Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2021 – 27

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Je crois que je le disais déjà la semaine prochaine, j’arrive au bout du bout des séries (autres que les animes et dramas) que je voulais voir. Il ne me reste plus que The Good Wife que j’aimerais reprendre et terminer. Du coup, je repars un peu, en ce moment, en exploration des films qui trainent dans ma wishlist. Excellente idée, puisque malgré un premier échec retentissant, j’ai ensuite eu deux très très bons visionnages dont un coup de coeur ! Parfois, ça a du bon de partir à l’aventure ! Et vous, quel est votre programme des prochains jours/semaines ?

Bonne fin de weekend et bonne lecture à tous !

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

 Tout l’argent du monde de Ridley Scott (2017) avec Mark Wahlberg, Michelle Williams, Charlie Plummer…

Avec un nom comme Ridley Scott, forcément j’avais envie de voir un tel film. J’ai donc profité de son passage sur les chaînes hertzienne pour cela. Malheureusement, ça ne l’a pas du tout fait avec moi. Malgré un bon casting, le film manque totalement de souffle et je me suis ennuyée comme un rat mort…

Rome, 1973.
Des hommes masqués kidnappent Paul, le petit-fils de John Paul Getty, un magnat du pétrole connu pour son avarice, mais aussi l’homme le plus riche du monde.
Pour le milliardaire, l’enlèvement de son petit-fils préféré n’est pas une raison suffisante pour qu’il se sépare d’une partie de sa fortune.
Gail, la mère de Paul, femme forte et dévouée, va tout faire pour obtenir la libération de son fils. Elle s’allie à Fletcher Chace, le mystérieux chef de la sécurité du milliardaire et tous deux se lancent dans une course contre la montre face à des ravisseurs déterminés, instables et brutaux.

 Le Silence des agneaux de Jonathan Demme (1991) avec Anthony Hopkins, Jodie Foster, Scott Glenn…

Film culte s’il en est, je n’avais pas encore vu Le Silence des agneaux car je suis une grande froussarde. Mais j’ai pris mon courage à deux mains et à part une longue scène bien stressante à la fin, je n’ai pas du tout eu peur, ouf ! Reste ensuite un film extrêmement bien filmé, tourné et mis en scène. Un classique du genre qui a mainte fois été repris en films et séries depuis mais avec ici un trio d’acteurs trop, un excellent sens du rythme et du dialogue. Bref, j’ai trouvé ça très bon !

Un psychopathe connu sous le nom de Buffalo Bill sème la terreur dans le Middle West en kidnappant et en assassinant de jeunes femmes. Clarice Starling, une jeune agent du FBI, est chargée d’interroger l’ex-psychiatre Hannibal Lecter. Psychopathe redoutablement intelligent et porté sur le cannibalisme, Lecter est capable de lui fournir des informations concernant Buffalo Bill ainsi que son portrait psychologique. Mais il n’accepte de l’aider qu’en échange d’informations sur la vie privée de la jeune femme. Entre eux s’établit un lien de fascination et de répulsion.

Adapté du livre Le silence des agneaux de Thomas Harris

 Je veux manger ton pancréas de Shinichiro Ushijima (2018) ❤️

J’ai longtemps repoussé le visionnage de ce film d’animation. Le titre ne m’inspirait pas du tout et le résumé plein de drame me faisait un peu peur. J’avais totalement tort ! C’est un film plein d’émotion, lumineux avec de très belles leçons de vie. J’ai adoré le duo de héros avec Sakura et Haruki qui sont complètement à l’opposé l’un de l’autre. Ils construisent quelque chose de très pur et sincère. Leur histoire est juste magique grâce à la mise en scène pleine de douceur et de poésie de Shinichiro Ushijima. J’ai été attendrie par leur rapprochement, la maladresse d’Haruki avec les autres m’a touchée tout comme sa solitude. La force de vivre de Sakura m’a émue. J’ai été bouleversée par la fin et son revirement inattendu mais le scénariste retourne ça d’une très belle façon pour nous offrir une très belle morale. Un film indispensable à voir !

Un jour, un lycéen trouve dans un hôpital le journal intime d’une de ses camarade de classe, nommée Sakura Yamauchi, où il y découvre qu’elle souffre d’une maladie du pancréas en phase terminale. Mis à part sa famille, il est le seul à connaître son état qu’elle a longtemps caché à l’école et promet à cette dernière de garder ce secret. Bien que les jours de Sakura sont comptés, le protagoniste décide d’apprendre à la connaître malgré leurs personnalités complètement opposées…

 Élite – Saison 4 Épisodes 1 à 8 *Fin de la saison*

Nouvelles aventures au lycée de nos adolescents espagnols avec l’arrivée de 4 nouveaux pas piqués des ronces ! J’ai bien aimé le renouvellement du casting, même si les intrigues n’ont rien eu d’original. Les nouvelles dynamiques m’ont bien plu dans l’ensemble avec quand même beaucoup beaucoup de drames, de « romances » et de sexe. J’ai été un peu déçue par l’écriture du personnage de Guzman, même s’il reste l’un de mes chouchous. J’ai adoré le triangle amoureux autour d’Anders, surtout quand on voit d’où il part (avec sa maladie juste avant) et comment il finit. Patrick a su me toucher finalement, ce qui n’était pas gagné. De la même façon, la dernière de la fratrie, Mencia a eu une histoire certes grandiloquente mais c’était un bel appel à l’aide et elle est superbe avec Rebecca. J’ai aussi apprécié l’évolution de Cayetana même si ce fut dur tant son couple avec « le prince » était à vomir. Bref, une saison d’amourettes dramatiques encore rondement mené avec un épisode final sous tension comme ils savent le faire. Rien n’est crédible mais c’est addictif à regarder !

 The Republic of Sarah – Saison 1 Épisodes 1 à 3

J’avoue que je n’ai pas regardé beaucoup de quoi ça parlait avant de me lancer. C’était juste le titre qui m’intriguait et je penser tomber sur une dystopie ou quelque chose du genre. Que nenni ! En fait, nous voilà plutôt dans un récit ancré dans notre présent mais avec un gros WTF ! Une petite ville du New Hampshire devient le centre de l’attention lorsque la découverte d’une ressource de valeur entre ses murs attire une société minière qui veut détruire la cité. Une professeure d’histoire et les habitants inexpérimentés se rebellent et déclarent l’indépendance de leur ville suite à une faille juridique qui fait qu’aucun pays ne l’avait vraiment reconnue comme à lui. Ils se lancent alors dans la gouvernance d’une nation toute neuve avec les problèmes qu’on peut imaginer.

Le pitch de départ est original et intéressant mais comme souvent avec CW, on se retrouve vite embourbés dans des drames qui n’ont rien à voir. Histoires de famille et histoires de coeur ne manqueront pas de ralentir malheureusement le rythme et de faire dévier du thème principal. Prometteur mais potentiellement très casse gueule aussi. A voir…

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

17 commentaires sur “Visionnages de la semaine 2021 – 27

  1. Je viens de regarder le premier épisode de la saison 4 d’Elite et pour le moment, je ne suis pas très convaincue par les nouveaux, à part peut-être Mencia. Les scènes de sexe sont déjà bien là et on voit les dynamiques se créent, il va y avoir encore plein de drama ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Tout l’argent du monde avait aussi été une immense déception de mon côté – malgré la présence de Michelle Williams que j’adore. Peut-être est-ce le fait qu’ils aient retourné beaucoup de scènes mais j’ai trouvé que le tout manquait d’un liant et était looooong !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s