Livres - Romance

Landon & Shay de Brittainy C. Cherry

Titre : Landon & Shay

Auteur : Brittainy C. Cherry

Editeur : Hugo Romance Poche

Année de parution : 2021

Nombre de tomes : 2 (série terminée)

Histoire : Shay et Landon se détestent depuis toujours. Ça fait des années qu’ils s’évitent. Des années qu’ils n’échangent ni un regard ni un mot… une insulte peut-être. Tout change le jour où on leur propose un défi. Un pari stupide : faire en sorte que Shay tombe amoureuse de Landon avant que lui ne tombe amoureux d’elle.
Pour Landon, c’est un pari déjà gagné. Il n’aime personne.
Pourtant, lentement, tout se complique. Shay lui ouvre de nouveaux horizons. L’amour. Le bonheur. Elle pénètre son intimité et perce ses secrets les plus enfouis. Ses blessures. Ses angoisses. La vérité. Ce qui était un jeu devient bien trop réel. Leurs sentiments grandissent, comme grandissent les risques de se blesser mutuellement. Mais vous savez ce qu’on dit… En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis.

Mon avis :

Tome 1

J’ai récemment découvert Brittainy C. Cherry avec Eleanor & Grey qui fut un énorme coup de coeur et j’avais peur de la retrouver et de ne pas éprouver la même chose, d’être déçue. J’ai donc repoussé un peu ma découverte de Landon & Shay malgré les très beaux échos que j’en avais. J’avais tort car elle m’a encore une fois émue aux larmes !

Landon & Shay, c’est un peu la série spin-off d’Eleanor & Grey que l’autrice a écrit en parallèle de celle-ci. On y retrouve Landon, le meilleur ami de Greyson, et Shay, la cousine d’Eleanor. On avait déjà croisé les deux mais clairement on n’était pas prêts pour leur histoire. Celle-ci n’a rien à voir avec ce qu’on avait cru pouvoir en deviner dans Eleanor & Grey. L’autrice nous a fait une belle surprise ! 

Dans Eleanor & Grey, je trouvais Landon détestable à travers le regard d’Eleanor et je trouvais Shay inatteignable, presque trop parfaite. Quelle erreur ! Car au final, ils sont tout autre et c’est sûrement pour ça que j’ai été autant touchée par leur histoire. Ils sont plein de failles, plein de trous et tellement cabossés par la vie…

Landon et Shay se connaissent depuis tout petits et se détestent depuis tout petits car chacun a une image erronée de l’autre. Alors quand au cours d’une soirée, Landon fait le pari de coucher avec Shay et que celle-ci l’entend, elle fait au contraire le pari de le faire tomber amoureux d’elle. Commence alors un joli jeu de chat et de souris entre eux qui va les amener bien plus loin qu’ils ne le pensaient.

Quand l’histoire a débuté, j’avais vraiment peur de ne pas aimer. Moi et les histoires de pari, ça fait deux… Moi et les beuveries lors des fêtes aussi… Mais l’histoire va se révéler tellement plus riche ! Tout d’abord aucun d’eux n’est celui qu’il semble être et ce fut un vrai bonheur de le découvrir. Brittainy C. Cherry a superbement écrit ces deux personnages. J’ai adoré entendre les pensées de Landon et découvrir le garçon touchant et émouvant qu’il était pour qui ses amis comptent plus que tout. J’ai adoré découvrir Shay en dehors du lycée où elle semble être la reine, dans sa famille pourrie que personne ne connait. Chacun cache quelque chose et quand l’autre va le découvrir cela va faire de jolies étincelles.

Dès le début, on voit bien, nous lecteurs mais aussi leurs amis, qu’il se passe quelque chose entre eux au-delà de cette histoire de pari. Entre Landon et Shay, c’est plus qu’une histoire de haine, c’est plus qu’une histoire de petits surnoms ridicules qu’ils aiment se donner depuis toujours, c’est quelque chose d’unique. Alors quand Shay va peu à peu apprendre à découvrir qui est le vrai Landon, elle va craquer, et en craquant elle va révéler à Landon la superbe personne qu’elle est, ce qui va à son tour le faire craquer. C’est magnifique.

Mais si j’ai été tellement touchée par leur histoire, ce n’est pas seulement parce que c’est une jolie bluette adolescence, c’est au contraire parce que c’est tout sauf ça. Dans ce titre, l’autrice a choisi d’aborder à nouveau des thématiques puissantes autour de ses héros. Elle parle d’addiction, de suicide, de deuil, de dépression, de familles dysfonctionnelles, etc. Des sujets lourds mais traités avec énormément de justesse.

