Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Laisse-moi t’embrasser de Vega Nakashima

Titre : Laisse-moi t’embrasser

Auteur : Vega Nakashima

Editeur vf : Akata – Feel Good (M)

Année de parution vf : 2021

Nombre de tomes vf  : 2 (série terminée)

Résumé : Cela fait presque un an que Sakura est entrée au lycée. Dans la petite ville côtière où elle habite, rien ne vient jamais perturber son quotidien. Et tandis que les jours passent, ses rêves de jeunesse semblent devoir s’envoler… Jusqu’à ce qu’elle rencontre Ao, un jeune garçon d’un an son cadet, au caractère pétillant et énergique. Et si l’avenir lui réservait de belles surprises ?

Mon avis :

Tome 1

Voir un titre arriver dans la collection Feel Good d’Akata, c’est l’assurance, pour moi, de passer un moment simple et rafraichissant mais avec de jolies valeurs.

Laisse-moi t’embrasser est une courte série en 2 tomes. Premier titre d’une jeune mangaka, Vega Nakashima, le titre fut publié dans le Betsucomi au Japon, un magazine dans lequel j’ai beaucoup aimé suivre Maki Usami, Kaneyoshi Izumi, Yuki Obata ou Mitsuki Kako. Cependant, première série oblige (ou pas mais ici oui…) le dessin est assez inégal, avec parfois des problèmes de proportions et de fidélité au modèle choisi, même s’il reste joli et frais dans l’ensemble.

Le titre se présente comme une romance classique entre deux lycéens qui se rencontrent au bord de la mer. Cependant l’autrice ne perd pas de temps en circonvolution et fait avancer son histoire d’un bon pas tout au long des deux tomes qui la compose, avec des personnages touchants et mignons dans l’air du temps. Nous lisons ainsi une romance positive dans l’ensemble, pleine de bienveillance, avec des personnages à l’écoute de l’autre, ce qui est plutôt chouette.

Cependant, nous n’échappons pas à certains clichés du genre malheureusement : l’héroïne est la déléguée sa classe. C’est une jeune fille bien propre sur elle qui peur du regard des autres et du quand dira-t-on. Le héros, lui, plus jeune, est un peu comme un chien fou, mais fou d’elle. Il tient énormément à elle et se montre fort attentionné, ce qui est adorable. Leur rencontre va leur permettre, enfin surtout à Sakura, de voir le monde en couleurs alors qu’avant il était un peu terme. Ainsi, l’amour lui ouvre de nouveaux horizons.

Nous vivons avec eux, rapidement mais sans que ça fasse trop précipité non plus, toutes leurs premières fois : rencontre, retrouvailles, déclaration, baiser, manifestation publique d’affection, révision, rendez-vous, rencontre des amis, anniversaire, etc. Il y a également pas mal de passages obligés : un héros plus jeune, le poids du regard des autres, les révisions ensemble, une sortie à la rivière, la fête de l’école, le rival qui est un autre délégué proche de Sakura… C’est un bon classique mais qui n’a pas une once d’originalité de ce point de vue-là.

Ainsi, Laisse-moi t’embrasser est plutôt un gentil titre estival qui ne mange pas de pain mais qui plaira à tous les lecteurs fleur bleue car c’est frais, mignon, plein d’innocence pure mais ça ne révolutionne pas le genre malheureusement. Le cadre peut se révéler intéressant en revanche avec cette petite ville côtière à la campagne et ses héros très positifs.

Tome 2

Sorti dans la foulée, le second et dernier tome, me rappelle combien j’aime la colorisation des couvertures de cette série avec leur impression de crayons de couleurs. Tout comme le premier, le second verra l’histoire avancer d’un bon train, tellement que l’histoire principale se terminera dès le premier tiers, avec tout de même le sentiment que c’est allé un peu trop vite pour moi.

Dans ces ultimes chapitres, l’histoire reste très fleur bleue et prend même un côté un peu culcul, je l’avoue. Il est question de jalousie, de manque de confiance en soi et donc de rassurer l’autre. C’est du vu et du revu, mais l’autrice a eu la bonne idée de détourner certains clichés comme celui du rival qui finalement apporte une maturité inattendue et un regard bien doux sur l’histoire. J’ai aimé.

Cependant comme annoncé, c’est encore très simple, très rapide, un peu trop. Les héros sont un peu lunaires, tant ils vivent dans leur monde et sont hyper gentils. Ils planent un peu. Heureusement cela reste très vivant et plein d’énergie. L’histoire est belle, mignonne et gentille, pleine de bons sentiments et l’autrice ne tourne pas 3 ans autour du pot. Elle évoque naturellement les différentes évolutions de leur relation.

Malheureusement cette histoire principale prend fin dès le premier tiers du volume. Heureusement qu’on a quelques chapitres bonus se déroulant dans le même univers à se mettre sous la dent. Le premier permet de voir comment se déroulent leurs derniers moments au lycée avec la question de la différence d’âge et la vision du futur. C’est encore une fois très mignon et naturel, sans drame inutile. Ça reste innocent mais pas chaste pour autant, et c’est drôle et chaleureux. Le bonus suivant porte sur Ao quand il était au collège. Ça m’a beaucoup moins intéressée et je n’ai pas trouvé que ça apportait grand-chose. L’autrice traite juste de l’immaturité des garçons (et filles) pas encore prêts pour vraie relation sentimentale. C’est plutôt maladroit.

Enfin, la toute dernière histoire est un ancien travail de l’autrice dans lequel on sent, entre autre, l’influence d’Ichigo Takano, puisque les dessins rappellent furieusement son titre Dreamin’ Sun. Alors qu’on pourrait s’attendre à un texte maladroit et hésitant, finalement cette petite histoire anecdotiques sur deux amis d’enfance, où la fille vit une déception amoureuse, tandis que le garçon est amoureux d’elle, l’histoire se révèle touchante et bien construite car l’autrice défend l’expression des sentiments même quand on pense n’avoir aucune chance. C’est adorable.

Laisse-moi t’embrasser fut de bout en bout une jolie lecture sympathique qui n’a pas brillé par son originalité mais qui a su me faire passer un bon moment grâce à des personnages attachants, un cadre dépaysant, de jolies valeurs et surtout une autrice qui a montré un petit potentiel à se défaire des clichés en certaines circonstances. Je serais curieuse de la retrouver sur une série plus récente pour voir si elle a gagné en expérience.

© éditions Akata 2021 / ©  2017 Vega Nakashima Shogakukan

>> N’hésitez pas à lire aussi les avis de :  Vous ?

8 commentaires sur “Laisse-moi t’embrasser de Vega Nakashima

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s