Livres - Classique

Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery

Titre : Anne de Green Gables

Auteur : Lucy Maud Montgomery

Editeur vf : Monsieur Toussaint Louverture

Année de parution vf : Depuis 2020

Nombre de tomes vf  : 3 / 8 (en cours)

Histoire : Née en Nouvelle-Écosse. orpheline à trois mois. Anne est récupérée par une série de familles d’accueil. Malgré la pauvreté, elle parvient à s’évader de sa sombre existence grâce à son imagination débordante. Elle lutte pour rendre les circonstances acceptables. recherche des âmes sœurs et trouve dans les livres une certaine consolation, tout en rêvant de fonder un jour sa propre famille. Curieuse, inventive, amoureuse de la vérité, Anne fait déjà preuve du sens de l’émerveillement et de l’espoir qui la caractériseront sa vie durant. Ce roman relate les événements à la fois tristes et loufoques de la vie de la rouquine à l’esprit débridé avant qu’elle ne se rende chez les Cuthbert, à l’Ile-du-Prince-Edouard…

Mon avis :

Tome 1 : Anne de Green Gables 

La superbe édition d’Anne de Green Gables que l’on peut lire chez Monsieur Toussaint Louverture depuis l’an dernier est en fait la réédition d’un classique de la littérature canadienne que j’avais déjà pu découvrir enfant sous le titre d’Anne… La maison aux pignons verts. Mais cela remonte à si loin que je n’en avais qu’un vague souvenir quand Netflix a décidé d’en faire une adaptation télé. Ayant littéralement eu un coup de foudre pour l’histoire et surtout ses personnages quand la série s’est arrêtée j’avais dans l’intention de lire la saga romanesque pour pouvoir les retrouver. La réédition de Monsieur Toussaint Louverture est donc tombée à pic !

L’univers d’Anne de Green Gables a quelque chose de très réconfortant. C’est un mélange de Petite maison dans la prairie et des 4 filles du Dr March, et comme j’adore ces deux titres, forcément ce fut un vrai bonheur pour moi de plonger dans une telle histoire.

Celle-ci est littéralement portée par Anne, son personnage principal, une petite fille rousse qui après bien des péripéties tragiques vit dans un orphelinat jusqu’au jour où un vieux couple de frère et soeur décide d’adopter un enfant pour les aider à la ferme. Anne prend donc le premier train, seule, pour les rejoindre. Sauf que quand elle arrive ceux-ci sont bien surprise parce qu’eux, ils avait demandé un garçon… Mais devant la joie de vivre et l’originalité d’Anne, ils craquent bien vite et décide de la garder avec eux.

Anne est un vrai rayon de soleil. Personnage magnifique et vrai moulin à paroles inarrêtable, la petite fille va mettre des paillettes dans leur vie ! J’ai adoré ce personnage sensible qui fait preuve d’une imagination débordante dans les bons comme dans les mauvais jours. Elle a une force de caractère rare et elle va vraiment transporter tous ceux qui vont la connaitre. Il est impossible de détester Anne quand on la connait tant elle est foncièrement gentille et profondément lumineuse.

J’ai été très touchée par la relation qu’elle va nouer avec ses parents adoptifs, le timide Matthew et la rigide Marilla. On va suivre leur trio au fil des saisons et des ans et les voir peu à peu, pour Marilla parce que ce fut quasi immédiat pour Matthew, se laisser séduire par cette enfant atypique, jusqu’à former une belle famille très chaleureuse où chacun sait prendre soin de l’autre et écouter.

Anne est un vrai boutentrain et il lui arrive tout plein de choses. Elle ne voit pas la vie comme nous et tout est une aventure pour elle. Ainsi, on ne s’ennuie jamais tout au long de ces près de 400 pages. Sa vie à la campagne avec ses amies, à travers la nature environnante, à l’école où chez les unes et les autres, est toujours propice aux plus extravagantes péripéties. Et même quand c’est calme, Anne raconte chaque instant vécu avec beaucoup de poésie et d’imagination, sublimant cette petite vie tranquille à la campagne.

Le seul reproche que je pourrais faire au roman, c’est qu’ayant un souvenir encore très frais de la série, je trouve le matériau d’origine un peu léger parfois En effet, les scénaristes ont adapté avec beaucoup de libertés le premier tome sur 3 saisons, alors autant vous dire qu’ils en ont raconté des choses qui ne sont pas dans le roman. Du coup, j’ai eu l’impression que les personnages étaient moins développés, tout comme les relations, et que le temps passait fort vite dans la seconde partie du roman après avoir un peu trop trainé au début. Mais je ne sais pas si cela tient vraiment au roman ou à mes sentiments dus à la série. J’ai par exemple été très frustrée de ne pas retrouver autant de détails dans la vie d’écolière d’Anne, de ne pas la voir entretenir vraiment de relation avec Gilbert alors que c’était l’un des points forts de la série pour moi. Celle-ci avait aussi ajouté une touche féministe quasi absente du matériel d’origine. Mais je ne devrais pas regretter ce qui n’avait pas été écrit de base, je dois juste me dire que la série tv a magnifié le roman et que ce sera une bonne raison de la re-regarder.