Ainsi, j’ai été très touchée de découvrir la jolie bande de potes qui entoure Landon depuis toujours et qui derrière le côté clinquant est en fait toujours là pour aider leur ami qui a beaucoup de mal à faire le deuil de son oncle préféré qui s’est suicidé il y a moins d’un an. Ainsi, il y a le Landon que tout le monde croit connaître et celui que ses amis sont les seuls à connaître, à aider et à protéger. Mais ça marche aussi dans les deux sens car malgré ses soucis, Landon est toujours là pour les autres. Quand je disais que c’est un beau personnage ! Et encore, je ne vous ai pas tout raconté sur lui, je préfère vous laisser le bonheur et l’émotion de découvrir comment il a fait pour ravager mon coeur et m’émouvoir aux larmes.

Shay, elle, vient d’une famille totalement dysfonctionnelle où le père vient de sortir de prison après avoir été arrêté pour vente de drogue aux mineurs. Sa mère est totalement dépendante de son père et lui pardonne tout, tandis que sa grand-mère qui vit avec eux voit bien les failles de ce dernier. Cela crée une situation explosive à la maison. Heureusement, Shay peut se réfugier chez sa cousine Eleanor quand ça ne va pas, mais surtout dans ses écrits, car c’est une autrice de scénarii.

Malgré leurs divergences, malgré leur haine infantile, à travers leur pari, leurs piques, leurs mauvais tours – très drôles au passage – Landon et Shay vont ainsi se trouver et commencer une superbe histoire, compliquée, douloureuse mais nécessaire, qui est l’une des plus belles que j’ai pu lire avec celle de leur ami et cousine. Malgré des thématiques et une construction radicalement différente, j’ai retrouvé la même émotion ici, la même sensation d’être face à une grande histoire. Merci Brittainy C. Cherry.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce premier tome qui est d’une justesse rare sur tous les points. L’autrice y a écrite parmi les plus belles phrases que j’ai pu lire. Elle a imaginé parmi les personnages les plus émouvants que j’ai pu lire et les entourés d’une superbe bande d’amis et d’une grand-mère magique. Ça va être dur de faire mieux maintenant.

Ainsi, alors que je n’étais pas sûre d’aimer, j’ai adoré. J’ai été surprise par leurs portraits totalement différents de ce que j’attendais après avoir lu Eleanor & Grey. Landon rien à avoir avec le connard d’Eleanor & Grey au contraire, je l’adore. Shay rien n’a voir non plus, elle est bien plus humaine, touchante, forte et fragile. Leur histoire est compliquée mais magique comme celle de leurs amis-cousins. On retrouve d’ailleurs la même thématique où chacun aide l’autre à survivre. L’histoire démarre doucement mais elle monte peu à peu en gamme pour un final en apothéose, c’est extrêmement touchant et que j’ai fini en larmes… Heureusement que j’ai la suite.

Citations :  Je l’ai dit une fois pour que tu l’entendes, et une deuxième fois pour que ça s’imprègne en toi.

– Comment bat ton coeur ce soir ?
– Il bat encore.

Je n’ai pas besoin que quelqu’un essaie de me réparer ; je suis assez forte pour le faire toute seule. Je regrette juste de ne pas avoir quelqu’un pour me réconforter de temps en temps.

Je t’aime dans la lumière et dans la nuit. Je t’aime comme un murmure et comme un cri. J’aime tes beaux jours et tes jours sombres et… je t’aime. Toi, tout entier. Chaque morceaux de toi… et chaque cicatrice.

Tout le monde a ses fissures. Tout le monde a ses blessures qui se remettent à saigner, la nuit. Certains sont simplement plus doués pour les cacher.

Parfois, être accompagné dans son silence fait plus de bien que de parler de ses souffrances.

Je ne me suis jamais senti aussi seul qu’en étant dans une pièce pleine de gens qui ne voient pas combien je souffre.

Lorsqu’une personne voit la souffrance d’une autre et ne tourne pas la tête, elle vous fait un cadeau : c’est comme si elle vous autorisait à être vous-même sans craindre d’être moqué ou jugé.

Peut-être que les parents sont des enfants avec un cœur vieux et fatigué qui se craquelle un peu plus à chaque battement.

