Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2021 – 17

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Grosse semaine devant les écrans. Je voulais absolument me remettre dans mon challenge de terminer les films d’Hitchcock que je n’ai pas encore vu et j’ai bien avancé même si le bilan est mitigé cette fois. Je voulais aussi terminer sur certaines séries que j’avais en pause, cela s’est soldé par un abandon et une fin tip top. Enfin, j’avais envie de découverte et ce fut carton plein. C’est donc un très bon bilan avant la reprise qui sera marquée par l’arrivée de la saison 1 de Shadow & Bones qui va m’accompagner pour mon plus grand plaisir 😀

Bonne fin de weekend et bonne lecture à tous !

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

 Frenzy d’Alfred Hitchcock (1972) avec Jon Finch, Alec McCowen, Barry Foster…

Avant-dernier film du maître et décidément je ne suis pas fan de ses réalisations de cette époque-là. Celui-ci en plus est très différent de ce à quoi il nous a habitués. C’est un film très sombre, plutôt cru avec toujours une belle mise en scène, effrayante parfois, et des acteurs très bons dans leur sombre interprétation. Cependant, j’ai trouvé pas mal de longueurs. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans le film et l’humour so british est parfois tombé à côté tant je trouvé le décalage mal à propos.

Pendant le discours d’un ministre se flattant du succès d’une campagne antipollution, le corps d’une femme est découvert dans la Tamise. Le fleuve vient de charrier la nouvelle victime d’un meurtrier sadique, qui étrangle des femmes avec une cravate après les avoir violées. Dans le même temps, Richard Blaney, misanthrope solitaire d’une trentaine d’années, est renvoyé du café où il officiait en qualité de barman. Il demande assistance à son ancienne épouse, directrice d’une agence matrimoniale. Le lendemain, la malheureuse est retrouvée étranglée. Tous les soupçons se concentrent sur Richard Blaney…

 L’étau d’Alfred Hitchcock (1969) avec Frederick Stafford, Dany Robin, John Vernon…

Ici, je n’ai pas réussi à finir le film… Hitchcock, comme il aime le faire, se joue de l’actualité et de l’Histoire de son époque, cette fois en utilisant le contexte de la Guerre Froide, mais j’ai trouvé que l’intrigue manquait de punch et de souffle. Peut-être est-ce dû au fait que c’est l’adaptation d’un roman, je ne sais pas. En tout cas, je me suis ennuyée et j’ai pas pu aller au bout. Je retiendrai juste la scène du meurtre de la femme cubaine avec son plan où la robe s’étale, c’est une scène magnifique visuellement parlant.

Boris Kusenov décide de passer à l’Ouest, avec sa femme et sa fille. Son évasion est organisée et, en échange de cette liberté, il informe les Américains sur un trafic d’armes russes à Cuba. Un espion français est alors parachuté à Cuba où il obtient de précieux renseignements.
Adapté du roman « Topaz » de Leon Uris

 Le chant du Danube d’Alfred Hitchcock (1934) avec Jessie Matthews, Fay Compton, Edmund Gwenn…

Du coup, je suis repartie dans les vieux vieux films du réalisateur avec l’un de ceux en noir et blanc des années 30, un film court de moins d’une heure qui surprend. J’ai bien aimé la réalisation de l’époque qui m’a amusée et fait penser aux films de Chaplin. C’est plein d’humour et de cocasserie, mais aussi de bons sentiments. C’est le genre d’histoire simple et romantique qui fonctionne sur moi, surtout avec la place accordée à la musique.

Johann Strauss fils joue du violon dans l’orchestre de son père, Johann Strauss I, mais n’est pas encouragé à composer par celui-ci. Strauss donne tout de même des leçons de chant à la fille du pâtissier, Rasi à qui il dédicace toutes ses chansons. Puis, il fait la rencontre de la comtesse, qui a composé quelques vers et lui demande de l’aider pour les traduire en musique. Quand son mari le prince en entend parler par une servante, il débarque dans la salle de musique en furie, mais le nom de Strauss le calme un peu. La comtesse tombe peu à peu sous le charme de Strauss Jr. Avec un ami, elle complote pour que Strauss père reporte sa représentation et que la pièce de Strauss, Le Beau Danube bleu, puisse être présentée devant une assistance. Il conduit lui-même la valse, et devient la sensation de Vienne.