En attendant, j’ai trouvé cette lecture très fraiche. Les chapitres courts se dévorent. On peut à la fois picorer un peu tous les soirs ou tout lire d’une traite, les deux façons fonctionnent je pense. Pour ma part, j’ai alterné longues sessions et sessions plus courtes et j’ai beaucoup aimé les deux. Il y a un vrai plaisir à se plonger dans cette charmante ambiance d’un autre temps mais extrêmement pétillante. Tous les chapitres ne se valent pas, certains sont bien sûr un peu plus faibles et oubliables, mais Anne garde sa fraicheur de bout en bout et on n’a qu’une envie quand on referme ce tome, enchaîner avec le suivant. Ça tombe bien, il est dans la PAL pour le mois prochain 😀

Tome 2 : Anne d’Avonlea

Avec un premier tome enchanteur, j’étais pressée de plonger dans les nouvelles aventures d’Anne et elles furent clairement à la hauteur. Je crois même les avoir encore plus aimé malgré une absence qui s’est faite fortement sentir !

La lecture du tome 1 avait été pour moi une belle découverte mais j’avais été un peu freinée dans celle-ci à cause des comparaisons que je faisais sans cesse avec la série. Celle-ci ayant beaucoup moins emprunté à ce nouveau tome, j’ai pu bien plus l’apprécier.

Nous retrouvons une Anne marquée par la perte de son « oncle » adoré mais toujours aussi lumineuse et que les drames de la vie ont fait grandir. Elle vit désormais seule avec Marilla et va débuter sa carrière d’enseignante dans son ancienne école, après avoir dû abandonner ses études pour s’occuper de sa « tante » qui perd la vue.

Lucy Maud Montgomery reprend la même trame que dans le tome précédent avec ses petites aventures truculentes dans ce village des fins fonds de la Nouvelle-Ecosse, sauf que cette fois Anne a grandi et s’est calmée. Ce n’est plus elle qui est à l’origine de toutes les bourdes que l’on va suivre mais les jeunes enfants dont elle va s’occuper et cela change tout !

Anne était lumineuse, elle le reste, mais elle a acquis maintenant cette douce maturité ou du moins le début de celle-ci et ça la transcende. J’ai trouvé celle-ci encore plus belle et fraiche que dans le premier tome. J’ai adoré la suivre en tant qu’enseignante où elle rayonne et entraîne tout le monde dans son sillage. Je me suis d’ailleurs retrouvée moi-même dans ses réflexions et sa vision de l’enseignement, étant moi-même dans le métier avec des élèves très éclectiques qui sont de vrais challenge au quotidien. J’ai ainsi trouvé le titre très moderne de ce point de vue.

Je l’ai aussi adoré d’un point de vue humain. Sa relation avec Diana est toujours aussi belle mais j’ai apprécié qu’elle prenne moins de place car c’était un peu trop pour moi parfois. Ici, elle s’équilibre mieux avec les nouvelles très belles relations qu’elle noue. Il y a d’abord les deux jumeaux qu’elles adoptent avec Marilla, un garçon et une fille, dont le garçon est un vrai trouble fête qui m’a fait hurler de rire parfois tant il lui offrait un challenge de tous les instants. Puis, il y eut aussi le charmant petit Paul , élève dont elle s’éprend parce qu’il lui ressemble. Ils ont une relation adorable. Enfin, mon rayon de soleil fut sa rencontre avec Miss Lavendar, cette vieille fille excentrique qui assume son statut et ressemble à une version plus âgée d’Anne. Son histoire m’a énormément touchée, c’était la touche de romance qu’il me manquait et me fallait.

Car comme j’en discutais la dernière fois, la romance est effectivement loin. Anne n’est pas prête pour le moment à ce genre de sentiment. Elle l’affirme elle-même et ainsi son histoire avec Gilbert qu’on a pu voir dans la série n’est pas pour de suite. Du coup, on voit peu celui-ci, c’est l’un de mes grands regrets, mais quand il est là, c’est un plaisir d’entendre ses pensées et de le voir changer Anne tout tout doucement. J’ai tellement hâte de lire leur histoire !