J’ai appris très tôt qu’il n’y a pas de véritables méchants dans la vie ; seulement des héros qui ont été rabaissés pendant si longtemps qu’ils en ont oubliés leur capacité à faire le bien.

Si tu crois qu’il existe quelqu’un qui n’a pas de fissures ou de cicatrices, c’est que tu ne regardes pas d’assez près. On ne naît pas parfaits ; on naît humain. Pour vivre. Ressentir. Souffrir. Aimer. Pour pleurer et exister. Et tout ça entraîne des fissures. On n’a pas besoin d’être parfaits pour aimer ou être aimés. Il suffit d’avoir le courage de montrer ses cicatrices et d’en voir la beauté.

Je crois que je suis né avec un cœur percé. Il ne bat pas comme il le devrait, et je ne sais pas si ça veut dire qu’il ne mérite pas d’être aimé. Qui voudrait aimer un cœur brisé ? J’espère seulement que les coeurs brisés peuvent quand même recevoir de l’amour. Car ce sont ceux qui en ont le plus besoin.

Tome 2

Après un tel coup de coeur sur le tome 1, malheureusement je savais qu’il serait dur pour le second d’être à la hauteur et même si j’ai beaucoup beaucoup aimé, je l’ai tout de même moins aimé… la faute à plusieurs maladresses.

Ce second tome reprend exactement l’histoire là où nous l’avions laissée, au moment le plus sombre, le plus dur peut-être, du moins, c’est ce qu’on croit. Landon et Shay sont ensemble mais ils ont bien des épreuves à affronter, la dépression de Landon bien sûr, mais également la famille maintenant déchirée de Shay. Et quand on est encore aussi jeune dur dur de trouver la force de se soutenir envers et contre tout dans ces temps difficiles.

——–

Ce nouveau tome se partage ainsi en deux moments distincts : le premier où ils sont encore jeunes et le second où ils se retrouvent des années plus tard. La première partie est sombre et difficile, tandis que la seconde est difficile aussi mais pleine de belles promesses heureusement, sinon j’aurais vraiment fini au fond du trou moi aussi ^^!

Après avoir découvert la dépression de Landon et les secrets du père de Shay et ses conséquences, je pensais qu’on avait atteint le fond et que c’était bon, mais c’était mal connaître l’autrice. Pas vraiment qu’elle ait ajouté des drames inutiles, mais elle a juste poussé son idée jusqu’au bout. En voulant montrer la réalité d’un garçon, d’un homme dépressif, elle a décidé de ne rien nous épargner. Ainsi, on découvre un Landon qui grandi avec sa dépression et ce n’est pas beau à voir, c’est douloureux.

A la fin du tome précédent, il partait avec sa mère pour s’éloigner, pour se soigner, pour aller mieux. C’est le cas pendant un temps et on soupire de bonheur devant la beauté de la relation à distance des deux héros pour qui les mots constituent vraiment LE point d’ancrage à travers les superbes échanges qu’ils ont. Cependant c’est dur de vivre loin et surtout rien n’est résolu. L’autrice met donc les pieds dans le plat avec d’un côté la difficulté que c’est d’avoir une relation à distance, de faire confiance à l’autre quand il n’est pas là, surtout avec certains amis qui jugent ; et de l’autre le difficile divorce des parents de Landon.

Landon a déjà du mal à vivre avec sa dépression mais quand s’y ajoute en plus les reproches et manipulations de son père, c’est trop et ça se comprend. Avec ce personnage, l’autrice nous montre combien est douloureux un proche qui refuse de comprendre que la dépression est une maladie et non une faiblesse ou un caprice et c’est terrible. La souffrance ressentie par le héros prend vraiment à la gorge, aux tripes et on est en détresse avec lui.

Alors au milieu de tout ça, à à peine 20 ans, comment gérer ? Comment aider l’autre dans le cas de Shay ? Comment ne pas faire sombrer l’autre dans le cas de Landon ? Ce sont de très belles et pertinentes questions, des questions nécessaires, car certains pourraient voir une relations toxiques ou nocives entre les deux alors que c’est tellement autre chose. Ainsi même si elle fait mal, j’ai beaucoup aimé la réponse apportée par l’autrice.

