Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2021 – 39

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Il me fallait me remettre de ma grande semaine cinématographique passée. Ce fut donc assez calme cette fois, mais j’ai tout de même vu un film qui adaptait un roman que je voulais beaucoup lire au vu de son sujet. Je suis donc assez contente. J’ai également dévoré deux séries très divertissantes, ce qui a bien accompagné ma semaine. Les prochaines semaines s’annoncent tout aussi chouette avec tout ce que j’ai repéré. Mes soirées vont être bien occupées. Et vous, avez-vous passé un bon mois de septembre devant les écrans ?

Bonne fin de weekend et bonne lecture à tous !

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

 Le Bal des folles de Mélanie Laurent (2021) avec Lou De Laâge, Mélanie Laurent, Emmanuelle Bercot…

A la base, c’est le roman que je voulais lire et finalement me voilà à regarder le film. Comme prévu, j’ai été révoltée par cette histoire basée quand même sur une certaine réalité historique. C’est cependant filmée très lentement, calmement, pour bien faire monter l’horreur et l’impuissance de ce à quoi on assiste. C’est également très humain et très charnel. J’aime beaucoup la façon dont la réalisatrice capte les différentes ambiances.

Le sujet, lui, est bien sûr révoltant. Tout cela est très bien rendu. Il y a un discours très fort sur la prétendue folie que l’on croyait voir chez ces femmes. Et le fait de choisir comme héroïne une femme instruite de la haute ajoute à la puissance du récit. Les actrices sont ainsi fabuleuses, face à toute cette violence souvent insoutenable. J’ai adoré les performance de Lou De Laâge et Mélanie Laurent et la façon dont leur corps et leur âme ont été filmés.

Cependant c’était tellement dur que ce n’est pas un film que j’ai forcément envie de voir et revoir, une fois m’a suffit pour le moment. Et je ne pense pas lire le livre non, j’en ai suffisamment appris ici pour un moment également. Mon coeur ne supporterait pas plus.

L’histoire d’Eugénie, une jeune fille lumineuse et passionnée à la fin du 19ème siècle.
Eugénie a un don unique : elle entend et voit les morts. Quand sa famille découvre son secret, elle est emmenée par son père et son frère dans la clinique neurologique de La Pitié Salpêtrière sans possibilité d’échapper à son destin. Une clinique, dirigée par l’éminent Professeur Charcot…
Adapté du livre Le bal des folles de Victoria Mas

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

 Titans – Saison 3 Épisodes 1 à 8

Nouvelle saison, nouvelles aventures, mais avec les héros de Titans j’ai l’impression de vivre un peu toujours les mêmes. Je pense qu’il faut vraiment aimer l’univers pour accrocher à cette série et c’est encore vrai dans cette saison toujours aussi lente à raconter les choses. Cela ne m’ennuie pas surtout que j’enchaine les épisodes, mais après avoir terminé ceux-ci, je n’ai pas eu l’impression que ça racontait beaucoup de choses et surtout de nouvelles choses. J’ai juste été surprise par la perte qu’on vit dès les premiers épisodes. Je ne m’y attendais pas. En dehors de ça, on a des personnages avec des états d’âme en veux-tu en voilà, des scènes d’action bien chiadées, de la noirceur toujours plus noire et des amitiés complexes. J’aime bien mais je ne suis pas accro non plus ^^!

 Sex Education – Saison 3 Épisodes 1 à 8 *Fin de la saison*

Je suis partagée quant à cette nouvelle saison. J’ai aimé certains thèmes comme la dénonciation de la nouvelle principale pudibonde et sectaire, mais j’ai trouvé l’ensemble fort caricatural. Je n’ai pas été convaincue par les relations romantiques des héros dans cette saison. Il y a eu une valse des sentiments assez fade et parfois même rocambolesque, pour que ça ne change pas grand-chose entre le premier et le dernier épisode en dehors du personnage d’Otis. Alors certes, ça se regarde sans déplaisir car on s’est attaché aux personnages, que le ton est volontiers drôle et léger, avec quelques réflexions modernes sur le sexe, le genre, la coparentalité, l’amitié, etc.

Dans les nouveautés, j’ai adoré le personnage de Cal, seul non binaire ici, qui développe une relation intéressante et pleine de potentiel avec Jackson. Ruby fut également une révélation, ce personnage longtemps tellement caricatural. J’ai été touchée par la représentation d’une relation avec une personne handicapée. La principale, elle, bien que caricaturale montre aussi le glissement qui peut se produire dans une école quand des intérêts privés s’en mêlent. C’est un bel avertissement. Quant à la mère d’Otis, j’ai aimé suivre sa relation compliquée avec Jakob. Enfin, c’était chouette de redécouvrir l’ancien proviseur, père d’Adam, et les spectres de son passé.

Une saison donc dynamique à regarder avec pas mal d’histoires, notamment des histoires de plus en plus variées et queer, mais sans grandes nouveautés.

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

11 commentaires sur “Visionnages de la semaine 2021 – 39

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s