Livres - Romance

Try Baby de Lou Marceau

Titre : Try Baby

Auteur : Lou Marceau

Editeur vf : Hugo Roman (New Romance)

Année de parution vf :  2021

Nombre de pages : 468

Histoire : Tadzio Steadman est une star internationale du rock qui n’a pas l’habitude qu’on lui résiste. Surtout quand il s’agit d’une jolie femme.
Svetlana Lukic est une jeune chirurgienne, brillante et habituée à se battre pour réussir. Elle n’est pas du tout attirée par les hommes et a appris, au contraire, à mener sa carrière sans eux. Ils n’auraient jamais dû se côtoyer mais Svetlana est la seule qui peut opérer le grand-père de Tadzio.
Leur première rencontre se passe plutôt… très mal. Elle le trouve prétentieux et insupportable. Lui pense, au contraire, pouvoir la mettre dans son lit sans aucune subtilité. Pourtant ils vont devoir composer et aller au-delà des apparences, entre concerts de rock et balades dans New York.
Et si essayer une fois pouvait changer leurs vies ?

Mon avis :

Quand je cherche une romance contemporaine qui pourrait me plaire, je me tourne inlassablement vers les parutions d’Hugo Roman, qui ont l’art et la manière de me séduire la plupart du temps. Alors je suis ravie qu’avec Babelio, ils m’aient permis de découvrir ce roman.

C’était la première fois que je lisais un titre de Lou Marceau, même si j’avais déjà remarqué son So What ? chez le même éditeur, mais le résumé me tentait moins. Ici, avec un titre sur son fond de musique, je savais déjà que j’allais être conquise par cet aspect car il faut dire que c’est devenu l’un de mes petits plaisirs que j’aime retrouver dans les romances contemporaines depuis Maybe Someday, et j’ai eu raison !

L’histoire de Try Baby semble se présenter tout d’abord comme un classique schéma d’ennemy to lovers, chose dont je suis assez friande, mais astuce de l’autrice, elle va peu à peu ajouter des ingrédients pour complexifier la chose et rendre le titre assez unique !

En effet, tout commence avec une héroïne tout sauf hétéro, qui est au contraire lesbienne à 100% et fière de l’être. C’est une jeune femme talentueuse, qui vient de décrocher le poste de ses rêves à New York et qui n’est pas trop une adepte des relations sérieuses, n’ayant ni le temps, ni l’envie pour ça. Elle doit opérer le papi d’une star du rock : Tadzio Steadman, qui lui a un coup de foudre immédiat pour la belle Serbe et a bien du mal à lui faire confiance. De suite, va se nouer entre eux une relation électrique, où le jeune homme va d’abord s’amuser à la tourmenter, avant de pimenter leurs échanges. Mais celle-ci aimant les femmes, elle n’est pas du tout sensible à ses charmes.

J’ai beaucoup aimé assister à une romance différente de celles auxquelles je suis habituée à cause de la sexualité de l’héroïne. C’était amusant de voir le héros, une rock star, je le rappelle, ramer pour la conquérir et lui faire comprendre que peut-être elle n’était pas si insensible que ça à ses charmes, que peut-être elle n’était pas 100% lesbienne, mais un peu bi aussi. Je me doute que ça ne plaira pas à tout le monde cette remise en question de l’orientation sexuelle de l’héroïne, peut-être certains trouveront cela maladroit pour ne pas dire inapproprié, mais moi ça m’a plu et j’ai trouvé cela convainquant.

En effet, Tadzio, dont l’autrice à la riche idée de nous faire entendre régulièrement la voix grâce au partage des POV entre lui et l’héroïne, se révèle être un personnage bien plus complexe que juste la star du rock qu’on découvre au début avec ses tatouages à en faire fantasmer plus d’une (dont moi !). C’est un jeune homme blessé d’avoir toujours été sous les projecteurs à cause de sa mère actrice qui n’a pas été une bonne mère. Mais c’est surtout un jeune homme tendre, drôle et ouvert, plein de belles qualités qui va peu à peu faire fondre notre héroïne et nous avec.

