Livres - Fantasy / Fantastique

Les noces de la renarde de Floriane Soulas

Titre : Les noces de la renarde

Auteur : Floriane Soulas

Editeur : Pocket (Fantastique)

Année de parution : 2021

Nombre de pages : 360

Histoire : 1461, Japon. Hikari vit dans les forêts peuplées de croyances et de dieux du Japon du 15ème siècle et s’intéresse de près au village installé au pied de la montagne… à ses risques et périls.
2016, Tokyo. Mina, qui a le pouvoir de voir les yokaï, esprits et monstres du folklore japonais, va se laisser entraîner dans une chasse au démon, en plein cœur de Tokyo.
Deux univers qui se croisent et s’entremêlent, entre quête d’identité et désir d’émancipation.

Mon avis :

En fan du Japon depuis ma petite enfance, quand j’ai vu que Floriane Soulas s’intéressait au folklore de ce pays dans son nouveau roman cela m’a tout de suite attirée. J’ai tout de même attendu sa sortie en poche chez Pocket, qui m’a fait la joie de reprendre la superbe couverture d’Aurélien Police et en prime de m’envoyer un exemple dédicacé. Magnifique !

Les noces de la renarde est donc un roman d’un peu plus de 400 pages qui se déroule dans un univers extrêmement japonisant. Si comme moi, c’est un monde que vous connaissez plutôt, vous serez ravie d’y plonger tant l’autrice a pris soin de chaque détail de son intrigue, de ses personnages, de son ambiance. Franchement, j’ai vraiment été soufflée par la qualité d’écriture de cet univers qui correspondait en tout point à celui que j’ai pu lire dans des oeuvres écrites par des Japonais sur leur propre folklore. Je me suis même retrouvée à me mettre de la musique traditionnelle japonaise pour encore mieux vivre ce voyage.

Car voyage il y a ! « Les noces de la renarde » est une expression utilisée au Japon pour parler de ces pluies qui se produisent en été alors que le soleil rayonne dans le ciel, mais elle est également tirée d’un thème récurrent de leur folklore, celui des processions de mariage des kamis et autres yokaïs. Cette alliance entre fantastique et réel est au coeur de l’intrigue de Floriane Soulas. Elle nous invite ainsi à un voyage magique au coeur des croyances ancestrales japonaises peuplées de métamorphes renards, chats, chiens, blaireaux et autres esprits magiques, mais également un voyage au coeur d’une tragédie familiale ancestrale.

Pour cela, elle nous conte un double récit à la fois fantastique et policier qui repose sur deux figures féminines très différentes sur le papier mais qui se rejoignent au fil de leurs aventures : la kitsune (renarde métamorphe) Hikari, et Mina une jeune fille qui a le pouvoir de voir et côtoyer les yokaïs et autres esprits et monstres traditionnels japonais. Avec Hikari, nous plongeons dans le Japon ancestral du XVe siècle, où les esprits ont encore une place bien à eux qui fait peur aux humains. Avec Mina, qui vit à notre époque, tout a été renversé par la croissance galopante des hommes et la bétonisation. Avec Hikari, nous sommes dans un paysage montagnard magique. Avec Mina, nous sommes dans la très urbaine Tokyo où l’héroïne va se mettre à enquêter sur une drôle de série de meurtres. Un contraste saisissant entre les deux époques.

J’ai beaucoup aimé le jeu de va-et-vient entre les deux, avec tout de même une nette préférence pour la période la plus ancienne où un drame terrible se préparait avec Hikari qui se met peu à peu à s’intéresser de plus en plus aux hommes, ce qui est interdit par son clan. La tragédie nous prend pour ne plus nous lâcher et Hikari est un très beau personnage dont la quête a su me toucher. Même s’il était intéressant, le fil de l’intrigue consacré à Mina m’a moins touchée. La portée émotionnelle était moindre, du fait de cette héroïne pas facile à aimer au premier abord. Mais j’ai aimé la relation qu’elle a noué avec la jeune miko (prêtresse) sans pouvoir, Natsume. Les suivre dans leur enquête était assez amusant, nous permettant de découvrir la capitale sous un autre regard avec ce monde caché des créatures et esprits issus du folklore japonais qui se cachent en lisière de notre monde.

Les deux trames se balancent et se mélangent à merveille grâce à un très beau sens du rythme de la part de l’autrice. Elle alpague le lecteur dès le début avec son étrange ambiance d’un autre temps pour ne plus le lâcher ensuite en accumulant les mystères des deux côtés. On se demande d’où viennent vraiment les pouvoirs de Mina, on se demande comment cela va pouvoir se terminer autrement que dramatiquement pour Hikari. Impossible de s’arrêter ! J’ai d’ailleurs dévoré le roman en une petite journée.

Le seul point peut-être un peu faible du roman vient des personnages que j’ai trouvé assez archétypaux surtout dans la partie contemporaine de l’intrigue. L’héroïne et son amie sont assez lisses dans leur caractère et ce qui les a forgées. Les relations introduites par l’autrice au fil de l’intrigue, notamment celle entre Mina et Eri, m’ont semblé maladroites dans leur expression. Je n’ai donc pas totalement vibré avec elle et j’ai plus été séduite par l’univers à proprement parler que par les personnages qui peuplent cette histoire. Seule Hikari sort vraiment du lot pour moi avec son destin tragique et sa volonté et sa droiture à toute épreuve.

Plonger dans l’univers des Noces de la renarde est vraiment une expérience particulière. Pour peu que vous aimez le folklore et le Japon traditionnel, vous devriez adorer tout comme moi. Si vous n’y connaissez rien mais que vous aimez les ambiances fantastiques et mystérieuses, les secrets de famille et les histoires avec une pointe d’enquête policière, vous adorerez aussi. Ce roman est vraiment à mettre entre toutes les mains !

Je remercie encore Pocket imaginaire pour leur confiance et l’envoi de cet exemplaire.

17 commentaires sur “Les noces de la renarde de Floriane Soulas

  1. Je suis vraiment content de voir que ce roman est parvenu à te faire voyager autant que moi. Je note aussi que tu as préféré le voyage dans l’époque plutôt que le présent.
    Nous sommes aussi d’accord pour le style et la plume de l’auteure, enchanteurs au possible 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Une amie m’en a parlé il y a quelques semaines et depuis j’ai énormément envie de le découvrir. En plus, je ne m’y connais pas énormément en terme de folklore japonais donc ça risque d’être une très bonne découverte 🙂

    J'aime

    1. C’est malheureusement le seul titre du genre que j’ai eu l’occasion de lire et j’aimerais bien comme toi en trouver d’autres dans cet univers folklorique japonais parce que c’était fascinant !
      Ravie de voir que je ne suis pas la seule à avoir adoré ^-^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s