Livres - Jeunesse / Young Adult

L’Amour Fou : Contes et légendes de Ghislaine Roman et Frédéric Clément

Titre : L’amour fou : Contes et légendes

Auteurs : Ghislaine Roman et Frédéric Clément

Editeur :  Saltimbanque

Année de parution :  2020

Nombre de pages : 56

Histoire : Ghislaine Roman et Frédéric Clément ont sélectionné six histoires d’amour emblématiques venues de différentes époques et différentes cultures. Un tour du monde de l’amour, magnifié par l’originalité et la modernité du talentueux trait de Frédéric Clément. Dès 9 ans.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Saltimbanque pour cet envoi et leur confiance.

C’est par sa couverture toute douce et poétique que ce bel album a attiré mon regard. Avec son titre, L’amour fou, et la mise en scène de cette homme grimé en chat faisant un baise-main à un ange, j’ai senti une belle promesse dans la proposition de Ghislaine Roman et Frédéric Clément qui m’a donné envie de découvrir leur titre.

Pour pousser les deux auteurs, les éditions Saltimbanque proposent un beau livre de 56 pages dans un format un tout petit peu plus grand que le A4 où se rejoignent la poésie des mots et celle des images. Les deux auteurs ont en effet sélectionné six histoires d’amour magiques mais également emblématiques de notre histoire au fil des siècles et à travers les cultures, pour les raconter de manière rapide mais toujours poétique aux enfants dès 9 ans.

Le résultat est fort séduisant. Il permet de découvrir ou redécouvrir de très belles romances qui sont tout sauf édulcorées et qui s’offrent le luxe d’être accompagnées des très beaux dessins de Frédéric Clément qui a déjà obtenu le Grand Prix de la Biennale d’illustration de Bratislava ainsi que le prix du livre jeunesse de la Foire de Bologne. Il a ainsi illustré et écrit plus d’une soixantaine de livres pour la jeunesse. Celle qui a mis les mots sur ces belles histoires pour les faire se rejoindre avec ces douces illustrations, c’est Ghislaine Roman, une ancienne enseignante de maternelle et de CP. J’ai beaucoup aimé le travail de ce binôme que j’ai vraiment senti en symbiose.

Les histoires retenues m’ont plus dans leur variété de ton, de lieu, de style et de temps.

  • On débute dans l’Antiquité avec les célèbres Ulysse et Pénélope, amants maudits séparés lors de l’Iliade et de l’Odyssée. Je connaissais bien l’histoire et je l’ai retrouvé ici dans son entièreté malgré le fait que les auteurs ne lui ai consacrée que 8 pages, illustrations comprises, comme c’est le cas à chaque fois.
  • Est ensuite venue la romance déchirante du Fou de Laylâ que je ne connaissais pas et qui propose une toute autre vision de l’amour, bien plus dramatique. Nous sommes alors au Moyen-Orient dans une époque un brin moins lointaine.
  • J’ai ensuite retrouvé les célèbres amants maudits de Véronne avec Roméo et Juliette, et là j’ai vraiment été frappée par la poésie douce et cruelle des dessins.
  • Ce fut ensuite l’occasion de redécouvrir la tendre histoire de Paul et Virginie que j’avais oublié depuis ma première lecture lorsque j’étais ado. La froideur poétique de ces dessins à la teinte grise prononcée, m’a séduite.
  • De charmantes retrouvailles eurent lieu par la suite avec Roxane et son Cyrano, une histoire qui m’émeut à chaque fois et dont j’aime chaque version que je lis ou voit. Ça tombait bien, je venais de voir le film consacré à son auteur et sa création. La dernière illustration est d’ailleurs magique.
  • Puis nous avons terminé sur le conte doux-amer de Tanabata. Connaissant ma passion pour le Japon, vous imaginez combien j’ai apprécié de retrouver une histoire de cette culture, même si elle est plus courte que les autres.

J’ai trouvé qu’à chaque fois les auteurs adaptaient leurs mots et leur trait pour donner sa propre ambiance à chacune des histoires, ce qui est fort réussi. J’ai une tendresse toute particulière pour celles du milieu, aussi bien poétiquement que graphiquement. Mais en tout cas, l’expérience fut belle à vivre de redécouvrir ainsi ces histoires. Seul petit bémol, pour un lecteur adulte, il faut tout de même reconnaître une pointe de frustration face à la brièveté de chaque histoire mais c’est l’exercice et le public visé qui l’impose. D’ailleurs, je pense que pour ce dernier, le format de chaque histoire convient à merveille, on peut ainsi en lire une de temps en temps au gré de ses envies.

L’amour fou a donc tenu toutes ses promesses, aussi bien de belles histoires tragiques et poétiques, que des dessins oniriques et enchanteurs. Bravo aux deux artistes !

Ma note : 15 / 20

Le livre est disponible en librairie depuis le 23 octobre !

© Saltimbanque éditions, 2020

2 commentaires sur “L’Amour Fou : Contes et légendes de Ghislaine Roman et Frédéric Clément

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s