaucoup, je lis des mangas depuis des années, mais j’ai vieilli et je cherche parfois des lectures plus en phase avec ma vie actuelle et malheureusement on ressent comme un manque de ce côté-là dans l’offre manga en France, il faut l’avouer. Les titres se font rares sur ce créneau. J’ai donc été ravie de l’annonce de Kana qui va me permettre de découvrir Just NOT Married de Kinoko Higurashi dès à présent, et plus tard First job, new Life de Yoko Nemu ; Cigarette & Cherry de Daishiro Kawakami ; Anata ga shite kurenaku temo d’Haru Haruno ; Haru to ao no obento bako de Machita et surtout & – And de Mari Okazaki que j’attendais depuis des années !

Le premier à arriver chez nous est donc le seinen Just NOT Married de Kinoko Higurashi qui date déjà de 2012 et est terminé en 5 tomes dans son pays. L’autrice y utilise un concept qui aurait pu sembler original si on ne l’avait pas eu auparavant dans Destins Parallèles par exemple. Il s’agit en effet de raconter la même histoire du point de vue de la femme et de l’homme, sauf qu’ici c’est dans le cadre d‘un couple installé depuis plusieurs années et dont on va suivre le quotidien. J’étais donc emballée à l’idée de découvrir leur quotidien de chaque point de vue et encore plus emballée à l’idée que ce soit un couple « non marié » comme l’indique le titre. Malheureusement, j’ai vite déchanté…

En effet, la com’ de Kana a insisté pour nous présenter un couple de jeunes japonais pas loin de la trentaine qui vit ensemble librement sans être marié ni avoir d’enfant. Je me suis dit chouette, c’est l’image que je me fais du couple moderne, moi qui ni désire ni enfant ni mariage. Sauf que, très vite, quand on commence à lire ce titre, on se demande si l’autrice ne veut pas plutôt nous montrer un couple qui va finir par rentrer dans le moule japonais du couple marié avec enfant… Et là, si c’est le cas, ce sera un grand non pour moi ! Du coup, ma lecture a été grandement affectée par cette impression de m’être faite bernée.

Suivre le quotidien de ces deux presque trentenaires n’est pas désagréable. C’est calme et classique, avec peu de tension narrative, mais je m’y attendais. On les découvre dans leur vie de tous les jours, à travers leurs disputes, leurs réconciliations, mais aussi leurs fragilités et leurs complexes, ainsi que leurs désirs inassouvis. C’est sympa mais un peu trop sage. Il n’y a pas la moindre scène d’intimité. On reste en surface des problématiques puisque beaucoup de choses reposent sur des non-dits. Il n’y a jamais de franches discussions à bâtons rompus entre eux, du coup ça donne le sentiment de stagner et vu qu’ils sont ensemble depuis de 10 ans, ça doit faire un bout de temps que c’est comme ça… Alors je ne dis pas que le titre est mauvais, mais ça laisse aussi un sentiment de trop peu.

Pour autant, la lecture se fait sans déplaisir. On sent que la narration est maîtrisée. L’autrice sait où elle va. Les anecdotes choisies le sont judicieusement pour mettre en avant tel ou tel trait de caractère des personnages ou de leur relation. Le couple est également bien choisi avec des personnages qui ont des caractères somme toute passe partout. Non-chan est l’image de l’homme nonchalant qui ne s’inquiète pas trop dans la vie et qui attend un peu trop peut-être de sa compagne, mais qui a bon fond et l’aime vraiment. Ritsuko, elle, est plus énergique mais elle se contente de sa petite vie tranquille, avec son boulot classique et son couple qui ronronne. Parfois, elle doute mais Non-chan la rassure rapidement sans s’en rendre compte. C’est un couple qui fonctionne naturellement sans avoir besoin d’en faire trop. Cependant, ce n’est pas forcément un modèle auquel j’adhère. Non-chan est trop passif et attentiste pour moi, et Ritsuko le couve trop et n’est pas assez franche avec lui.

Ainsi, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé lire ce titre, mais je le trouve un peu fade pour lancer la nouvelle collection de Kana et j’ai un peu peur qu’il fasse fuir des gens à qui le concept pourrait plaire. Que ce soit sa couverture orange (Orange !), son dessin seinen passe-partout, ses personnages fades ou leur histoire sans relief, mes attentes n’ont pas été comblées ici. Je suis un peu déçue, j’attendais plus de cette lecture qui n’est pas désagréable mais qui ne restera pas non plus dans les annales.

Ma note : 13,5 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

20 commentaires sur “Just Not Married de Kinoko Higurashi

    1. Non, ce n’est pas mon métier. Par contre, il va falloir que les responsables de la pub des éditeurs arrêtent de survendre les titres en mentant sur le contenu !
      Et il vaut mieux être critique que mouton 😉

      J'aime

      1. Je ne regarde jamais de très près leurs pubs ou alors j’ai oublié depuis et juste retenu les grandes lignes. Pour pas qu’ils m’en disent de trop.
        En même temps, puisque tu le soulèves la publicité est un problème générale, vu tout le côté mensonger (sur tous les produits).

        Aimé par 1 personne

      2. Ouais marre des fausses promesses ! En plus là, rien que le titre est mal choisi ou tendancieux dirons-nous… Mais peut-être qu’on me fera mentir par la suite, je ne demande qu’à me tromper !

        Aimé par 1 personne

      1. Je sais, je milite pour un retour chez nous mais c’est pas encore pour de suite. Le second par contre est justement prévu dans la collection Life, c’est le dernier annoncé (snif !) et je l’aurais plutôt vu à sortir dans les premiers tant il est meilleur !

        Aimé par 1 personne

  1. « Sauf que, très vite, quand on commence à lire ce titre, on se demande si l’autrice ne veut pas plutôt nous montrer un couple qui va finir par rentrer dans le moule japonais du couple marié avec enfant… Et là, si c’est le cas, ce sera un grand non pour moi ! Du coup, ma lecture a été grandement affectée par cette impression de m’être faite bernée. »
    J’ai également cette impression … j’espère qu’on se trompe et que le prochain tome nous prouvera le contraire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s