Genius – Saison 3 Épisodes 1 à 8 *Fin de la saison*

Après avoir dévoré les saisons consacrée à Einstein et Picasso, j’étais en joie de voir que cette fois ce serait au tour d’une femme et d’une femme noire en plus : Aretha Franklin. Malheureusement, j’ai vite déchanté et c’est la saison que j’ai le moins aimé. Pourquoi ? Pas à cause du personnage, loin de là, mais à cause de la mise en scène et du scénario. Celui-ci est vraiment foutraque, il mélange les trames narratives à tel point que je me suis parfois franchement perdue. En plus, il est assez répétitif dans les thèmes qu’il développe. Oui, Aretha n’a pas grandi dans une famille stable et cela a eu de grosses conséquences par la suite. Oui, elle est super proche de sa famille qui est restée près d’elle et cela suscite des tensions. Oui, elle veut s’engager politiquement et socialement tout en faisant de la musique mais ce n’est pas facile. Oui à tout ça mais raconté comme ce le fut, ça aurait pu tenir en bien moins d’épisodes, or là j’ai eu l’impression qu’ils diluaient bien trop tout ça et ce fut très très long sans l’impact attendu. Ils ne sont pas allés jusqu’au bout avec elle, se concentrant trop sur les premières années et pas assez sur le milieu et les dernières qui étaient pourtant tès riches aussi. Dommage.

 Pennyworth – Episode 2 x 05 *Abandon*

J’ai voulu reprendre la série après sa pause hivernale, mais je fus incapable de finir l’épisode. C’est trop croquignolesque pour moi malgré ou peut-être encore plus à cause des moyens mis, je ne sais pas. Ça ne fonctionne plus du tout avec moi et je me suis rendue compte que je me fichais complètement de savoir à quelle affaire Alfred allait encore être mêlé, ce que son père et sa mère allaient faire, ou s’il allait se passer quelque chose de nouveau avec Martha Kane. Bref, ce n’était pas pour moi. Et je suis allée regarder les dernières minutes du dernier épisode de la saison qui m’ont fait confirmer ce sentiment, trop de gros effets pour un scénario bien vide… Yodabor en parle bien mieux que moi ici ou encore ici.

 Wynonna Earp – Épisodes 4 x 07 à 12 *Fin de la série*

C’est tout l’inverse ici où je me suis replongée avec délectation dans l’ambiance loufoque et fofolle de Wynonna et ses amis. C’était très sympa de les revoir faire équipe ensemble contre les démons, suivre leurs petites blagues mais aussi les moments hyper émouvants les rapprochant. L’épisode final est un modèle du genre, parfait pour satisfaire l’ensemble des fans avec des moments plein d’émotion vu que le précédent clôturait bien la plupart des questions de la saison. Ici, on ressort avec un sourire énorme face à ce que sont devenues les soeurs Earp. Best scène de ce final : la course-poursuite de Wynonna en moto ! Je les quitte à regret mais satisfaite de cette fin.

