Livres - Fantasy / Fantastique

Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro

Titre : Je suis fille de rage

Auteur : Jean-Laurent Del Socorro

Editeur : Actu SF (Les 3 souhaits)

Année de parution : 2019

Nombre de pages : 536

Histoire : 1861 : la guerre de Sécession vient de commencer. Du général Grant à la simple soldate, de la forceuse de blocus à l’esclave affranchie… Autant de personnages pour décrire tous les visages de cette Amérique ensanglantée pendant quatre années de conflit.
La mort se réincarne pour arpenter ce Nord et ce Sud qui se déchirent. Elle va faire face à celui qui la convoque, le président Abraham Lincoln, pour lui faire comprendre que cette guerre doit désormais épouser une cause plus grande : celle de l’abolition de l’esclavage.

Mon avis :

Dès ma première rencontre avec la plume de Jean-Laurent Del Socorro dans Royaume de vent et de colères, j’ai été frappée par la virtuosité de celle-ci. Du coup, j’ai un peu beaucoup tendance à lui faire une confiance aveugle et à me lancer dans tout ce qu’il écrit sans regarder parce que je le sens capable de me faire tout aimer.

Dans Je suis fille de rage, l’auteur nous embarque à un moment charnière de l’Histoire américaine : la Guerre de Sécession, une période qui m’intéresse depuis que j’ai lu Autant en emporte le vent mais que je connais fort mal. Alors sa promesse de mêler Histoire vraie et documentée avec une petite dose de fantastique avait tout pour me séduire sur le papier. Cependant le résultat est bien plus mitigé…

Je vais de suite revenir sur la virtuosité du projet et de la plume de l’auteur qui ne sont nullement en cause dans mon appréciation globale, au contraire, je pense que c’est grâce à elles que j’ai réussi à aller jusqu’au bout ! J’ai trouvé géniale, l’idée de l’auteur de mêler fiction et vrais documents historiques ainsi que de suivre pas à pas de l’intérieur les différentes batailles qui ont marqué ces années de guerre. Il y a une vraie maestria de sa part à avoir réussi à associer les deux, il faut le saluer ! En plus, la mise en scène dans le roman est totalement surprenante. Avec la multiplicité de personnages et de lieux évoqués, on sait tout de même toujours à quel moment on se situe, où et dans quel camp. C’est un travail de fou. J’ai adoré cette mise en page. En plus, le choix de faire des chapitres très courts correspondait à merveille avec le plume très vive et acéré de Del Socorro.

Le hic dans tout ça, c’est que je ne suis jamais rentrée vraiment dans l’histoire. Je m’attendais à quelque chose de bien plus romancé que ce que l’on a eu. J’ai eu l’impression d’avoir en permanence des instantanés de cette guerre et non une histoire avec un vrai fil narration dense. Du coup, la lecture fut forcément compliquée. On changeait très souvent de personnages, beaucoup étaient appelé par un surnom et non par leur nom, j’avais du mal à me rappeler ce qui était arrivé à chacun en l’identifiant bien. Bref, j’ai vite été perdue et noyée sous les informations, un peu comme un soldat brinquebalé à droite à gauche pendant la guerre… Et moi, je m’attendais à ce qu’on me tienne bien plus la main ^^!

Par contre, la touche de fantastique introduite à la fois par la figure de la Mort auprès de Lincoln et certains personnages à qui on a attribué des pouvoirs, était très finement faite. Cela a permis à l’auteur de rester au plus près de la véracité historique, ce que je salue. Il a d’ailleurs proposé une bibliographie historique sélective à la fin pour le lecteur curieux.