——–

La seconde partie vient ensuite, des années plus tard, et c’est là que plusieurs maladresses apparaissent à mon sens. Landon et Shay sont désormais trentenaires. L’un a réussi dans la vie et pas l’autre. L’un semble aller mieux et l’autre en souffre indirectement. Leurs retrouvailles ne peuvent pas être simples et elles ne le seront pas. Rien à dire de ce côté là, j’ai trouvé l’écriture de l’autrice sincère et il y a un vrai travail sur la reconstruction et le pardon. Je trouve juste que parfois elle a mis trop d’obstacles dont certains sont exagérés et qu’elle a rendu son héroïne assez agaçante…

En effet, Landon est devenu l’acteur dont il rêvait. Il a également repris son travail sur lui et sa dépression, apprenant ainsi à vivre avec. C’est devenu le très bel homme, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, qu’on imaginait. Alors quand il revient à l’occasion d’une fête donnée par Greyson (petit croisement avec Eleanor & Grey) dur dur pour Shay, elle aussi invitée, de ne pas réagir. Shay, elle, n’est toujours pas parvenue à réaliser son rêve de devenir scénariste mais elle continue à écrire. Elle semble avoir tourné la page quoique douloureusement, mais peut-on oublier un amour aussi fort ?

J’ai beaucoup aimé la tendresse du retour de Landon. Ce dernier est parfait ! Le voir avec la fille de Grey m’a chaviré le coeur, l’entendre parler de sa maladie avec autant d’honnêteté aussi, tout comme le voir toujours aussi doux avec la grand-mère de Shay. Je comprends la peur de celle-ci, ses réticences mais elle ne connait qu’un bout de l’histoire et elle est particulièrement têtue. Ça va donc être un chemin de croix pour ce pauvre Landon. Mais quel beau chemin ce sera pour nous ! J’ai encore été subjuguée par la force de leurs émotions, par l’expression de ceux-ci à travers des phrases bouleversantes et des moments encore une fois magiques. Rien n’est simple entre eux, mais tout est intense et authentique quand ils tombent les masques.

Shay ne fut donc pas facile à aimer dans cette dernière partie. Elle a beaucoup changé en apparence. Elle veut se montrer forte et inatteignable. Elle a dressé une barrière entre elle et les autres. Du coup, elle fait plusieurs fois les mauvais choix. Elle fait des reproches non justifiées à Landon. Elle change aussi un peu d’avis comme de chemise. Bref, elle est perdue et pénible ^^! Mais heureusement, elle est bien entourée et sa famille, qui est vraiment devenue l’un de mes piliers, ainsi que sa meilleure amie, qu’on ne remerciera jamais aussi, sont les moteurs essentiels de la réussite finale de cette histoire.

Ainsi même si elle n’est pas parfaite, cette suite m’a encore terriblement émue. Elle offre une très belle conclusion à l’histoire. Elle permet de voir combien les personnages ont grandi et ont appris à vivre avec leurs failles et leurs fissures, leur permettant même de devenir des modèles pour les autres. L’autrice a vraiment eu une riche idée en croisant leur histoire et celle d’Eleanor & Grey, car cela apporte encore une dimension supplémentaire grâce au personnage de la fille de Greyson. Nous retrouvons aussi la même chaleur humaine qu’avec le petit groupe des débuts mais avec maintenant une dimension supplémentaire apportée par la connivence que nous avons avec eux et la maturité qu’ils sont gagné, montrant que l’amour et l’amitié permettent de tout surmonter. Quelle histoire terriblement humaine !

Citations : Landon et moi sommes brouillons, meurtris, complexes et sublimes.

C’est l’effet qu’on a l’un sur l’autre. On se tire vers le haut, même sans le vouloir. Je crois que c’est ça, l’amour, en fait. Quand on aime une personne, on se guérit dès qu’on est avec elle.

J’aime que son amour pour moi soit inconditionnel. J’aime que sa voix m’aide à chasser les ténèbres qui menacent de m’engloutir.

Tu es mon histoire, mon point final. Ma fin heureuse.

Même quand ça te fait mal, tu l’aimes. C’est le problème de l’amour, en fait ; on ne peut pas le faire disparaître simplement parce que ce n’est pas réciproque.

C’est injuste que Dieu ait la compagnie des plus belles personnes, alors qu’on n’avait pas fini de les aimer.

C’est le problème, lorsqu’on est angoissé et dépressif : de temps en temps, on est contraint de porter des masques pour protéger ceux qu’on aime de notre souffrance.

4 commentaires sur “Landon & Shay de Brittainy C. Cherry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s