Livres - Jeunesse / Young Adult

All Our Hidden Gifts de Caroline O’Donoghue

couv596034

Titre : All Our Hidden Gifts

Auteur : Caroline O’Donoghue

Editeur vf : La Martinière

Année de parution vf :  2021

Nombre de pages : 453

Histoire : Cadette d’une famille irlandaise de cinq enfants, Maeve Chambers a toujours eu de mal à trouver sa place. Mais depuis qu’elle tire les cartes aux élèves de son lycée, elle a le sentiment qu’elle a enfin trouvé sa voie. Cependant, lors d’une séance avec son amie Lily, une carte inconnue apparait dans son jeu de tarot et la séance de divination tourne au cauchemar. Le lendemain, Lily a disparu. Rongée par la culpabilité, Maeve s’allie à deux autres élèves pour la chercher: Roe, un garçon au genre indéterminé qui se trouve être le frère de la disparue, et Fiona, sa véritable amie.

Mon avis :

C’est sa couverture pleine de symboles qui a attiré mon regard et m’a de suite intriguée. J’aime les couvertures composées comme celle-ci, et la présence de cartes, d’un flocon, d’une coupe, d’une femme en blanc, d’un oeil qui nous fixe, de rouages et de clés étaient très mystérieux. Je remercie donc Babelio et La Martinière de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Première incursion de Caroline O’Donoghue dans le Young Adult, All Our Hidden Gifts : La Gourvernante est le premier tome d’une série de livres se déroulant dans un univers fantastique avec des ados qui développent des pouvoirs autour des quatre éléments. L’autrice, d’origine irlandaise, utilise à bon escient ses origines pour imaginer une histoire qui sort du cadre habituel, en se passant dans ce pays qu’on trouve peu en littérature Y.A., ce qui est aussi l’occasion d’aborder son Histoire, ce qui m’a beaucoup plu.

All Hidden Gift se présente donc comme un roman assez copieux où Caroline O’Donoghue mêle pas mal de thèmes qui semblent chers à son coeur. Ainsi, sous prétexte de l’histoire de la disparition d’une adolescente, elle évoque également la non-binarité, les couples LGBTQ+, l’homophobie et le sectarisme ou encore le racisme. C’est chouette de trouver de tels thèmes intégrés à une histoire qui n’a rien avoir avec ces sujets à l’origine. Ça fait penser ainsi que c’est normal de trouver ces thèmes partout, comme ça devrait être normal dans notre société. Cependant à vouloir aborder tout ça, l’autrice s’est parfois un peu perdue en cours de route, comme moi ici ^^

Ainsi revenons à nos moutons. Tout commence avec Maeve, une jeune lycéenne en peine de reconnaissance, qui va dans une école de filles. Elle se découvre un jour un petit talent pour le tarot et va connaitre ainsi le succès auprès de ses camarades. Mais ce succès va lui monter à la tête et elle va se montrer horrible envers son ancienne meilleure amie lorsqu’elle lui tirera les cartes, souhaitant sa disparition. Quand quelques jours plus tard, celle-ci disparait, tout le monde se demande si Maeve n’est pas responsable indirectement ou non.

J’ai trouvé amusant la façon dont l’autrice fait peu à peu glisser un récit somme toute déjà vu avec des histoires d’ados classiques vers une histoire fantastique assez bien ficelée. J’ai aimé celle-ci. C’était très intéressant de voir Maeve faire connaissance avec ses pouvoirs, découvrir le tarot, faire des rêves, entrer dans une boutique où on va pouvoir l’aider, avoir des révélations. L’ambiance était bien travaillée car cela se glissait petit à petit insidieusement dans le quotidien d’une ado normale et les derniers chapitres ont même donné une dimension plus complexe appelant une suite autour de ces thèmes avec un vrai antagoniste, et pas juste de la poudre aux yeux, comme j’ai longtemps craint.

En revanche, j’ai eu beaucoup plus de mal avec tout le côté ado de l’intrigue, qui a bien failli me perdre. Les chamailleries entre copines, petits copains et cette quête de popularité, ce n’est plus de mon âge. J’ai vraiment levé les yeux plus d’une fois et j’ai trouvé l’écriture de ces scènes assez moyennes, manquant de maturité par rapport à ce que j’attends d’un titre Y.A. Alors qu’à côté, d’autres sujets ont été écrit avec bien plus de sensibilité et de justesse. Cela donne ainsi une écriture un peu inégale et c’est dommage.

En effet, toute la partie revendicatrice concernant l’aspiration à une société non-binaire, non-genrée, tolérante et ouverte était géniale. J’ai adoré comment elle a glissé ça peu à peu avec de plus en plus d’insistance dans son récit, jusqu’à en faire un élément majeur. Le couple que Maeve et Roe vont former est sensass. L’autrice montre bien la complexité pour Roe de s’affirmer mais également la grande ouverture d’esprit de Maeve qui l’accepte comme il est. Il y a nombre de scènes vraiment magiques entre eux, pleine de douceur et de belles paroles, mais aussi de mots durs parfois quand c’était nécessaire. Ils m’ont fait fondre, bon et un peu arraché les cheveux aussi avec leurs simagrées d’ado à côté, mais chut.

