Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Back to you de Senmitsu

Titre : Back to you

Auteur : Senmitsu

Editeur vf : Akata (Onehsot)

Année de parution vf : 2020

Nombre de pages : 306

Histoire : Sayako et Naohiko sont en couple depuis presque dix ans. Mais installés dans la routine, leur relation semble battre de l’aile : vie sexuelle peu épanouie, petites attentions oubliées… Sayako commence à douter, d’autant que son conjoint ne semble pas prêt à la demander en mariage… comme s’il avait peur de s’engager. Tandis qu’elle doute, un soir, un étrange phénomène se produit : en descendant les marches d’un escalier, elle retourne dans le passé et rencontre Naohiko alors qu’il était encore lycéen, alors qu’il était encore celui dont elle était tombée amoureuse. Mais lui, dans cette nouvelle réalité, il ne la connait pas. Est-ce un rêve ou une illusion ? Commence alors un curieux triangle amoureux entre elle, une femme proche de la trentaine, son conjoint désabusé dans le présent et un lycéen du passé…

Mon avis :

J’ai l’impression de toujours commencer mes articles de la même façon avec Akata, mais il est vrai que j’ai un peu une confiance aveugle en eux en ce qui concerne leur catalogue manga et en particulier leur collection de oneshots qui y est rattachée. Back to You de Senmitsu n’y échappe pas.

Tout comme Switch me on dont je vous parlais la semaine passée, Back to You de Senmitsu fait partie de cette nouvelle vague que l’éditeur français a choisi de nous faire d’abord découvrir en prépublication. Ne lisant presque pas en numérique, je suis ravie d’avoir pu en acquérir enfin la version papier, qui propose l’ensemble de l’aventure en un seul gros volume unique. Et comme avec son précédent, cerise sur le gâteau pour celui qui a attendu, comme moi, nous avons aussi droit à plusieurs pages couleur avant d’entamer notre lecture. Merci Akata !

Nous découvrons Senmitsu en France, pourtant l’autrice publie depuis 2014 au Japon, principalement des oneshots qui sont soit des boys love, soit des josei. Back to You appartient à cette dernière catégorie, trop peu représentée chez nous à mon goût, du moins dans la forme vraiment adulte que j’aime.

Ce que j’entends par adulte, c’est une histoire comme ici où l’on traite de manière sérieuse et réaliste soit de la vie de personnages adultes au sens large, soit de leur vie de couple dans un sens plus restreint. Dans ce oneshot, de plus de 300 pages quand même, nous découvrons le couple formé par Sayako et Naohiko, deux presque trentenaires, qui sont ensemble depuis 10 ans. Sayako commence à ressentir une forme de lassitude et de train train qui lui pèse. Ça fait plusieurs semaines qu’elle n’a pas couché avec son amoureux et ça la fait réfléchir. Pourquoi cette absence de relation ? Est-ce que c’est parce qu’ils sont trop pris ? Est-ce parce que Naohiko n’a plus de sentiment ou d’attirance pour elle ? Et que faire pour changer cela ?

Contrairement à d’autres titres qui abordent également le sujet e que je n’ai pas aimés, j’ai apprécié la touche féminine et subtile de l’autrice. On peut dire ce qu’on veut mais quand c’est un homme qui écrit ou bien quelqu’un qui vise un public masculin par le magazine où il prépublie son travail, ce n’est pas pareil et ça me touche moins à titre personnel. Je ne juge pas, c’est juste une sensibilité qui n’est pas la mienne. A l’inverse, ici, on est en plein dans ce que j’adore.

L’autrice propose un récit triste et mélancolique où l’héroïne s’interroge beaucoup sur sa relation de couple. Elle met un peu sur un piédestal un passé révolu pour oublier un présent qui lui pèse, mais c’est totalement biaisé. On a donc un joli discours là-dessus sous jacent à l’oeuvre classique qu’on peut avoir l’impression de lire, avec cette femme qui descend un escalier imaginaire pour retrouver un monde passé où vit encore son amoureux tel qu’il était au lycée au moment de leur rencontre. Son présent lui devient tellement pesant, avec ce manque de dialogue qui semble caractériser bien des couples à la longue dans les récits japonais sur le sujet, que ce passé qu’on lui offre sur un plateau semble être une solution miraculeuse pour elle. Pour autant, elle n’y plonge pas tête la première et continue à réfléchir à son présent, ce qui m’a beaucoup plu.

