Livres - Romance

Avec toi, je suis moi de Mily Black

Titre : Avec toi, je suis moi

Auteur : Mily Black

Editeur : Harper Collins Poche

Année de parution : 2021

Nombre de pages : 331

Histoire : Elle va lui apprendre à cuisiner ; il va lui apprendre à aimer.
Mélanie regrette déjà sa décision. Pourquoi a-t-elle accepté de rendre service à Gabriel, ce mec frimeur qu’elle a rencontré dans une soirée ? Elle a désormais deux mois pour lui apprendre à cuisiner et l’aider à gagner un pari. Vu qu’elle n’arrive même pas à soutenir son regard plus de quelques secondes sans rougir, ce n’est pas gagné… Elle qui a perdu toute confiance en elle et en sa capacité à plaire au sexe masculin se retrouve face à cet homme à l’allure sauvage et indomptable. Le genre à avoir toutes les femmes à ses pieds et pour qui la vie n’est qu’un jeu ; le genre qui ne s’intéressera jamais à elle…

Mon avis :

Le même mois que Mecs mortels cherchent colocataire (sexy) stylée et Idol dont je vous ai parlé les semaines précédentes, j’ai également acheté Avec toi, je suis moi. C’était celui des trois sur lequel je misais le moins et pourtant tout comme Idol, j’ai frôlé le coup de coeur avec lui !

Mily Black est l’autrice d’une flopée de titres de romance chez nous, mais c’est le premier que je lis pourtant. Ce ne sera sûrement pas le dernier car avec sa plume simple et directe elle m’a peu à peu durablement conquise avec une histoire belle et profonde sur une héroïne ancienne danseuse, ancienne anorexique, qui manque énormément de confiance en elle et va trouver un homme pour croire en elle.

Il y a des héroïnes qu’on hésite parfois à aimer, ou du moins chez qui on trouve des caractéristiques pénibles, mais qu’on ne peut s’empêcher d’aimer. Ce fut mon cas avec Mélanie. Ancienne danseuse, elle a dû abandonner son rêve à cause d’une blessure. Revenue dans un lycée normal, elle a subi le harcèlement et les moqueries de ses camarades sur son caractère discret et son physique pas dans la norme voulue par ces ados en quête de fesses rebondies et de poitrines pigeonnantes. Elle complexe donc énormément et vit une vie tranquille avec peu d’amis et de relations. Elle a cependant développé avec sa belle-soeur un café-librairie qui a le vent en poupe où elle adore cuisiner, et au début de l’histoire elle est invitée à la fête d’anniversaire de sa cousine où elle rencontre le plus bel homme qu’elle a jamais vu (et son frère).

Au démarrage de l’histoire, je n’étais pas sûre d’aimer. D’abord cela se passe en France et ce n’est pas forcément un bon point pour moi vu que je préfère les cadres plus dépaysant ^^! Mais surtout l’angle d’accroche de l’héroïne « au corps de garçon » que tout le monde traite comme un gamin, qui a du mal à se défendre et fait souvent tapisserie, n’était pas des plus reluisant… Heureusement, j’ai déjà lu ce genre d’histoires (n’est-ce pas tome 4 des Bridgerton de Julia Quinn ^^) et ce furent souvent de bien belles découvertes. Ici aussi !

L’histoire ne démarre vraiment que lorsque le frère que Mélanie n’avait pas remarqué vient la trouver sur son lieu de travail pour lui demander de l’aider à gagner un pari contre son frère (celui pour lequel elle a craqué), en l’aidant à apprendre à cuisiner. Mélanie a du mal mais la jovialité et l’insistance de Gabriel la font céder. Une drôle de relation piquante de chien et chat mais plus douce que d’habitude va se nouer entre eux au cours de leurs rencontres pour qu’elle lui apprenne à concocter quelques petits plats.

La force de cette romance pour moi fut la surprise constante que j’ai ressenti dans les rebondissements trouvés par l’autrice. Elle mélange à merveille la relation qui se noue entre Mélanie et Gabriel, avec les querelles de ce dernier avec son frère, le crush que Mélanie a eu pour lui, leur pari, le futur mariage de sa cousine, ses frères ultra protecteur avec elle ou encore sa relation avec son meilleur ami Rémi et les heures qu’elle passe à sa boutique, et l’ensemble matche très bien pour nous concocter son lot de surprises aux moments les plus inattendus. Car il faut dire que les complexes incessants de l’héroïne et donc son manque de confiance en elle, lui font voir les choses toujours de la manière la plus sombre et la plus tarabiscotée ce qui va bien compliquer les choses.

J’ai de suite deviné de quoi il en retournait pour Gabriel et son frère Rafael, personnage aussi détestable que son petit frère est adorable, au passage. Mais j’ai adoré ce que cela a donné pour Mélanie. Les cours entre elle et Gabriel étaient de plus en plus sexy mais également tendre. On voit peu à peu celui-ci se montrer de plus en plus proche et protecteur mais lentement pour ne pas l’effrayer car il a bien compris qu’il ne fallait pas la brusquer. C’est cette bienveillance de sa part qui m’a séduite même s’il a quand même commis de belles bévues dans la seconde partie faute de communication entre eux. Cependant le couple reste adorable et sans leurs non-dits qui m’ont un peu agacée au bout d’un moment, j’aurais eu un coup de foudre pour eux.

Ce coup de foudre, je l’ai presque eu également pour la famille proche de Mélanie. J’ai adoré sa relation avec sa belle-soeur / collègue et le côté surprotecteur de ses frères qui aurait pu m’agacer, je l’ai plutôt trouvé extrêmement touchant. C’est la preuve que l’autrice a fait un très joli travail pour expliquer les complexes de l’héroïne liés à son corps qu’elle ne trouve pas assez féminin. Elle montre combien les moqueries qu’on subit peuvent avoir un poids dans notre développement au point de nous emprisonner et de nous pourrir la vie à long terme, c’est terrible. J’ai vraiment eu mal pour Mélanie tout du long. Souvent c’est la grossophobie qu’on pointe du doigt, je pense qu’il est bon aussi de pointer le syndrome inverse qui vient à dénigrer au final n’importe quel corps qu’on ne trouve pas dans la norme. Et ici, heureusement qu’il y a le lumineux et adorable Gabriel pour permettre à l’héroïne d’apprendre à accepter son corps. Grâce à lui, nous avons pu vivre une histoire vibrant de passion mais également de beaux sentiments où l’autrice veut prouver que tous les goûts sont dans la nature et qu’on peut tous trouver corde à son arc.

Rien que pour Gabriel, cette lecture fut quasiment un coup de coeur. Je l’ai dévoré en une soirée, à nouveau sans pouvoir le lâcher, tant je voulais voir comment il parviendrai à conquérir Mélanie en lui faisant baisser ses barrières. Ce fut une romance vraiment touchante et émouvante avec une jolie place accordée à la famille et à la cuisine. S’il n’y avait pas eu les petits revirements bancals de la fin qui m’ont agacée tant ils sont vus et revus, ç’aurait presque été parfait ! Avis aux amateurs de belles histoires émouvantes 😉

10 commentaires sur “Avec toi, je suis moi de Mily Black

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s