Les personnages furent d’ailleurs un vrai atout pour moi dans cette histoire. Je me suis d’emblée attachée à cette héroïne imparfaite qu’était Maeve. Elle se comporte comme une peste au début, puis murit et grandit au fil de l’histoire et des rencontres qu’elle fait pour devenir quelqu’un de solide sur qui compter. Elle conserver en plus cette petite dose d’égoïsme égocentrique qui fait son petit charme, j’aime. Roe, lui, fut un grand coup de coeur, même si je trouve son écriture un peu caricaturale. Il a cependant une fragilité qui me touche et que j’aime voir chez un tel personnage. Je suis plus perplexe pour Fiona qui les rejoint, je ne sais comment dans leur dynamique à deux. Leurs familles m’ont semblé plus intéressantes, notamment celle de Maeve avec ses nombreux frères et soeurs qui lui ont filé son complexe d’infériorité, mais elles ne sont malheureusement présentes qu’en marge. Quant à l’antagoniste, je demande à voir, car il est lui aussi bien caricatural mais peut offrir des développements intéressants aussi bien sur le côté ésotérique, que sur le côté actuel de l’histoire. Pour résumer, des personnages déjà vus et correspondants à de gros clichés, mais qui accrochent l’oeil quand même.

Enfin à côté, il y a l’enquête ou plutôt la recherche de Lily, qui a disparu, et là c’est aussi assez maladroit. L’autrice part un peu dans tous les sens en voulant la raconter. Comme elle mêle tous les éléments cités plus haut avec, ça donne quelque chose d’assez incongru, qui peut laisser perplexe, comme un mélange non miscible, et la quête perd en clarté. On a l’impression que souvent l’autrice la perd de vue et n’y revient que par à-coups…

Ainsi même si j’ai aimé chacun des éléments cités plus haut, il y a quelque chose qui n’a pas fonctionné dans l’écriture de l’histoire en général. L’ensemble manque de rythme ou plutôt celui-ci est saccadé et mal réparti. On a tantôt de brusques accélérations qui empêchent de décrocher pendant plusieurs chapitres, puis le calme plat et de longues digressions ennuyeuses qui délayent l’histoire pour rien, avant que ça reparte à nouveau. Ça m’a agacée. Ensuite, à vouloir raconter autant de choses qui n’ont rien à voir : disparition d’une amie, découverte de pouvoirs psychiques, découverte de l’amour et des relations non-binaires, affrontement avec un groupe sectaire…, l’autrice s’est parfois un peu perdue et a été trop gourmande, cela s’en ressent à la lecture où les pièces s’assemblent mal.

Le titre est donc plein de potentiel, plein de belles intentions, mais est encore trop maladroit dans son exécution. L’écriture est prometteuse mais demande à murir et à être peaufinée. Je retiendrai l’utilisation sympa du tarot, l’intrigue revisitée d’une disparition, une belle romance LGBTQ+, des encarts sympa sur la société irlandaises sur ces questions, et des promesses intéressantes pour de futurs tomes où le groupe des héros développeraient des pouvoirs pour lutter contre un certain ennemi déjà identifié. Pour un premier tome, ce n’est déjà pas mal.

Merci à Babelio et La Martinière pour cet envoi et leur confiance.

B lecture

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Eleanor, Vous ?

13 commentaires sur “All Our Hidden Gifts de Caroline O’Donoghue

  1. Tu as raison, cette couverture a de quoi intriguer, elle est très jolie ! 🙂 Dommage que le côté ado est un peu entaché cette lecture, mais les thèmes abordés ont l’air d’être bien traité, avec un côté fantastique ça peut être sympa. Merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’avoue que c’est également la couverture qui m’avait poussée à ajouter ce roman à ma wish list.
    Le fait qu’il se déroule en Irlande et qu’on en apprend un peu sur l’histoire de de pays sont un gros plus pour moi. Quant aux thématiques abordées, elles m’intéressent beaucoup et tu vends très bien la Roe. Seul le côté ado, qui semble quand même caricatural, risque de m’agacer, mais pas assez pour ne pas avoir envie de donner sa chance à ce roman qui ne semble pas dénué d’originalité.

    Aimé par 1 personne

  3. Voici une chronique que j’attendais avec beaucoup d’impatience et qui n’est pas si négative, sauf quelques petits défauts ici et là qui me donnent malgré tout envie de laisser sa chance à ce roman. J’espère trouver une bonne occasion de tenter à mon tour car je n’ai lu que très peu de littérature irlandaise et je trouve que ce premier volet s’y prête bien !

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai essayé de faire la part des choses entre les qualités et défauts du récit mais aussi mon propre ressenti et mes propres goûts.
      Ravie si ça peut te tenter du coup, car il y a quand même de belles choses dedans comme l’univers irlandais que tu as noté 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s