Les questions de couple abordées feront écho à bien des situations vécus par les lecteurs : la banalité qui peut s’installer à la longue, le manque de communication, les films qu’on peut se faire à partir d’un rien, la recherche de solution dans son coin qui ne fait rien avancer, etc. Le regard que l’on pose sur eux est tout à fait crédible et l’histoire racontée par l’autrice, une fois qu’on enlève les éléments fantastiques, peut paraitre d’une grande banalité, elle aussi, tant elle est universelle.

Le fantastique, revenons-y. Il rappelle furieusement Orange, qui est un peu le titre phare utilisant ce procédé et qu’Akata avait déjà publié. Ici, il est utilisé de manière classique une fois de plus, mais qui dit classique ne dit pas mauvais, au contraire. Cela ajoute une touche d’étrangeté, qui nous coupe du monde, héroïne et lecteurs compris, et l’association avec le présent est parfaite, avec un excellent sens du rythme qui se voit dans l’alternance de ces moments et l’atmosphère qui s’en dégage.

Back to you est effectivement avant tout un titre d’ambiance, une ambiance douce et triste, un brin mélancolique où l’on ressent à merveille les sentiments complexes de l’héroïne qui pose un regard tendre et rêveur sur son passé mais également un brin triste sur son présent et son amoureux. Cela colle à merveille avec le discours proposé sur son couple. Et petit à petit, ce nuage de morosité s’éloigne pour nous offrir un très joli final plein d’une belle tendresse.

Un très beau parcours porté par des dessins tout aussi doux et nostalgiques, un brin vaporeux, dans lesquels j’ai beaucoup aimé le travail de la mangaka sur les regards de chat dont elle dote ses personnages. Cela confère un vrai charme à leurs échanges, surtout que ceux-ci sont centraux dans l’histoire : le regard que l’on porte sur soi, sur l’autre, sur le présent, sur le passé… Senmitsu est une autrice qui m’a donné envie de suivre son parcours.

Sans surprise, cette nouvelle lecture fut un coup de coeur. Il s’en dégage une atmosphère douce et sensible qui, associée à la nostalgie de l’héroïne qui cherche des réponses pour sauver son couple, me touche de manière inextricable. Senmitsu est clairement une autrice que j’ai envie de suivre désormais et j’ai envie lire d’autres romances matures comme celle-ci.

Ma note : 16 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© 2019 Senmitsu / © 2020 Editions Akata

4 commentaires sur “Back to you de Senmitsu

  1. Ce genre n’est pas trop mon truc (je suis sans doute trop garçon, à la recherche de dragons et de vaisseaux…) mais pour être cliché, je trouve très souvent que les autrices de manga (il y en a plus qu’avant non?) sont beaucoup plus subtiles, intéressantes, peut-être plus occidental-proof que leurs confrères… Pareil en BD mais sur les manga c’est renforcé par la barrière culturelle si particulière du Japon en matière de récit et d’imaginaire.

    Aimé par 1 personne

    1. (Mon côté « garçon manqué » aime aussi beaucoup tout ce qui est vaisseaux, dragons, etc xD) Mais pour te répondre, je trouve aussi une tonalité pour subtile chez les autrices femmes publiée chez nous pour évoquer des sujets pour difficile (douloureux ou malaisant) alors que les hommes sont plus brut de décoffrage en quelque sorte.
      Quant on parle mangas sur des sujets sociétaux, du côté des hommes on a plutôt un Inio Asano ou un Oshimi qui clairement ne font pas dans la dentelle. Alors que chez les femmes, est-ce l’influence d’autrice comme Moto Hagio ou d’autres du groupe de l’an 24, mais c’est beaucoup moins rentre dedans, plus subtile, tout en faisant aussi mal parfois.
      Ce sont vraiment deux sensibilités très différentes. Est-ce dû au genre des auteurs/autrices ? aux magazines où ils sont publiés au Japon et aux directives éditoriales ? Je ne sais pas mais c’est criant.

      J'aime

  2. Il faut vraiment que je lise ce manga, je n’avais pas trop réussi à accrocher à Switch me on même si les sujets étaient bien abordés, mais je veux bien donner sa chance à ce titre !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s