Livres - Fantasy / Fantastique

Le Phare au corbeau de Rozenn Illiano

Titre : Le Phare au corbeau

Auteur : Rozenn Illiano

Editeur : Critic

Année de parution : 2019

Nombre de pages : 382

Histoire : Agathe et Isaïah officient comme exorcistes. L’une a les pouvoirs, l’autre les connaissances ; tous deux forment un redoutable duo.
Une annonce sur le réseau social des sorciers retient leur attention. Un confrère retraité y affirme qu’un esprit nocturne hante le domaine d’une commune côtière de Bretagne et qu’il faut l’en déloger. Rien que de très banal. Tout laisse donc à penser que l’affaire sera vite expédiée.
Cependant, lorsque les deux exorcistes débarquent là-bas, le cas se révèle plus épineux que prévu. Une étrange malédiction, vieille de plusieurs générations, pèse sur le domaine de Ker ar Bran, son phare et son manoir.
Pour comprendre et conjurer les origines du Mal, il leur faudra ébranler le mutisme des locaux et creuser dans un passé que certains aimeraient bien garder enfoui…

Mon avis :

C’est juste séduite par la couverture lunaire et onirique de Xavier Collette et la promesse d’une histoire fantastique dans un phare que je me suis lancée dans l’aventure du roman de Rozenn Illiano publié il y a 2 ans chez Critic. J’attendais depuis avec impatience de trouver le bon moment pour le lire et il est venu en ces vacances de Toussaint.

Je ne connaissais pas du tout la plume de Rozenn Illiano avant d’ouvrir ce livre et j’ai été surprise par sa grande accessibilité. Je m’attendais à un roman purement fantastique, j’ai plus eu le sentiment d’être dans de la fantasy urbaine versant bit-lit mais sans le sexe. C’était surprenant, à la fois déstabilisant et rassurant pour la fan du genre que je fus, mais la lecture s’est faite très facilement du coup.

L’autrice nous invite à découvrir un duo d’exorcistes, Agathe et Isaïah, amis depuis toujours, qui vont être invité par le maire d’un village breton à venir apaiser les esprits secouant le village. Pendant longtemps, j’ai attendu que l’histoire décolle, suivant à la place leur train train quotidien et l’histoire de leur passé, le temps de faire connaissance avec eux, un peu comme dans le premier tome d’une saga – D’ailleurs, ça ne me dérangerait pas s’il prenait l’envie à l’autrice de leur écrire une autre aventure 😉mais où était l’histoire promise ?

L’histoire qui nous intéresse occupe au final seulement la moitié du tome environ, et même alors l’histoire se veut plus une histoire d’ambiance qu’autre chose. Je m’attendais à bien plus d’action et de frisson, ici tout est plus suggéré, lentement mis en scène, ce qui ne fait pas du tout peur. Certes, il est question de malédiction, d’esprits frappeurs et vengeurs, mais ce n’est pas hyper sombre non plus et l’impact sur le petit village où les héros se rendent est moindre, ce qui fait que même si j’ai apprécié ma lecture, je n’ai pas eu peur comme je l’aurais voulu.

En fait, je me suis plus attachée à la belle écriture de Rozenn Illiano sur l’ambiance d’un autre siècle qu’elle a voulu poser ici, à coup de petit village breton perdu, de souvenirs et journaux de périodes passées et de liens avec les troubles présents. J’ai beaucoup aimé la lenteur de son écriture qui avait un côté hypnotique. J’ai beaucoup aimé la sorte de brume qui s’empare du lecteur dès qu’il se rend dans ce petit village et qui s’écarte dès lors qu’on retourne à la capitale.

Peut-être aurai-je été plus séduite par ces histoires de familles et de village s’ils avaient eu plus de place, mais le partage avec la découverte présente des héros, de leur histoire, leurs traumas, leur vie, a été compliqué. On passe énormément de temps à parler du syndrome de l’imposteur ressenti par l’héroïne. C’est original mais est-ce que ça devait occuper une telle place et être répété aussi souvent ? Ce n’était pas ce que je désirais personnellement. J’aurais largement préféré qu’on s’attarde sur ces personnages féminins passés à l’origine de la malédiction du phare qui plane sur  Ker ar Bran et qu’on découvre un peu plus leur vie qui est trop brièvement évoquée à mon goût, car l’ensemble donne l’impression de passer un peu à côté de son sujet.

En fait, j’ai vraiment eu l’impression que l’autrice essayait de faire une histoire 2 en 1 et ça n’a pas vraiment fonctionné avec moi. J’ai aimé chacun des pans séparément mais pas ensemble. Ainsi je ressors quand même heureuse de la découverte de cette jolie plume et de son potentiel. J’ai été conquise par le côté fantastique de l’enquête à Ker ar Bran et ses histoires de famille. J’ai beaucoup aimé le caractère très actuel des soucis des deux héros de cette histoire. J’aurais juste voulu que ce soit peut-être dans deux histoires différentes, mais je ne me ferme pas à une autre aventure avec eux où peut-être ces défauts seront gommés.

> N’hésitez pas à lire aussi les avis bien plus pointus de : L’ourse bibliophile, Yuyine, Chut maman lit, Lectures d’A, Les mots de Mahault, L’Antre de Sylnor, Livraisons Littéraires, Bulle de Livre, Les mondes de Co, Vous ?

10 commentaires sur “Le Phare au corbeau de Rozenn Illiano

  1. C’est étrange, à la sortie de ce titre, j’ai vu beaucoup de lecteurs enthousiastes à l’idée de le découvrir, alors qu’il me rebutait plus qu’autre chose ^^. C’est peut-être la promesse d’une enquête et les quelques clichés du fantastique qui me font fuir mais, quoi qu’il en soit, ton avis me conforte dans mon choix ;).

    Aimé par 1 personne

    1. Haha je comprends cet enthousiasme, l’aura très fantastique était aussi ce qui m’attirait car c’est quelque chose que je recherche et ne trouve pas forcément ou alors c’est chez des maisons d’édition que je trouve rarement en librairie… Malheureusement ce ne fut pas totalement à la hauteur de mes attentes alors je comprends ton choix ^^!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s