Livres - Jeunesse / Young Adult

Septembre à l’Ecole des Loisirs : Le Bibliobus / Un Grand Méchant Loup ! / Le Petit robot de Bois et la Princesse Bûche

IMG_2021-10-02-15-10-42-477~2

A l’Ecole des loisirs, on ne s’arrête jamais de publier de beaux albums et romans, même une fois la rentrée littéraire passée. Ainsi, le mois de septembre fut à nouveau riche en belles découvertes. Je vais vous parler aujourd’hui des trois superbes albums que j’ai reçu qui entre humour, amour du cinéma et de la lecture, et revisite intelligente des contes de notre enfance, m’ont fait passer d’excellents moments de lecture. Résultat : deux coups de coeur sur trois et une très bonne lecture !

Titre : Le Bibliobus

Auteur : Inga Moore

Editeur : L’École des Loisirs (Pastel)

Date de parution : 29 septembre 2021

Résumé : Tous les soirs, Élan et sa famille s’installaient confortablement devant la cheminée, puis Élan leur racontait une histoire. Un jour, il fut à court d’idées. Il décida d’aller à la bibliothèque emprunter des livres. Ourse et ses oursons s’invitèrent chez Élan pour écouter l’histoire. Puis les autres animaux de la forêt vinrent. La maison d’Élan devint trop petite. Élan se rendit à la casse pour remettre à neuf un vieux bus ! Ce fut le début d’une grande histoire de lecteurs.

Mon avis :

D’habitude, je ne suis pas une fan des albums jeunesses avec des dessins à l’ancienne, je préfère l’inventivité des traits des auteurs actuels, mais ici, le charme a totalement opéré, grâce aussi à une histoire vraiment inspirante !

Avec ses dessins à l’ancienne, Inga Moore, a créé ici un album merveilleux où les planches sont toutes composées de dessins faits d’une multitude de petits traits avec des tonalités douces très automnales, qui rendent l’ensemble vraiment charmant.

L’histoire est à l’aune de ces superbes planches, on se retrouve dans un rassurant univers peuplé d’animaux humanisés, qui font très années 50-60, et me rappellent les ambiances des histoires qu’on me lisaient enfant aussi ou que je regardais à la télé avec Winnie l’Ourson, par exemple. Mais plus cela, si j’ai eu un coup de coeur pour cette jolie histoire, c’est parce que c’est avant tout un très bel appel à aller à la bibliothèque, à emprunter des livres, à en lire et à partager ces lectures qu’on offrirait aux autres, qui auraient le plaisir d’écouter. L’autrice nous offre aussi une ode aux classiques et aux contes. C’est très touchant pour l’amoureuse des livres que je suis.

Ainsi, j’ai adoré suivre Elan, le héros de cette histoire, se lancer dans son projet communautaire autour des livres. C’est beau de le voir partager sa passion des livres avec tous ses voisins et les embarquer eux-aussi dans cet amour irraisonné des belles histoires. L’album est donc plein de belles valeurs comme le partage ou l’entraide, ce qui lui donne même un petit côté hippie qui m’a bien amusée.

Dédié à tous les bibliothécaires par l’autrice, ce livre pourrait aussi l’être à tous les passionnés de lecture et amoureux des livres que nous sommes. Il a vraiment fonctionné comme un doux cocon chaleureux sur moi et cela s’est juste terminé par un fulgurant coup de coeur.

(Merci beaucoup à L’école des Loisirs pour leur confiance et cet envoi)

Titre : Un Grand Méchant Loup !

Auteur : Geoffroy de Pennart

Editeur : L’École des Loisirs

Date de parution : 20 septembre 2021

Résumé : Igor n’avait jamais imaginé être un jour en haut de l’affiche… et pourtant ! Lorsqu’un zigoto en costume sonne à sa porte pour lui proposer d’être la vedette du prochain film du grand réalisateur Otto Karskholer, Igor reste pantois. Mais pourquoi lui ? Il ne connaît rien au cinéma !

Mon avis :

J’adore ! Encore du grand Pennart. Depuis que j’ai découvert cet auteur, je crois que j’ai aimé tout ce que j’ai pu lire de lui, ce qui veut dire à peu près l’ensemble de sa bibliographie. Mais ici, on touche vraiment à ce qu’il a fait de mieux, tant il reprend à merveille l’un de ses héros phare pour l’inviter avec drôlerie et causticité à devenir acteur ! Qui l’aurait deviné ?

Nous nous retrouvons ainsi, avec notre cher Igor, le loup de la plupart de ses histoires, dans un récit totalement improbable et hilarant. L’auteur joue à fond sur les codes du cinéma de genre, inventant un réalisateur fan de films qui font peur qui veut en réaliser un avec Igor dans le rôle titre du loup. Reprise d’affiches de films bien connus, détournement de noms d’acteurs célèbres, lieux de tournage prétexte à toutes les blagues et déconvenues, tout y est pour amuser le lecteur et Pennart y réussi parfaitement !