Celle-ci s’est enfermée dans un rôle pour arriver là où elle est actuellement et elle n’en est pas si heureuse que ça. Elle est vraiment seule à New York loin de ses ami(e)s. Alors quand Tadzio fait le forcing pour se rapprocher d’elle et tenter de devenir son ami, elle a beau résister, petit à petit elle craque face au coeur en or qu’il a. J’ai adoré suivre leur rapprochement et leur évolution d’ennemis jurés en amis très proches. C’est drôle, mignon, attendrissant et piquant à la fois de suivre leur évolution et de voir naître leur amitié où ils se complètent très bien.

Les questionnements sur la sexualité de Svetlana apparaissent donc naturellement car celle-ci commence à voir la personne au-delà du sexe que porte Tadzio. J’ai donc trouvé à la fois belles et perturbantes les interrogations qui envahissent peu à peu l’esprit de Svetlana à son sujet, se rendant compte de celui qu’il est vraiment et de la place qu’il a peu à peu pris dans sa vie.

La musique a également un très joli rôle dans cette histoire et ça tombe bien car c’était pour ça au début que je voulais lire le roman. J’ai adoré découvrir comment Tadzio abordait celle-ci. J’ai été touchée par le lien qu’elle a créée entre lui et Svetlana à travers la petite chanson qu’il chantonne au début pour l’agacer avant de composer une vraie belle mélodie et des paroles tellement pleine de sens pour leur relation. L’autrice utilise vraiment ce média avec subtilité et parcimonie, n’en faisant pas trop non plus avec le groupe ou le côté showbiz entourant Tadzio. C’est très bien dosé, avec juste ce qu’il faut de beauté lié à la musique, d’humour lié à la camaraderie des potes du groupe (lol leurs échanges de textos) et de problèmes à cause de la célébrité de Tadzio.

Le seul défaut du roman, c’est malheureusement sa fin qui, si elle est un joli pied de nez qui colle bien à l’histoire et à la personnalité des héros, est quand même très très frustrante car trop rapide. L’autrice occulte ainsi des développements qui auraient été intéressants et pertinents autour de la nouvelle relation des héros qu’ils ont à bâtir et c’est un énorme regret pour ma part. J’ai aussi eu le sentiment en lisant le roman, qu’elle avait peut-être écrit d’autres textes sur les amours des amis des héros et j’aurais été ravie de les lire, car elle lance comme des petits private jokes à ce sujet dont je me suis sentie un peu exclue. Bref, j’ai tellement aimé l’univers et les personnages qu’en fait, je suis frustrée de ne pas en avoir plus !

Try Baby fut donc pour moi une très belle lecture addictive pendant laquelle je me suis beaucoup attachée à ses héros, Tadzio et Svetlana, qui sont tous les deux de belles personnes. J’ai aimé la touche d’originalité avec l’héroïne lesbienne au début, avec la transformation d’une histoire entre deux ennemis jurés en une histoire entre deux amis devenant amants. J’ai adoré l’utilisation belle et parcimonieuse du milieu musical même si les références de l’autrice en fin de tome font un peu trop pop pour moi et pas assez rock >< N’eut été cette fin trop rapide et frustrante, je pense que j’aurais frôlé le coup de coeur !

Merci à Babelio et Hugo Roman pour cet envoi et leur confiance.

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de :  Vous ?

8 commentaires sur “Try Baby de Lou Marceau

  1. J’avoue que le changement d’orientation sexuelle à cause d’un mec a priori me gêne et me semble assez maladroit, mais n’étant pas directement concernée par le sujet et n’ayant pas lu le roman, difficile de juger…
    Néanmoins, ce que tu dis sur la relation des deux protagonistes est très tentant parce qu’un schéma ennemies to lovers qui passe progressivement à autre chose, ça me plaît bien 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s