The Nevers – Episode 1 x 02 ❤️

Deuxième épisode oblige, j’ai trouvé celui-ci moins pêchu. Mais en même temps, c’est normal, les scénaristes prennent maintenant le temps de développer l’ensemble des fils de l’intrigue, une fois ceux-ci rapidement dévoilés la dernière fois, et il y a de quoi faire ! J’ai aimé les pouvoirs que l’on découvre chez la petite nouvelle qui sort tout droit du Bonheur des dames de Zola. J’ai aimé retrouver la dynamique entre Miss True et Adair. Il y a aussi le développement d’une romance potentiellement déchirante qu pourrait m’intéresser, à voir selon comment c’est traité. Pareil pour le thème de la différence de statut et de classe social(e) qui revient très souvent sous plein de formes différentes. Mais surtout, j’ai aimé l’ensemble des mystères qu’on commence à voir poindre, notamment autour de leur bienfaitrice, Lavinia, mais aussi autour de la façon dont elles ont eu leurs pouvoirs ou encore de la relation entre Miss True et la serial killeuse. Au devant de tout ça, l’enquête de cet épisode fut rondement menée avec une action moins ronflante mais tout aussi intéressante que la dernière fois, ça amène juste des développements plus complexe du côté des personnages. Bref, j’accroche toujours beaucoup beaucoup à l’univers.

 Zoey et son incroyable Playlist (Zoey’s Extraordinary Playlist) – Episode 2 x 10

Définitivement et sans regret, je vais bientôt arrêter la série. Oui, je me répète, je sais ^^! Dans cet épisode seule la détresse de cette jeune maman qu’est la belle-soeur de Zoey m’a plu, mais tout ça est tellement, tellement loin de ce que représentait la série pour moi au début, que je suis un peu triste…

 Mare of Easttown Épisode 1 x 01

Avec Kate Winslet au casting de ce polar dramatique, j’étais déjà bien ferrée. Le premier épisode démarre lentement avec cette femme flic, ancienne gloire du basket de sa ville, qu’on suit dans son quotidien compliqué : une affaire où on lui reproche de ne pas en faire assez, une famille non conventionnelle. Classique mais efficace avec une fin qu’on voyait venir mais qui est juste terrible.

Alors qu’elle enquête sur un meurtre dans une petite ville de Pennsylvanie, Mare Sheehan voit sa vie s’effondrer autour d’elle.

Les Carnets de Max Liebermann / Vienna Blood – Episode 1 / 3

J’avais envie d’une enquête policière dans un décor historique et c’est bien ce que j’ai eu ici. Le premier épisode est déjà une histoire en soi et avec une durée de 1h30, c’est pas plus mal. J’ai juste un peu de mal avec la jeunesse de l’acteur jouant le héros qui crée un décalage avec le rôle qu’on lui a attribué. Pour le reste, c’est solide avec un beau décor à l’ancienne bien utilisé jusque dans sa dénonciation du traitement des femmes qualifiées de malades. Déjà vu mais intéressant et bien fait.

Max Liebermann, un étudiant de Sigmund Freud, aide le détective Rheinhardt dans l’enquête sur une série de meurtres troublants autour des grands cafés et des opéras de Vienne des années 1900.

Debris – Saison 1 Épisodes 1 à 8 ❤️

La série surprise ! En tournant les pages me l’avait plutôt bien vendu sur son blog mais je ne pensais quand même pas autant aimer. La première saison de cette série (et j’espère qu’il y aura une saison 2) est vraiment lente et entêtante. C’est de la bonne SF paranormale comme j’aime, un peu à la Fringe, à qui ça m’a souvent fait penser. On suit un duo d’agents enquêtant sur la façon dont les débris d’un vaisseau extraterrestre interagissent avec nous par des phénomènes étranges. Chaque épisode est différent sans que ce soit redondant. Un fil rouge classique certes mais prenant se détache vite et ajoute une dimension supplémentaire un peu complotiste qui lui va bien. Très très bon début pour moi ! Hâte de voir les deux derniers épisodes !

Deux agents de deux continents différents et aux visions sur le monde opposées, doivent travailler ensemble sur l’enquête autour de l’épave d’un vaisseau spatial qui a des effets mystérieux sur l’humanité… 

 Grey’s Anatomy – Épisode 17 x 13

J’ai de plus en plus le sentiment que cette saison est la saison de trop… Je m’ennuie et pourtant les scénaristes cherchent à nous accrocher, je le vois bien. Mais il y a beaucoup trop de dramas uniquement autour de la Covid et j’en ai un peu marre. Ça ne parle plus que de ça et de Meredith accessoirement qui est le personnage le plus touché bien sûr. Où sont passées les autres intrigues et développement des personnages ? A la trappe à l’exception  de quelques rares moments par-ci par-là. Dommage. Heureusement, on devrait maintenant sortir un tout petit peu la tête de l’eau au vu des dernières images. Je croise les doigts.