Ainsi, même si nous avons perdu la loufoquerie d’une Anne enfant, nous avons gagné la tendresse de l’Anne en passe de devenir adulte. Je suis irrémédiablement tombée sous le charme de l’enseignante et l’amie qu’elle est devenue, une jeune femme qui sait écouter les autres, qui sait se faire un chemin dans leur coeur en comptant sur ce qu’ils sont et sans vouloir les changer.

J’ai adoré ce tome qui a frôle le coup de coeur cette fois. L’autrice a su se renouveler et faire avancer son histoire et ses personnages, en introduisant des nouveaux, tout en conservant ce qui avait les lettres de noblesses de son univers. C’est superbe et terriblement touchant encore une fois ! J’ai très très hâte de poursuivre le voyage d’abord en septembre pour le tome 3, puis en février de l’année prochaine pour le tome 4.

couv72235948

Tome 3 : Anne de Redmond

Replonger dans l’univers d’Anne, c’est à chaque fois retrouver une amie, et même si ce tome m’a moins séduite que les précédents, la plume poétique de l’autrice m’a à nouveau beaucoup émue.

Nous retrouvons Anne jeune adulte, poursuivant ses études à l’université. Ce tome fait la part belle à ce nouvel aspect de sa vie. Elle quitte Green Gable pour cela, se fait de nouveaux amis, découvre ou renforce des passions, et bien sûr étudie, étudie. La très bavarde et fantasque Anne que nous avons connue est toujours là mais elle a grandi et s’est assagie, du coup elle parle moins et rêve moins. Elle est cependant toujours à la recherche d’âmes soeurs, de personnes avec qui elle pourra vraiment partager quelque chose et c’est ce qui se passe avec la jeune Philippa ou Phil qui deviendra sa grande amie. Elle est également toujours à la recherche d’elle-même, de son passé et de son futur. J’ai adoré suivre ses premiers pas d’écrivaine, que l’autrice a eu la bonne idée de ne pas rendre simple. C’est tellement elle.

L’autrice et son héroïne n’oublient cependant pas d’où elles viennent. Ainsi, Anne fera de fréquents voyages à Green Gable, nous permettant de retrouver le temps de quelques pages l’ambiance si charmante de cette petite ville et de ses habitants. De cette façon, on les voit rapidement évoluer au fil des saisons. C’est plutôt doux amer comme le ton général de ce tome. Chacun grandit mais vieillit aussi, rencontre quelqu’un, se marie, a un enfant et parfois tombe malade ou meurt. C’est la vie. L’autrice croque très bien ce temps si particulier où on est attaché à deux lieux celui où on est né et celui où on étudie ou travaille, suivant de loin ce qui se passe dans chaque.

Mais justement le souci majeur que j’ai eu avec ce nouveau tome, que j’ai pourtant beaucoup apprécié dans l’ensemble, c’est que justement j’ai eu le sentiment de tout survoler. Je n’ai pas ressenti la même passion qu’autrefois, ni la douce folie qui m’avait habitée dans les précédentes aventures d’Anne. Ici, tout est plus froid, plus lointain, le regard se veut plus mûr et distant de ce fait. Les années passent très rapidement. Les pertes n’ont que peu d’impact, tout comme les joies. C’est un peu fade dans l’écriture alors que ça ne devrait pas l’être.

L’ultime élément, qui m’a fait ressentir cette espèce de mal être vis-à-vis de la façon dont c’est écrit, alors que j’en adore le fond, c’est l’intrigue autour des sentiments amoureux d’Anne. Très vite, trop vite, l’autrice développe quelque chose entre elle et Gilbert, alors que ça avait plus que trainait avant et qu’elle n’en avait presque rien montré. Bien sûr avec notre chère Anne, c’est un fiasco. Puis on oublie, du moins cela passe en arrière-plan pendant longtemps, et cela revient brusquement pour une autre relation platonique qui est survolée elle aussi et dont la finalité tombe comme un cheveu sur la soupe. Avant que l’héroïne ne reparte dans l’autre direction. Tout est très maladroit, pas assez approfondi et c’est tellement dommage tant les réflexions sur l’amour, les relations et le mariage sont pertinentes surtout pour l’époque.

Au final, je continue donc à penser que la série télé a su tirer le meilleur des romans et évacuer tout ce qui est défaillant à mon goût, et heureusement. Certes, c’est de la belle littérature, une belle plume très bien ancrée dans son époque avec de belles références culturelles et des questionnements forts sur la place de la femme, mais la narration pêche. J’ai été déçue par le survol de tout ce que vie Anne, les années passent trop vite, les relations ne sont pas assez creusées. Cela perd un peu de la magie des débuts.

