Livres - BD / Illustrations

Mickey et l’océan perdu de Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni

couv23634906

Titre : Mickey et l’océan perdu

Auteurs : Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni

Editeur : Glénat

Date de parution : 2018

Nombre de pages : 64

Résumé : Certains trésors feraient mieux de rester cachés Le monde est enfin en paix après des années de conflit. Mickey, Minnie et Dingo sont récupérateurs. Leur mission : explorer les épaves de l’ancienne guerre en quête de ressources technologiques. Activité dans laquelle ils peuvent compter sur Pat Hibulaire pour leur mener la vie dure ! Un jour, répondant à une annonce, nos trois comparses mettent la main sur un cube étrange situé dans les profondeurs de l’océan. Ils n’imaginent pas les véritables motivations de leur commanditaire ni l’étendue des pouvoirs de cet artefact, à première vue inoffensif… Les auteurs du Voyage Extraordinaire propulsent nos héros Disney dans une fabuleuse aventure au parfum steampunk ! Découvrez vos héros favoris sous un autre visage, dans un univers fascinant aux dessins somptueux.

Mon avis :

Je ne suis pas une grande lectrice de BD hors manga, je dois l’avouer et encore moins des franchises, mais j’aimais bien lire Mickey magazine quand j’étais enfant et je dois avouer que la revisite de son univers depuis quelques années par de jeunes dessinateurs assez doués avait attiré mon attention. Je salue donc l’initiative de Glénat !

Voici d’ailleurs les différents albums de la collection, tous indépendants et écrits par des auteurs (scénaristes + dessinateurs) différents. J’ai pour ma part commencé avec celui dont la couverture me parlait le plus par son esthétique steampunk pleine d’aventure, mais plusieurs autres me tentent et j’aimerais tous les collectionner désormais même si certains ont l’air plus classiques que d’autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans l’aventure ici présente, nous retrouvons le duo Filippi – Camboni que j’avais découvert et apprécié avec la série Le voyage extraordinaire. Dans la même veine, ils proposent une aventure de Mickey, Minnie, Dingo et Pat Hibulaire dans un univers futuriste steampunk plein de dynamisme, dont j’ai apprécié le détour.

Dès les premières pages, le dépaysement est garanti grâce à des planches en doubles pages vraiment immersives où la recherche des couleurs employées par Camboni nous explose aux yeux. Les décors sont juste magnifiques, que ce soit les territoires glacés, une ville steampunk ou une jungle sauvage. En même temps, nous sommes en terrain connus avec des personnages qui ont peuplé notre enfance, dont les auteurs ont repris les relations que l’on connaissait.

L’aventure qu’ont écrit Filipi et Camboni, si elle n’a rien d’originale sur le fond, est très agréable à suivre dans la forme. Le découpage en plusieurs chapitres permet de rendre la narration plus dynamique et séquence bien l’histoire. Celle-ci est entraînante avec dans un premier temps cette rivalité entre l’équipe de Mickey et celle de Pat Hibulaire autour d’une ressource clé, puis avec leur alliance contre un ennemi commun. Seule la fin m’a parue terriblement abrupte et un peu déçue pour le coup. Un autre tome n’aurait pas été de trop.

L’univers choisi par les auteurs est du même ordre que celui de leur autre série la plus connue. Ils étaient donc en terrain conquis. Pour ma part, j’ai aimé suivre un trio (Mickey, Minnie, Dingo) de scientifiques aventuriers qui parcours leur monde à la recherche d’une ressource rare, pour finir dans une quête quasiment mythique. J’ai aimé toute la construction de cet univers, même si en soi ça n’a rien d’innovant, mais clairement graphiquement cela claquait.

Je regrette en revanche que l’édition de Glénat, qui au premier abord a l’air top avec son effet collection, son dos toilé, son papier un peu vintage et de qualité, n’ait pas été jusqu’à proposer une relecture correcte, car le texte est truffé de fautes pourtant faciles à éviter… On m’en avait parlé à l’époque mais j’avoue avoir oublié au moment de ma commande et je suis bien sûr tombée sur un tome non corrigé V.V

Avec Mickey et l’océan perdu, j’ai donc fait une très belle découverte, celle d’une belle réadaptation d’un univers de BD de mon enfance, dans un bel écrin d’actualité avec des auteurs modernes, qui osent affirmer leurs univers et préoccupations. Ce n’est pas original, mais c’est beau et efficace, une aventure pleinement satisfaisante dont j’aurais peut-être juste aimé le prolongement sur un tome pour mieux développer et conclure. Mais je retenterai volontiers l’expérience avec d’autres titres de la collection.

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : L’étagère imaginaire, L’Exosphère Créative, My Disney Kingdom, Pugoscope, Lettres it be, Vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7 commentaires sur “Mickey et l’océan perdu de Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni

  1. Figure toi que je lis aussi ces BD de Mickey, même si je ne crois pas les avoir toutes lues. Celle-ci m’avait bien plu, essentiellement grâce à son esthétique somptueuse.
    De mémoire, c’est La Jeunesse de Mickey de Tébo que j’avais préféré. Le Café Zombo de Loisel (un auteur que j’aime beaucoup) avait par contre été une grosse déception.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis pas très Mickey mais je me suis lancée dans cette collection dont j’adore l’esthétique.
    Comme toi, j’ai adoré les illustrations, mais je ne me souviens pas d’avoir été gênée par des fautes. Quand je relirai la BD, j’y prêterai plus attention !

    Aimé par 1 personne

  3. J’avoue ne pas m’intéresser à la franchise Disney chez Glénat, sauf pour l’intégrale Carl Barks que j’ai faite en son temps. Je m’intéresse plus à Donald, en fait. Et ton avis, intéressant, ne me fera pas changer d’avis, ha ha. Petite remarque en passant, Mickey magazine n’existe pas. C’est le Journal de Mickey, Mickey Parade ou éventuellement Mickey Poche. Il existe Picsou Magazine par contre (et j’en ai été un gros lecteur).

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’ai dû faire un mix de tout ça… Faudra que je corrige.
      J’ai jamais osé me lancer dans les pavés que sont les intégrales mais ça me tente bien et j’apprécie aussi l’univers de Donald, Picsou and Co., j’adorais leurs dessins animés petite ^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s