Livres - Jeunesse / Young Adult

Ours et le murmure du vent de Marianne Dubuc

ours-copie

Titre : Ours et le murmure du vent

Auteur : Marianne Dubuc

Editeur vf : Saltimbanque

Date de parution vf : 14 mai 2021

Nombre de pages : 72

Histoire : Avant, Ours avait une jolie maison. Il passait de bons moments avec ses amis et s’asseyait toujours dans son fauteuil préféré. Ours avait la vie douce. Mais ça, c’était avant le grand chamboulement. Un matin, le souffle du vent lui murmure qu’il est temps de s’en aller. Alors, il prend la route, à la découverte de l’inconnu et des autres.

Mon avis :

Je suis toujours charmée par les titres proposées par les éditions Saltimbanque. J’ai l’habitude de lire ceux qui revitent des contes de notre enfance comme Les sept Citadelles dont je parlais récemment ou bien leurs superbes documentaires tel que DinoRama, le dernier en date que j’ai adoré. Mais cette fois, je reviens aux fondamentaux avec une charmante petite histoire d’Ours et de voyage.

Sous le trait très doux et enfantin de Marianne Dubuc, nous découvrons les aventures de ce charmant ours un peu casanier qui décide un jour de partir sur les routes sans trop savoir pourquoi. Marianne Dubuc est une jeune illustratrice québécoise qui a reçu plusieurs prix et qui a été traduite dans plus de 20 langues. Elle n’en est pas à son coup d’essai chez l’éditeur, puisqu’on peut y lire avec la même poésie Le Chemin de la montagne et Le Lion et l’oiseau. Je vous invite d’ailleurs à découvrir la richesse de ses albums, sur son site : ici.

montagne-web-c1-grislion-spread-0_2

Dans Ours et le murmure du vent, elle nous livre une histoire où ses illustrations ont la part belle, puisque le récit s’étale sur plus de 70 pages, avec un texte assez succinct et discret qui laisse la part belle à l’émotion qui transpire de ses pages. C’est beau, simple et poétique, comme ses dessins. Les passages sont d’une fausse naïveté et d’une vraie richesse, tout comme les expressions et actes des personnages, qui transpirent l’altruisme et la générosité.

Pourtant, le titre s’ouvre de manière un peu morose sur un ton de regret, ceux d’un ours qui a tout quitté parce que ses amis n’étaient plus. Peut-être l’autrice suggère-t-elle que dans la vie parfois on perd ses amis et qu’il faut savoir continuer quand même à avancer ? En tout cas, elle lance son personnage sur les chemins de la vie, le poussant à s’aventurer hors de chez lui, à faire des rencontres, à se confronter à la nature.

Ce n’est pas toujours simple. Confronté à la solitude, ce charmant ours nous fait bien souvent de la peine, mais cela vaut le coup car il se découvre et prend conscience de la valeur de la vie et des petits rien qui la constituent, ainsi que de la richesse des rencontres qu’on fait et qu’il faut entretenir.

Ce petit album à l’aspect très simple est en fait un vrai conte philosophique qui fait réfléchir sur la vie, l’amitié, la solitude. Puissant et émouvant.

Je remercie les éditions Saltimbanque pour leur confiance et cet envoi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

TB lecture

3 commentaires sur “Ours et le murmure du vent de Marianne Dubuc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s