Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Réimp’ ! de Naoko Mazda

couv19777308

Titre : Réimp’ !

Auteur : Naoko Mazda

Editeur vf : Glénat (seinen)

Années de parution vf : Depuis 2021

Nombre de tomes vf : 1 (en cours)

Résumé : Nombreux sont ceux qui aspirent aujourd’hui à devenir mangaka ou éditeur manga. Mais saviez-vous que ce n’était pas la seule manière de travailler dans le manga ?
C’est ce que va découvrir Kokoro, embauchée dans une maison d’édition pour avoir fait une prise de judo à son président. Affectée à l’éditorial manga, elle va peu à peu faire connaissance avec l’univers qui l’entoure… À la différence de Bakuman qui présente un huis-clos entre un auteur et un éditeur souhaitant créer le prochain hit shonen, Réimp’ ! offre une description plus réaliste et seinen, avec une multitude de personnes : commerciaux, libraires, graphistes, assistants… tous là pour porter l’œuvre jusqu’à son lecteur. Les mangaka ne sont évidemment pas en reste, avec une galerie de personnages qui nous semblent étrangement familiers : le grand auteur légendaire passé de mode, l’ex-hitmaker qui n’arrive plus à vivre de son art, la jeune autrice hésitante, le jeune prodige torturé… Avec un style brut mais sensible, l’autrice décrit avec fougue la passion qui habite tous ses personnages.
Et petit bonus exclusif pour l’édition française : un entretien avec un professionnel du secteur, pour comprendre les similitudes et les différences de son métier avec le Japon.

reimp-manga-news

Mes avis :

Tome 1

Quand on me promet un manga sur les coulisses d’une maison d’édition écrit par une femme et plus réaliste que le pas très sérieux Bakuman, dixit certaines présentations qu’on trouve sur le net, forcément ça m’intéresse. Le résultat est-il à la hauteur de mes attentes et de cette pub ? Franchement, non.

Le plus gros problème du titre, je vais commencer par lui, c’est qu’il est loin du réalisme qu’on nous promet. Certes, il décrit certaines situations réelles du monde de l’édition mais c’est enrobé dans une narration tellement exagérée que comme Bakuman, pour moi, nous ne sommes pas dans un titre réaliste. Le ton est d’ailleurs volontiers humoristique et foufou, à l’image de sa couverture, où l’on voit l’héroïne s’agiter dans tous les sens. Ce n’est pas sans rappeler d’ailleurs le trait d’Akiko Higashimura quand elle cherche à nous faire rire. La différence, c’est que le trait est moins maîtrisé et plus grossier, malheureusement.

Alors oui, j’ai apprécié ma lecture mais il m’a manqué quelque chose, il m’a manqué ce réalisme et ces détails que je cherchais à lire et découvrir sur les dessous du monde de l’édition. Ici, en suivant cette jeune femme qui entre avec enthousiasme dans le milieu, j’ai eu l’impression qu’on ne me racontait que ce qu’on voulait bien me raconter, voire que ce qui était assez positif et à la gloire des gens du métier. Bref, on ne nous présente qu’un pan bien restreint. On me répondra que la série faisant déjà 17 tomes au Japon et étant toujours en cours, peut-être l’autrice en a-t-elle gardé sous le coude. Je reste sceptique.

Pourtant, ce n’est pas l’enthousiasme qui fait défaut. J’ai apprécié de suivre une héroïne, ancienne judoka, qui commence son travail avec passion et sans préjugé. Mais plus que les coulisses du monde de l’édition, j’ai eu l’impression de suivre les débuts d’une jeune travailleuse qui doit découvrir son nouvel environnement de travail, ses collègues et leur fonctionnement en essayant de s’intégrer. J’ai apprécié sa fougue qui contrebalançait bien le côté désabusé des plus anciens. Cela donne pas mal de situations cocasses et drôles comme lors de son recrutement avec le patron déguisé ou encore lors des nombreuses fois où ses supérieurs se moquent un peu d’elle sans son dos.

Cependant avec elle, nous allons découvrir, un petit peu, à la fois les aspects techniques et humains du métier, de la relation qu’entretienne un éditeur et son mangaka, les relations aussi entre le service commercial et les librairies, la différence entre les ventes et le tirage, l’importance de bien vendre un titre pour espérer une réimpression… Personnellement, je n’ai rien appris de neuf mais pour quelqu’un qui ne s’y connait pas, ça peut être une mine d’or pour commencer à s’y intéresser.

Je l’ai déjà dit un peu rapidement, mais par contre, je ne pense pas que ce sont les dessins qui feront vendre le titre. Ceux-ci sont souvent dans une veine humoristique peu vendeuse à mon avis. Il faut dire que c’est plus le propos que ceux-ci qui intéressent, ce qui n’est pas sans rappeler une réflexion que l’autrice a elle-même à un moment donné dans l’un de ses chapitres…

Destiné avant tout à un public curieux de découvrir les coulisses de l’industrie du manga au Japon mais non connaisseur de la chose, Reimp’ est une sympathique lecture, divertissante et amusante, portée par l’enthousiasme de son héroïne et le ton volontiers léger de l’autrice. Celle-ci met cependant plus en avant les relations humaines que la réalité complexe du métier, survolant un peu son sujet et choisissant bien ce qu’elle raconte et surtout ce qu’elle ne raconte pas, ce qui personnellement me laisse un sentiment de trop peu. La suite se fera donc sans moi sauf si des lecteurs parviennent à me convaincre de mon erreur ^^!

>> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : , Vous ?

Sans titre 1

©2013 Naoko Mazda / © 2021, Editions Glénat

7 commentaires sur “Réimp’ ! de Naoko Mazda

    1. Alors effectivement, si le dessin ne t’attire pas, pas sûre que ça le fasse pour toi. Après si le sujet t’intéresse et que tu ne t’y connais pas trop, teste peut-être juste le premier chapitre en librairie pour voir, c’est assez représentatif 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s