Livres - Policier / Thriller

Agatha Raisin enquête de M. C. Beaton

Titre : Agatha Raisin enquête

Auteur : M. C. Beaton

Editeur vf : Albin Michel

Année de parution vf : Depuis 2016

Nombre de tomes vf :  27 (en cours)

Histoire : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Mon avis :

Tome 1 : La quiche fatale

A force de voir passer des romans d’Agatha et d’autres du même style chez les amis blogueurs comme Steven de Maven Litterae, j’ai eu envie de me lancer et de découvrir ce nouveau style littéraire pour moi : le cosy mystery.

Le cosy mystery, pour les curieux, est un sous-genre de la fiction policière dans laquelle le sexe et la violence se produisent hors scène, le détective est un détective amateur, et le crime et l’enquête ont lieu dans une petite communauté socialement intime.

Mais revenons à Agatha Raisin qui est vieille saga anglaise de plus de 30 tomes, dont le premier que je viens de lire est sorti au Royaume-Unis en 1992 ! Son autrice M.C. Beaton, Marion Chesney Gibbons de son vraie nom est une romancière écossaise morte il y a peu, en décembre 2019, à l’âge de 83 ans. Elle fut l’autrice de nombreux romans policiers, romans d’amour et récits historiques sous son nom et sous de nombreux pseudonymes. Ses plus connues sont bien sûr Agatha Raisin mais aussi Hamish Macbeth.

Qu’ai-je donc pensé de ce premier tome et de cette première incursion dans le cosy mystery ? Je dois avouer que si j’ai passé un bon moment de lecture, plutôt frais et rigolo, je ressors quand même un peu frustrée par cette première rencontre. Je m’attendais à plus d’enquête, plus de drôlerie et j’ai trouvé l’ensemble non pas mal écrit mais un peu fade. J’en viens donc à me demander si ce nouveau genre littéraire est fait pour moi ^^!

Ce premier tome est avant tout un tome d’exposition. L’autrice prend le temps pour poser le décor, présenter son héroïne, évoquer le passé de celle-ci, sa nouvelle vie, son installation dans son nouveau lieu de vie, ses voisins, leurs traditions, etc. Cela donne un tome un peu longuet avec beaucoup de digressions à mon goût parce que je m’attendais à quelque chose de plus pêchu et caustique comme du Agatha Christie, avec une enquête plus présente.

Avec cette vaste introduction, forcément le crime tarde à venir et l’enquête traine en longueur ensuite car elle est polluée ou plutôt entrecoupée par plein de choses qui la ralentissent voire la font oublier au profit d’autre chose. C’est vraiment dommage parce qu’on se retrouve du coup avec peu de pages qui lui sont vraiment consacrées. Ça donne le sentiment d’une enquête trop simple, trop facile, trop légère avec des rebondissements artificiels puisqu’on avait tous deviné depuis le début qui se cachait derrière ce crime. Ça rend la résolution tout sauf surprenante… En plus, il y a aussi beaucoup de va-et-vient dans les scènes, voire de répétitions, ça n’arrange rien.

Tout ça est bien dommage parce que si on prend juste le texte pour lui-même, il a aussi plein de petits éléments sympas. Par exemple le cadre so british est très agréable et je le verrais bien porté à l’écran. L’autrice dépeint un Londres plus vrai que nature, des Cotswolds (les Cotswolds sont une chaîne de collines du sud-ouest de l’Angleterre) plus vraie que nature aussi et elle décrit à merveille la vie dans ses petits villages reculés où tout le monde se connait et déteste la nouveauté et les étrangers, ce qui donne lieu à bien des scènes amusantes sur la vie avec ce voisinage, surtout que l’héroïne ne se laisse pas marcher sur les pieds et a un sacré caractère. Les habitants font plein de crasses à Agatha qui le leur rend bien. Les habitants de cette ville ont des traditions qui frisent le ridicule pour nous avec leurs fêtes et concours d’un autre temps. C’est assez cocasse. J’avais presque l’impression parfois de me retrouver dans une version moderne et anglaise d’Anne de Green Gable avec une héroïne quinqua.

