Livres - Romance

Mecs mortels cherchent colocataire (sexy) stylée de Julie Vallin

couv3966740

Titre : Mecs mortels cherchent colocataire (sexy) stylée

Auteur : Julie Vallin

Editeur : Harper Collins Poche

Année de parution : 2021

Nombre de pages : 360

Histoire : Vivre avec une bande de mecs quand on est une nana plutôt réservée ? Challenge accepted !
Caroline le sait bien : elle est de nature timide et introvertie. Ce qui est loin d’être un atout pour sa carrière de romancière, ou pour la tournée prévue à l’occasion de la sortie de son nouveau roman. C’est pour cette raison qu’elle a accepté de relever le défi stupide lancé par son éditrice : intégrer la colocation du cousin de celle-ci pour sortir de sa zone de confort. Après tout, partager le quotidien de trois mecs aux personnalités opposées ne pouvait que l’aider ! Enfin, c’est ce qu’elle croyait. Car tout se complique le jour où Caroline rencontre Alexis, le beau brun dont elle occupe la chambre et qui ne semble pas du tout au courant qu’une inconnue dort dans son lit…

Mon avis :

C’est attirée par les promesses d’une romance drôle et pleine de peps de la couverture que j’ai acheté cette romance sur un coup de tête. Malheureusement, elle a eu le malheur de passer après un énorme coup de coeur dont je vous parlais la semaine dernière et la comparaison fut rude pour elle.

Certes, je savais que je m’engageais dans une lecture légère, c’était également ce que je voulais, mais je m’attendais quand même à une écriture de qualité, comme c’est le cas chez Christina Laurens par exemple qui m’amuse toujours beaucoup mais qui offre aussi des oeuvres avec une certaine profondeur. Ici, j’ai plus eu l’impression de lire limite une fanfiction… Clairement la plume de Julie Vallin ne fut pas à la hauteur pour moi et je m’excuse d’être aussi dure mais je la trouve assez faible, pas du tout à la hauteur des romances que je suis habituée à lire, et j’en suis la première déçue.

Pourtant l’autrice n’est pas dépourvue d’idées. J’ai beaucoup aimé l’intrigue par laquelle l’histoire débute à savoir une jeune autrice en passe d’écrire le troisième tome de sa saga à succès mais dont la vie part en cacahouète. Elle décide d’arrêter ses études qui ne la mènent nulle part, elle trouve son copain au lit avec la voisine, elle doit se trouver un nouveau logement, mais elle tombe sur une bande de joyeux lurons qui n’ont rien à voir avec l’introvertie qu’elle est.

Caroline et les garçons sont vraiment le point fort de ce titre. Malgré une écriture vraiment en-deçà pour moi, j’ai trouvé l’ambiance de leur colocation vraiment chouette car drôle et ultra chaleureuse. Caroline ne veut pas qu’on sache qu’elle écrit mais pour une tournée que lui a prévu son éditrice où elle va révéler son identité, elle a besoin de sortir de sa zone de confort. Pour se préparer, les garçons vont tout faire pour la coacher et cela va donner des scènes bien cocasses. On a ainsi la trame de fond de l’histoire, des aventures de coloc avec chamailleries et blagues à tout va.

Et là, je me suis dit, mais où est la romance ? Celle-ci sort un peu de nulle part, lorsque l’ancien coloc des garçons, Alexis, revient. Il est lui aussi écrivain mais ne sait pas que Caroline a pris sa chambre. Il va la rencontrer par hasard dans le café où elle bosse et va se mettre à revenir sans arrêt pour la voir, sans savoir qu’elle se cache en fait dans la chambre juste à côté de la sienne… C’est là que ça a dérapé pour moi. J’ai trouvé ce rebondissement complètement farfelu et pas crédible. Alors certes, cela donne des scènes hilarantes mais franchement qui croirait ça ?

Je n’ai jamais vraiment adhéré à leur romance, même si sur le papier c’est mignon de voir ensemble deux écrivains en train d’écrire leur nouveau roman. L’autrice leur invente en plus de charmante péripétie autour de leur métier : plagiat, peur du public, peur de la page blanche, changement de style, etc. Mais ça ne m’a pas suffit, je n’ai jamais vraiment adhéré à leur couple qui en plus est particulièrement chaste sur le papier, un petit bisou par ci par là mais c’est tout, rien de passionné ou d’enflammé à l’horizon, le calme plat, et moi ça m’a bien ennuyée.

Du coup, malgré une ambiance sympathique pleine de bonnes intentions avec des coloc drôles, charmants et variés, je n’ai pas adhéré à cette histoire qui se laisse pourtant lire. Elle est un peu trop bourrée de clichés pour moi, regardez le portrait des garçons de la coloc : un aspirant acteur fanât de son chat, un homosexuel qui drague tous les garçons qu’il croise et un geek qui a peur de sa copine trop féministe… Ça craint quand même pas mal niveau manque de finesse, non ?

Alors un conseil, ne vous laissez pas avoir comme moi par un couverture un peu sympa, lisez quelques pages avant (rien qu’en lisant les premières j’aurais vu que le style ne me plaisait pas trop…) ou quelques avis. La collection d’Harlequin / Harper Collins peut être assez aléatoire niveau qualité ^^!

Lecture Moyenne2

12 commentaires sur “Mecs mortels cherchent colocataire (sexy) stylée de Julie Vallin

  1. Ça l’air bien fun quand même, (quoi qu’un peu déjà vu) mais le manque de style m’effraie un peu. Je vais tester un extrait en ligne pour jauger la chose 😁

    Merci pour cet avis 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Avec plaisir 😉
      Disons que le côté coloc m’a plu mais je cherchais une romance pas une histoire de potes alors forcément, je suis passée à côté de l’histoire ^^!
      Bonne idée de tester le style avant pour voir, sait-on jamais…

      Aimé par 1 personne

      1. En fait ça me fait un peu penser au début de Off-Campus, quand elle va tout le temps chez les gars xD

        Pour le test, c’est la base chez moi maintenant, je veux plus souffrir :p

        Bon parfois je fais le fou, comme là, j’ai acheté un bouquin qui était en promo numérique à 3€, mais je prends pas grand risque on va dire 😀

        Aimé par 1 personne

      2. J’imagine oui, je pense qu’il n’y a pas de comparaison en terme de style. C’était juste le côté « se retrouver avec plein de gars qui vivent ensemble » qui m’y a fait penser 😁

        Aimé par 1 personne

  2. Dommage la couverture et le résumé avaient l’air prometteurs pourtant ! Vu la manière dont tu décris la rencontre entre Alexis et Caroline, c’est vrai que ça paraît un peu gros. Même métier, même apart (sans le savoir), mais rencontre au café totalement par hasard ? Je passe mon tour, d’autant que je ne suis pas fan des collection Harlequin (sauf les romans de Sophie Jomain 🤭). Merci pour ta chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s