La plume de l’auteur, elle, est toujours aussi belle et il y a vraiment des pages où je me suis arrêtée un temps pour relire ce que je venais de lire tellement c’était beau ou cela avait de l’impact. Les quelques personnages dont j’ai réussi à mémoriser le parcours (pas si simple pour moi) ont connu un belle évolution toute en émotion et en force, surtout au vu de la violence des événements. L’auteur a vraiment axé joliment son écriture sur les liens de ceux-ci avec l’arrière et avec leur vie d’avant, les ancrant dans la réalité et nous faisant avoir de la peine pour eux. C’était émouvant de les suivre sur le front lors de batailles souvent inutiles.

Historiquement, j’ai retrouvé citées les grandes batailles et les hauts faits que je connaissais. J’ai aimé suivre l’évolution de la question noire dans toute sa complexité et assister au fameux assassinat que j’attendais. Les coupures de presses et autres télégrammes ont vraiment rendu cette écriture encore plus réaliste.

Je regrette ainsi d’autant plus d’avoir été hermétique à l’aventure qui avait vraiment quelque chose d’original, mais une « vraie narration » m’a par trop manqué ici. J’en suis la première désolée. Je ressors donc un peu déçue de cette lecture et j’espère vivement que ce ne sera pas le cas de la prochaine !

21 commentaires sur “Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro

  1. Des personnages à qui on a attribué des pouvoirs? Je me souviens pas de ça 🤔 j’avais reussi à aller au bout de ce roman grâce à la plume et aux 2 premières parties que j’ai beaucoup aimé mais le roman historique c’est pas vraiment pour moi en fin de compte. Les 2 dernières parties m’ont ennuyée. Effectivement il a peut-être manqué un récit plus « romancé »

    Aimé par 1 personne

    1. Oui quand l’auteur semble leur attribuer des particularités magiques avec le surnom qui va bien comme s’ils dirigeaient les combats et batailles, alors que c’est juste le chaos (pour les troupiers) et de la stratégie (pour les hautes sphères). Du moins, je l’ai perçu comme ça ><

      ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à être passée à côté ^^!

      Aimé par 1 personne

  2. J’aurais adoré qu’on partage le même enthousiasme pour ce roman, mais à la lecture de ton avis, je comprends parfaitement tes réserves, même si je ne les ai pas ressenties…
    Je te rejoins, en revanche, complètement sur la plume de l’auteur et le brio avec lequel il a mêlé parties romancées, faits historiques et pointes de surnaturel. C’est finement joué !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ce que j’ai essayé d’expliqué, ça ne l’a pas fait avec moi, mais ça m’est propre, parce que le titre a vraiment plein de très belles qualités pour plaire à d’autres lecteurs. En tout cas, Del Socorro reste pour moi un très grand auteur, c’est sûr parce qu’il ose !

      Aimé par 1 personne

  3. Je te rejoins totalement. C’est très intéressant et la plume est belle, mais il y a trop d’infos. Comme toi, je ne suis pas rentrée dans l’histoire et j’ai estimé qu’il y avait trop de persos. Mais je ne regrette pas la découverte. C’est un livre qui plaira aux mordus du genre.

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai un peu le même ressenti que toi concernant le personnage de la mort, que j’ai trouvé très finement amené, mais surtout pour l’aspect noyade sous les informations… Pour ma part je ne l’ai pas fini, et j’en suis désolée, mais j’avais l’impression d’être notée sous les informations, et c’est une période dont je ne connais presque rien, donc j’avais du mal à différencier le vrai du fictif, ou à émettre des avis sur tel ou tel événement… Mais je ne dis pas que je n’y retournerai pas plus tard !! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends totalement le sentiment.
      Après même si l’auteur nous avait habitué à partir d’éléments historiques, c’est la première fois où l’Histoire occupe une place aussi importante, et ce fut peut-être trop pour nous ^^!

      J'aime

    1. Si tu veux découvrir l’auteur, perso mon préféré c’est Royaume de vents et de colère qui se passe en Provence avec de vieux briscards. Il y a aussi Boudicca sur le perso historique du même nom qui est très sympa et où l’Histoire se mélange bien à la narration cette fois ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s