Mixant thème du Loup et du cinéma, Geoffroy de Pennart nous divertit à fond. J’ai adoré la facilité avec laquelle il raconte une nouvelle fois tout cela, dans une narration archi fluide où tout coule de source, de l’invitation d’Igor, à son premier rejet, ses bourdes dans le studio, puis sa réussite à convaincre le réalisateur et même plus. On sent que l’auteur a de l’expérience et que ça paye pour bâtir un scénario court mais solide, au rythme trépidant.

Avec un comique à la Charlie Chaplin, Geoffroy de Pennart s’invite à merveille dans ce nouveau milieu qui lui était inconnu jusqu’alors. Igor est le meilleur Grand Méchant Loup de l’histoire des grands méchants loups pour moi. Reprenant et détournant les codes de ce personnages et des histoires où il a le rôle titre, l’auteur parvient encore à nous surprendre et nous amuser dans une histoire survitaminée. Excellent !

(Merci beaucoup à L’école des Loisirs pour leur confiance et cet envoi)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est coup-de-coeur.jpg

Titre : Le Petit robot de Bois et la Princesse Bûche

Auteur : Tom Gauld

Editeur : L’École des Loisirs

Date de parution : 15 septembre 2021

Résumé : Ils sont nés dans un couple royal sans enfant, grâce à l’aide d’une inventrice et d’une sorcière. Chaque jour, le robot de bois doit réveiller, avec une formule secrète, sa soeur la princesse qui se transforme en bûche dès qu’elle s’endort. Un matin, il oublie et une servante jette la bûche par la fenêtre. Pour retrouver sa soeur et rattraper sa bêtise, le vaillant petit robot est prêt à traverser la terre entière jusqu’au Pôle Nord, et même à donner sa vie…

Mon avis :

Dans ma chronique du Bibliobus, je disais que j’aimais les albums où les auteurs font preuve d’originalité dans les réalisations graphiques qu’ils proposent, c’est exactement pour ça que j’ai choisi Le Petit robot de Bois et la Princesse Bûche.

Dans un style à mi-chemin entre l’album et la bande dessinée, Tom Gauld nous invite dans une réécriture fort moderne des contes de Roi-Reine, Prince-Princesse de notre enfance, le tout dans un habillage moyenâgeux pourtant ultra classique au premier abord. Un joli tour de force !

J’ai tout d’abord beaucoup aimé la forme de cet album, que je trouve parfaite pour le jeune lecteur pas encore à l’aise en BD mais désireux de découvrir ce média. J’ai aussi beaucoup aimé l’habillage moyenâgeux et l’ensemble des codes du genre repris ici mais de manière moderne et intelligente, pas du tout rétrograde ou vieillotte. Cependant, le texte est riche et il faut être déjà un bon lecteur pour en venir à bout et non un débutant.

Les dessins sont atypiques et plein de charme, sortant du lot face à la production actuelle. Ils sont entre le naïf et les motifs avec un joli côté tapisserie parfois qui ma beaucoup plu. L‘inspiration médiévale, conte est particulièrement réussie surtout grâce à ce mélange entre modernité et classicisme.

L’auteur utilise aussi ce décalage entre ce qu’on attend d’un conte classique et l’histoire moderne qu’il propose dans l’ensemble de son récit et ce dès les premières pages. En effet, il a inventé une histoire où il rapproche intelligemment magie et ingénierie dans un conte moderne plein de poésie. Ce texte offre aussi une belle aventure et une belle relation frère/soeur, un discours original sur l’impossibilité d’avoir des enfants et la solution trouvée. C’est très riche.

Mais ce que l’on retient surtout c’est que c’est une histoire qui va nous emmener loin, nous faire voyager et nous émouvoir grâce à ces deux héros atypiques que sont le prince Petit robot de bois et la princesse Bûche. Le léger humour de l’auteur fut également une belle surprise ici. Il en joue dans les recoins les plus cachés de l’histoire comme ces ellipses qui fourmillent dans la seconde partie et détournent les récits héroïques et aventureux qu’on croyait connaître. C’est savoureux.

Fait d’entraide et d’une très belle relation frère-soeur, Le Petit robot de Bois et la Princesse Bûche de Tom Gauld fut vraiment une belle surprise grâce à l’originalité du récit comme des dessins. Cette charmante histoire revisite à merveille les contes d’inspiration moyenâgeuse pour offrir au contraire un récit moderne et émouvant. Un auteur à suivre.

(Merci beaucoup à L’école des Loisirs pour leur confiance et cet envoi)

13 commentaires sur “Septembre à l’Ecole des Loisirs : Le Bibliobus / Un Grand Méchant Loup ! / Le Petit robot de Bois et la Princesse Bûche

  1. Tous sont tentants, mais j’avoue être plus particulièrement intriguée par Le Bibliobus, car si j’aime les dessins actuels, je trouve bien souvent un charme au fou aux illustrations d’antan… Et puis, j’ai toujours été fan des histoires avec des animaux humanisés 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s