Livres - BD / Illustrations

Monstress de Marjorie M. Liu et Sana Takeda

Titre : Monstress

Auteurs : Marjorie M. Liu et Sana Takeda

Editeur vf : Delcourt (Contrebande)

Année de parution vf :  Depuis 2017

Nombre de tomes vf  : 4 (en cours)

Histoire : Maika est une jeune adolescente qui partage un lien psychique avec un monstre aux pouvoirs incommensurables. Et ce lien va profondément les affecter tous les deux. Il va placer Maika au centre d’une guerre terrible entre les Humains et des forces issues d’un autre monde.

Mon avis :

Tome 1

Cette série me fait de l’oeil depuis sa sortie en France à cause de ses couvertures juste sublimes ! Sauf que j’ai autrefois voulu lire quelques comics et j’ai été souvent très déçue par les dessins à l’intérieur et le découpage que je trouvais trop rapide de l’intrigue, du coup je n’ai pas osé m’y frotter malgré mon envie. Mais, merci le confinement, le tome 1 était disponible gratuitement sur Izneo et les deux suivants à tout petit prix (moins de 2€), alors je me suis lancée !

Monstress est tout ce que j’attendais et même plus encore. Tout d’abord c’est une histoire de fantasy comme je les aime, pleine de mystères avec un système de magie qui me séduit, un monde avec des clans qui s’affrontent et une héroïne charismatique avec son sombre passé, ses blessures, etc. Classique, certes, mais bien écrit et mis en scène, et surtout porté par des dessins à tomber.

Parlons de ceux-ci, souvent dans les comics l’intérieur n’est pas à la hauteur de la couverture graphiquement parlant. Ici, c’est l’exception qui confirme ma règle (parce que je ne m’y connais pas assez pour dire que c’est une généralité), l’intérieur est sublime, on en prend plein les mirettes. Je ne compte pas les fois où je me suis arrêtée sur les pages, lisant le texte d’abord avant de revenir sur les dessins, case par case. Les dessins enchantent, ils transportent vraiment dans un autre monde. Ils sont fins, détaillés et très colorés. La colorisation est top au passage alors que c’est souvent un point noir pour moi dans les comics, ainsi elle pleine de nuances et j’aime le choix de la forte présence de ce nuancier se rapprochant des icônes orthodoxes dans une esthétique plutôt steampunk et arcanepunk (monde imaginaire où la magie et la science coexistent), d’inspiration asiatique. C’est une ambiance qui me parle. Il y a également beaucoup de variétés dans le trait, ce qui permet de bien mettre en valeur la pluralité des personnages rencontrés et des univers qui se croisent. Je suis particulièrement fan des animaux à corps humains. Les décors ne sont pas en restent, parfaitement travaillés, on en sent la chaleur des étoffes et le froid des métaux. Vous l’aurez compris, j’adore.

Du côté de l’histoire, on sent que les autrices ont planché sur un univers complexe. L’héroïne, Maika a été réduite en esclavage et intéresse ses tortionnaires, les Cumaea, car elle est une demi-loup avec des pouvoirs inconnus. Dans ce monde en guerre avec d’un côté les Humains (divisés encore en différentes entités…), et de l’autre les Arcaniques, dotés de caractéristiques magiques, Maika ressemble à une humaine normale. Il lui manque juste un bout de un bras et elle a un tatouage d’œil entre les seins. Mais on se rend vite compte qu’elle est possédée par une force obscure et malfaisante, qui a soif de sang, et qu’elle a du mal à la contrôler. Cependant, elle décide tout de même de s’infiltrer chez les Cumaea pour essayer de trouver des informations sur son passé et surtout sur sa mère qui menait de mystérieuses recherches. Sauf que ce n’est pas sans danger puisque cet ordre est connu pour se servir du sang et de parties de corps pour avoir des visions qui leur donnent un pouvoir et une influence importante dans le royaume.

Ce premier tome n’est que l’amorce de tout ça et cela reste encore bien obscur pour nous, les informations ne nous étant données qu’au compte-goutte. Au début, on ne comprend pas bien où on est, qui sont les différents clans, ce qu’ils veulent. L’héroïne est longtemps un mystère et on n’en sait au final pas énormément plus sur elle à la fin de ce tome, il reste énormément de questions en suspens, mais après tout c’est normal vu la longueur de la série. J’ai aimé ce côté un peu opaque avec le voile qui ne se lève qui très progressivement. Le mystère est entier et on s’interroge sur tout, fouillant les cases du regard ou interrogeant chaque dialogue et bout de texte. Je suis ainsi aussi bien intriguée par le passé de l’héroïne, les recherches de sa mère, les motivations des Cumaea, la place des Arcaniques etc.

L’ambiance est donc mystérieuse mais sombre également. Les Cumaea ne s’encombrent pas de sentiments quand ils torturent ou charcutent leurs prisonniers. L’héroïne est elle-même emplie de violence à cause de la créature qui l’habite. Elle m’a fait penser à celle de La Crécerelle que j’ai lu juste avant. Dans cette histoire, on n’épargne ni les femmes, ni les enfants, ni les forts, ni les faibles. C’est ça qui est chouette, on ne sait jamais qui va vraiment succomber et/ou souffrir.

En plus, c’est un titre très féminin, comme La Crécerelle justement, voire plus. On ne voit presque pas d’homme. Les personnages de pouvoir dans tous les sens du terme sont des femmes ici, de l’héroïne à ses bourreaux, en passant par ses poursuivantes ou ceux qu’elle-même cherche. Et c’est fait de telle sorte que ça ne choque pas, ça semble tout à fait normal de se retrouver dans cette société exclusivement féminine. Surprenant après coup mais très chouette.

Je vais m’arrêter là mais il y aurait encore beaucoup de choses à dire. J’ai vraiment été séduite par ce titre à la mythologie complexe et prometteuse encore plein de mystères. Son ambiance asiatique et arcanepunk illustrée de manière sublime m’a conquise. La noirceur du récit et de l’héroïne ont achevé de me convaincre. C’est une excellente surprise et encore plus quand on connait ma réticence envers les comics !

Ma note : 16 / 20

8 commentaires sur “Monstress de Marjorie M. Liu et Sana Takeda

  1. Je ne connaissais pas du tout cette série car comme toi je ne suis pas portée comics, les dessins ne m’attirent pas du tout …. Mais là je dois avouer que ton enthousiasme me donne envie de m’y intéresser ! Merci de cette découverte !

    Aimé par 1 personne

    1. Je vois que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes avec le graphisme à l’intérieur des comics, ça me rassure, parce que je pensais être peut-être trop difficile ><
      Mais effectivement si c'était ça ton frein, ici ça devrait passer crème !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s