Livres - Jeunesse / Young Adult

Je ne m’appelle pas Alfred de Ben Manley et Aurélie Guillerey

Titre : Je ne m’appelle pas Alfred

Auteurs : Ben Manley et Aurélie Guillerey

Editeur vf : Little Urban

Date de parution : 9 avril 2021

Nombre de pages : 32

Résumé : Je ne m’appelle pas Alfred ! Je suis Billy la terreur, célèbre hors-la-loi. Je suis le professeur Pétokasque, inventeur de génie. Je suis Aristide Château-Latriche, le plus grand des voleurs. Je m’appelle…

 Mon avis :

C’est toujours avec autant de plaisir que je découvre chaque nouveauté du catalogue de Little Urban, un éditeur jeunesse dont j’aime vraiment beaucoup la charte graphique et les choix éditoriaux. Le premier titre que j’ai découvert chez eux était Ne m’appelez plus Chouchou, alors avec l’album dont je vais vous parler j’ai un peu l’impression que le destin se joue de moi ^^’

Je ne m’appelle pas Alfred est cependant très différent. Il met en scène un petit garçon, Alfred, à l’imagination galopante qui ne veut pas qu’on le limite à son prénom et à ce qu’on imagine pour lui. Ainsi, on le suit se rêver tour à tour cowboy, alpiniste, inventeur, etc, pour vivre ainsi 1000 vies plus palpitantes les unes que les autres.

J’ai beaucoup aimé le travail de Ben Manley et Aurélie Guillerey, deux auteurs déjà rencontrés dans À force de crier au lion ! pour l’illustratrice et Vladimir le vampire pour le premier, deux albums aussi drôles et mignons que celui qui sort aujourd’hui. Il faut dire que Ben Manley qui est père de famille est connu pour sa plume pleine d’humour et de tendresse, et que Aurélie Guillerey, qui porte très bien son nom, a un style graphique un brin rétro s’inspirant des affiches des années 50 qui colle à merveille avec les ambiances qu’il écrits.

Dans le petit album ici présent, avec son texte simple et court, les auteurs mettent pourtant en scène des situations parfaites pour déclencher l’imaginaire des enfants jeunes lecteurs et les inviter eux-mêmes à rêver de la folle vie qu’ils pourraient avoir. C’est une jolie idée de les pousser à s’imaginer toutes les possibilités qui s’offrent à eux même les plus folles.

Chaque situation repose sur un élément de notre quotidien qui va déclencher un rêve fou chez notre cher Alfred s’appuyant toujours sur des héros de notre imaginaire culturel. C’est un beau reflet de la chambre de celui-ci découvert dès la première page qui montre tous les univers que ses parents lui avaient déjà ouverts.

Le titre est vraiment doux et plein de bienveillance avec un petit garçon courageux et aventureux. J’aimerais bien voir un pendant pour les filles car c’est trop souvent elles qu’on bride dans leurs rêves en leur imposant des images trop préformatées et enfermées.

Les dessins sont plein de couleurs à l’image de la couverture qui recouvre Alfred quand il plonge dans ses rêves. Elles pétillent et mettent du baume au coeur, invitant à l’aventure. Le trait de la dessinatrice mélangeant modernité et rétro est plein de poésie et de cocasserie, regorgeant également de détails. Enfin, je trouve important de le souligner, le héros est un petit garçon noir avec une maman blanche, une vraie ode à la diversité qui fait plaisir à voir dans la littérature jeunesse !

Un très joli album invitant à oser rêver d’une vie extraordinaire 😀

Je remercie Little Urban pour leur confiance et cet envoi !

8 commentaires sur “Je ne m’appelle pas Alfred de Ben Manley et Aurélie Guillerey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s