Malheureusement ce décor et son héroïne sont les seuls points saillants de l’oeuvre. Les autres personnages sont également un peu transparents, que ce soit Roy, l’ami d’Agatha qui le devient presque par accident tant ça sort de nulle part, le jeune policier qui la prend en pitié snas qu’on sache trop pourquoi, ou même la femme de la paroisse, qui intervient plus tard et n’est pas assez développée. C’est vraiment un problème, tous les personnages secondaires sont survolés, de ceux qui interagissent avec Agatha à ceux qui servent de décor comme les voisins. Du coup, on ne les retient pas. Je veux bien que l’héroïne soit assez solitaire et qu’on la laisse seule du coup mais c’est un tort pour moi.

Je ressors donc mi-figue mi-raisin de cette lecture, pas mauvaise en soi mais n’ayant pas su répondre à mes attentes. Il aurait juste fallu pour moi expurger un peu tout ça, créer une vraie dynamique et notamment un groupe plus solide autour d’Agatha, car là tout semble fade et mal dégrossi. Ce n’est pas mal écrit mais je me suis un peu ennuyée, je m’attendais à plus. Peut-être que le prochain tome corrigera les défauts que j’ai notés car après tout nous sommes ici dans un tout premier tome, une toute première aventure. Mais je ne suis pas sûre d’avoir envie d’essayer dans un avenir proche ^^!

23 commentaires sur “Agatha Raisin enquête de M. C. Beaton

  1. Dommage que ta rencontre avec le genre n’ait pas été plus flamboyante ! Après, le cosy mystery vaut vraiment pour l’humour et le cadre, souvent british, les enquêtes sont en général sympas, mais pas particulièrement retorses…
    Quant à une adaptation, je ne l’ai pas vue, mais il me semble qu’une série télé existe.

    Aimé par 1 personne

    1. Disons que si le cadre anglais m’a plu, j’ai trouvé l’humour assez faiblard, j’attendais plus là aussi justement pour compenser l’enquête. Mais c’est peut-être juste ce tome ou juste ce titre qui n’est pas pour moi, va savoir 😆

      Aimé par 1 personne

      1. Il me semble que s’il y avait eu une première vague très enthousiaste tout de suite après la sortie du premier tome, une seconde bien plus timorée est vite arrivée… J’espère que le tome suivant, si tu le lis, te permettra d’être fixée 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Voici une très belle chronique constructive et plaisante à lire. Malgré ton ressenti mitigé je trouve quand même ton avis assez enthousiaste. Je vois que tu as apprécié le style et l’humour particulier du genre et j’espère que tu ne resteras pas fermé à ce style car vraiment certains sont vraiment bons. Je peux te conseiller Meurtres et Pépites de Chocolat mais j’ai peur qu’il n’y ai pas assez d’humour.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai vraiment aimé certains points même si j’ai trouvé l’ensemble déceptif, alors j’ai quand même essayé d’équilibrer les deux. Mais clairement, je m’attendais à plus. Du coup, j’avoue que je suis un peu refroidie pour le moment pour en lire d’autre même si Meurtres et Pépites de Chocolat fait partie de ceux qui me tentent le plus ^^

      J'aime

      1. Je comprends, au pire je suis certain que tu sauras trouver le moment idéal pour tenter cette lecture et peut-être l’apprécier. La lecture est une rencontre, peut-être n’était-ce pas le bon moment ?

        Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai jamais lu ce genre littéraire encore, mais j’ai repéré quelques titres sur le blog de Steven qui me tente bien pour me lancer 😊 mais j’ai un peu peur de ressortir un peu mitigée de cette lecture, comme toi avec ce livre. Du coup je ne commencerais peut être pas par celui ci 🤭

    Aimé par 1 personne

  4. Mes lecteurs en sont fous à la médiathèque ! Les vingt et quelques tomes sont constamment réservés :O Pour ma part, je n’ai encore jamais testé ce genre de lecture et j’ai un doute que cela puisse me plaire, j’aime les polars et les livres d’humour, mais un roman où les deux thèmes seraient mélangés ça me tente moyen-moyen.

    Aimé par 1 personne

    1. Lol tant mieux pour eux s’ils y trouvent leur compte. J’avoue que c’est aussi cette grosse réputation qui m’a fait tester mais comme tu as vu ce ne fut pas suffisant. Peut-être auras-tu l’occasion de tester entre deux prêts ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Tout à fait ^^ Pas sûre d’avoir la volonté nécessaire pour découvrir les trop nombreux titres de la série, mais j’ai tout de même ajouté à ma PAL un titre un peu dans le même genre : une histoire « policière » où c’est la femme de chambre d’Élisabeth II qui mène l’enquête !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s