Livres - Jeunesse / Young Adult

Le club de la pluie contre Satin-Noir de Malika Ferdjoukh

Titre : Le club de la pluie contre Satin-Noir

Auteur : Malika Ferdjoukh

Editeur : L’école des loisirs (Neuf poche)

Date de parution : avril 2021

Nombre de pages : 130

Histoire : Le festival du livre de Saint-Malo. Au Grand Pavois, l’hôtel de luxe qui accueille les illustres invités, une ombre mystérieuse est aperçue, rôdant, et se faufilant dans les couloirs… Un audacieux rat d’hôtel dérobe le fameux portrait de Surcouf par le célèbre peintre Van Peef. Puis c’est la bague porte-bonheur de Manuel Houvrelebec. Puis le livre fétiche d’Adélie Péthon-Peton, signé par le grand Flaubert lui-même ! À chacun de ses larcins, le voleur laisse derrière lui sa carte signée : Satin-Noir ! Satin-Noir… Par le passé, avant de s’ amender et de devenir un auteur de best-sellers culte, l’ Américain Jerry Austen, invité d’honneur du salon, jouait au gentleman cambrioleur sur la Côte d’Azur sous ce drôle de nom ! Vingt ans après, Satin-Noir aurait-il repris du service ?

Mon avis :

Si comme moi, enfant vous avez adoré les histoires basées sur des groupes d’enfants menant l’enquête comme le Club des 5, Fantomette, les Goonies, les romans de Catherine Missonnier,… vous avez ici une très belle relève !

Je découvre avec ce roman-ci, le quatrième de la série, la plume de Malika Ferdjoukh, une fan de cinéma américain, de ses dialogues fameux mais aussi de western et de polar noir, mais son genre adoré reste la comédie musicale. Elle écrit des séries pour la télévision ce qui lui permet de donner vie à des histoires superbement rythmées dont on ne décroche pas une fois commencées !

Le club de la pluie est une saga de 4 romans pour le moment où elle met en scène un groupe de jeunes internes dans un collège de Saint-Malo qui vivent des aventures plus rocambolesques les unes que les autres. Dans le premier opus, ils enquêtaient sur des appels au secours qui pleuvaient sous la forme de petits papiers. Dans le deuxième la filleule de la directrice débarquait à l’internat apeurée, comme si elle avait vu des fantômes. Et dans le troisième, ils tombaient sur un garçon aux allures de pirate qui les intriguait, les poussant à enquêter sur l’énigme que cachait une certaine grotte enfouie et les choses étranges qu’il se passait la nuit dans la boutique aux peluches.

Les voilà revenus pour la quatrième fois avec cette fois une enquête tout droit inspiré d’Arsène Lupin, notre célèbre gentleman cambrioleur, une aventure qui m’a de suite séduite !

Avec pour cadre, le festival du livre de Saint-Malo, nous suivons nos détectives en herbe qui tentent de résoudre un nouveau mystère, celui de la disparition de plusieurs objets chers aux auteurs du salon, disparitions toutes signées Satin-Noir, un ancien voleur devenu écrivain, lui-même invité !

J’ai beaucoup aimé la drôlerie de la plume de l’autrice, qui joue énormément sur les mots et les noms. Dans ce tome, croisant de nombreux auteurs, elle s’amuse à leur donner des noms ou caractéristiques d’auteurs réels célèbres, créant un double jeu de piste pour le lecteur avisé. C’est vraiment savoureux.

Mais elle ne s’arrête pas là, en plus de ces jeux qui semblent bien l’amuser, elle propose une intrigue pleine de vivacité et de rebondissements où elle se joue à merveille des lieux qu’elle met en scène pour dynamiser la lecture. Elle partage le groupe de jeunes enquêteurs, le fait naviguer d’un lieu à l’autre, d’une personnalité à l’autre. Elle imbrique plusieurs intrigues l’une dans l’autre l’air de rien ce qui complexifie à merveille l’histoire mais sans en faire trop non plus, permettant juste au jeune lecteur d’apprécier un peu plus les personnages croisés. C’est vraiment très bien écrit.

Je n’ai pas été surprise de découvrir après coup que l’autrice était scénariste pour la télé et fan de cinéma américain tant j’ai retrouvé le rythme et la narration de ceux-ci, en particulier celui des films mélangeant enquête et comédie dans lesquels apparaissait Audrey Hepburn pour exemple ou que Hitchcock mettait en scène, mais avec une pointe d’impertinence à la française au vu de la référence à notre célèbre monte en l’air. C’est vraiment succulent à lire !

Ainsi, j’ai retrouvé le plaisir que je prenais enfant à lire les aventures du Club des 5 ou à découvrir les aventures du groupe d’enfants que Catherine Missonnier avait fait grandir dans plusieurs de ses romans. C’est le genre d’histoire qui se dévore et où on en réclame toujours plus !

Je me suis donc régalée avec cette enquête et son petit air de revenez-y à l’ancienne. Les belles références de l’autrice et sa maîtrise de l’écriture de ce genre d’histoire, rendent la lecture particulièrement palpitante et succulente, je ne doute pas qu’elle plaira comme prévu aux enfants dès 8-9 ans 😀

Je remercie les éditions de l’Ecole des loisirs pour leur confiance et cet envoi !

7 commentaires sur “Le club de la pluie contre Satin-Noir de Malika Ferdjoukh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s