 Station 19 – Épisode 4 x 12

A l’inverse de Greys, étrangement, je trouve l’intégration des éléments d’actualité bien plus intéressante ici. Cet épisode autour du drame de George Floyd est percutant ! C’est très intéressant de voir les personnages face à une psy pour parler de leur vécu. C’est bouleversant de voir ce père qui se rend à la caserne avec ses enfants pour les rassurer et leur montrer qu’on peut être de couleur et faire un job avec un uniforme. Toutes les problématiques autour de la Marche pour George Floyd en disent long aussi sur le fonctionnement de ce qui devrait être le service public américain. Édifiant !

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

13 commentaires sur “Visionnages de la semaine 2021 – 17

  1. Un bilan visionnage bien fourni !
    Dommage pour Pennyworth. Ayant bien aimé la première saison, je tenterai quand même, mais j’espère ne pas trop être déçue…
    Quant aux Carnets de Max Liebermann, je note sans hésiter, même si ce ne sera pas pour maintenant, ayant déjà quelques séries à regarder.

    Aimé par 1 personne

  2. Grosse semaine, tu as pu voir plein de choses, c’est cool !
    Wynonna Earp me tente bien.
    Je suis un peu désespérée face à tes avis sur Zoey, j’ai très peur en la reprenant 😦 Je vais attendre que tous les épisodes soient sortis.
    J’ai adoré ce premier épisode de Mare of Easterrn, ses personnages et l’ambiance. Mais j’ai peur que, comme souvent avec ce genre de séries, ça retombe vite comme un soufflé.
    Très contente de voir que tu as apprécié Debris 😀 Ça fait un peu penser à Fringe c’est vrai, mais ce n’est pas hasard, les deux séries ont le même scénariste.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai voulu mettre un bon coup de collier.
      Wynonna est très chouette mais barrée.
      Ça ne veut rien dire, tu avais aimé le début de cette saison et pas moi, donc peut être que tu aimeras la suite toi 😉
      Je suis d’accord avec toi pour Mare, souvent la suite et notamment la résolution ne me satisfaisent pas pleinement…
      Oh j’ai eu du nez alors pour Débris, parce que je ne savais pas ^^!

      Aimé par 1 personne

  3. Ohlala tu as vu plein de choses ! Pennyworth me saoule un peu, j’ai terminé la saison mais ça a été long pour y arriver. Debris me fait très envie, j’ai juste un peu peur de me rajouter encore une hebdomadaire alors que je rame en ce moment ^^’.

    Aimé par 1 personne

    1. Ouiii, j’en avais marre de les trainer, alors j’ai profité des vacances confinées ^^

      Il me semble que la saison de Débris est presque finie, ça te permettra peut-être de la voir à ton rythme comme ça 😉

      Haha on se comprend pour Pennyworth. Tu penses continuer ?

      J'aime

      1. JE sais pas trop parce que ça m’embête de la laisser maintenant que j’ai vu deux saisons ^^’ . Et j’aime bien quand la série part dans l’absurde, c’est juste Alfred qui m’a vraiment agacée cette année …

        Aimé par 1 personne

  4. Je crois que mis à part Les oiseaux et fenêtre sur cour (si je ne me trompe pas) je n’ai pas vu d’autres films d’Hitchcock 😱😱
    The Nevers me fait de l’œil depuis quelques jours 😍

    Belle semaine de visionnage en tout cas 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu as aimé ces deux-là d’Hitchcock qui sont certes mes préférés, tu peux foncer dans les plus connus, ils devraient aussi te plaire !
      Je pense que l’univers de The Nevers pourrait beaucoup te plaire 😉
      Merci ^-^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s