Tome 4 : Anne de Windy Willows

Sortie prévue en janvier 2022

20 commentaires sur “Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery

  1. J’attendais ton avis avec impatience et je vois que nous sommes d’accord. Anne est l’un des personnages des plus touchants et des plus entiers que j’ai pu lire ! Comme je l’a dit elle a tout pour séduire chaque génération de par sa bienfaisance.
    J’ai aussi beaucoup aimé la plume de Lucy Maud Montgomery, totalement chaleureuse et poétique à lire, un brin réconfortante.

    J’espère que le second tome te plaira tout au autant 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! Ton enthousiasme m’a poussé à le sortir enfin de la PAL pour mon plus grand bonheur.
      Effectivement comment ne pas aimer ce rayon de soleil qu’est Anne ?
      Vivement les vacances que je me jette sur la suite 😁

      Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas aimé l’adaptation Netflix pour ma part que j’ai justement trouvé trop éloigné de l’oeuvre d’origine, les libertés sont nombreuses et surfent sur la vague « féministe » qui fonctionne bien en ce moment. Bref, la relation Anne/Gilbert se développe bien plus tard. Il faut qu’Anne murisse un peu avant de se lier d’amitié avec lui. Elle est trop enfermée dans son imaginaire pour voir ce qu’il pourrait lui apporter…

    Aimé par 2 personnes

  3. J’ai craqué pour cette édition, mais j’aimais tellement ce roman enfant que je n’ai pas encore osé le sortir de ma PAL. En tout cas, ton avis, en plus de me donner envie de sauter le pas, me convainc surtout de donner sa chance à la série parce que c’est rarissime qu’une série magnifique le matériau d’origine !

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne connaissais pas cette maison d’édition mais quand j’achèterai le premier tome d’Anne, je saurais vers quelle édition me tourner.
    Ce n’est pas mon genre habituel de lecture mais je lis tellement de bien de cette saga, je suis de plus en plus curieuse.

    Aimé par 1 personne

    1. Je trouve vraiment qu’ils proposent de très beaux livres. Ils vont également éditer le roman des Souvenirs de Marnie si tu connais (c’est un film du studio Ghibli).
      Et bien je ne peux que te recommander le titre, je suis en train de lire le tome 2 cet aprèm et je rigole toute seule devant les premiers pas d’Anne dans son métier ^^

      Aimé par 1 personne

  5. Je suis content de voir que ce deuxième tome te plaît autant voir plus que le premier.
    Je note que nous avons tous les deux déceler une certaine évolution dans le personnage d’Anne. Je l’ai trouvée bien plus calme et altruiste et l’arrivée des jumeaux change la donne.

    Qu’il me tarde de découvrir les prochains volumes !

    Aimé par 1 personne

    1. Totalement ça m’a même fait bizarre de la voir aussi calme au bout d’un moment lol Heureusement que sa loufoquerie ressort quand même de temps en temps. Mais je la voyais trop bien en maitresse/grande soeur douce et attentive ❤
      Oui, vivement qu'ils sortent !

      Aimé par 1 personne

  6. Ravie de voir que tu as adoré ce second tome 🙂 Tu as trouvé le mot juste pour parler de Anne en disant que le personne est transcendé, c’est exactement ça. Il n’y avait en soit rien de triste mais ce tome m’a profondément ému ! Et Davy … je n’oublierai jamais le coup de la chenille (à l’église je crois ?) 😀

    Aimé par 1 personne

  7. Désolé, je suis complètement passé à côté de cette chronique, merci ton récap 😉

    Même si je suis assez déçu de ta légère déception, il est vrai que beaucoup de choses s’enchainent rapidement dans ce tome même si cela ne m’a pas dérangé plus que cela car j’ai trouvé les sentiments de notre héroïne fortement maitrisés. Après il est vrai que ce volet apporte un changement de tonalité, amorçant je pense de futurs écrits bien plus adultes et matures.
    Du coup même si tu comptes lire le prochain tome, j’espère que celui-ci te charmera à nouveau. En attendant, j’ai très envie de tenter la série qui semble avoir mis en valeur ce que tu reproches dans cette chronique et qui m’intrigue totalement.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui merci le récap lol
      Je peux comprendre que toi qui as tant aimé tu aurais souhaité voir tout le monde plus enchanté. J’aurais aimé aussi mais je n’ai pas vraiment senti la maturité dont tu parles, à part un peu à la fin quand Anne se remet en question mais ce fut long à venir et ça sort un peu de nulle part, telle une révélation, ce qui correspond bien à la nature religieuse du titre, tiens. Mais personnellement je préfère quand c’est plus construit et ça m’a manqué. Pauvre Gilbert dans tout ça. J’espère maintenant qu’elle l’a suffisamment fait tourner en bourrique et qu’on pourra suivre leur couple plus sereinement dans de nouvelles aventures.
      Quant à la série, oui oui oui il faut la voir, je crois que tous ceux qui l’ont vu l’aiment d’amour !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s