Livres - Romance

The Silent Waters de Brittainy C. Cherry

Titre : The Silent Waters

Auteurs : Brittainy C. Cherry

Editeur vf : Hugo New Romance (Poche)

Année de parution : 2018

Nombre de pages : 487

Histoire : Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.
J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.
C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Mon avis :

J’ai l’impression que plus je plonge dans les romans indépendants de cette saga The Elements, plus je suis conquise et ravagée. Ainsi, même si ce n’est pas encore du niveau de mes coups de coeur pour Eleanor & Grey et Landon & Shay, cette nouvelle histoire autour d’une héroïne qu’un traumatisme a rendu mutique fut terriblement émouvante.

Dans chacune de ses romances, Brittainy C. Cherry aime mettre en scène des personnages que la vie a abîmés, cassés, endommagés. Ce ne sont jamais des histoires faciles qu’elle écrit. Parfois, le drame est un peu trop surjoué et je décroche, mais ici même quand j’avais le sentiment que c’était peut-être too much, je n’ai pas pu m’empêcher de trouver que ça sonnait juste comme la voix perdue de l’héroïne, comme la musique de son cher et tendre.

Comme elle aime le faire, tout commence alors que Maggie est enfant. Son père se remarie et elle emménage dans une nouvelle maison où elle va de suite s’entendre avec sa mère et ses frère et soeur de circonstance. Dans ce cocon, la douce et folle Maggie va s’épanouir. Elle va notamment se lier avec le meilleur ami de son frère : Brooks, qu’elle va très tôt demander en mariage comme la jeune fille fougueuse et un peu fofolle qu’elle était. Mais alors qu’elle l’attendait dans la forêt pour la répétition de leur cérémonie, l’indicible se produit et Maggie y assiste, se faisant à son tour agresser. Elle en sort avec un lourd trauma qui l’empêche de prendre à nouveau la parole et de sortir de chez elle.

Toutes les personnes brisées n’ont pas nécessairement besoin d’être réparées. Parfois il leur suffit d’être aimées. Ce serait dommage que seuls les gens qui sont entiers aient droit à l’amour.

J’ai de suite été frappée par l’émotion que j’ai ressentie dans la plume de l’autrice lorsqu’elle a écrit ce personnage et j’ai mieux compris à la fin pourquoi. Maggie, c’est un peu le double de Brittainy C. Cherry, qui sans avoir subi le traumatisme de son héroïne a elle aussi eu beaucoup de mal à s’exprimer devant les gens en qui elle n’avait pas confiance autrefois. Ainsi quand elle se met dans la peau de Maggie, ça sonne juste !

D’habitude, je n’aime pas les histoires tristes mais avec cette autrice, c’est juste tellement beau que je ne peux que fondre à chaque fois. Ici, l’histoire de Maggie et de son ancre, Brooks, m’a bouleversée. Maggie était une petite fille charmante, j’adorais la famille et la vie qu’elle s’était construite, qui était pleine de magie, alors quand le drame la frappe ça m’a fait d’autant plus mal. Tout est parfaitement décrit, la peur traumatique de parler, les souvenirs qui remontent sans cesse, les crises d’angoisse à l’idée de sortir, mais aussi les difficultés que ça représente pour sa famille, sa soeur, le couple de ses parents. Ça fait mal, parfois on déteste certains d’entre eux qui ont des réactions horribles avec elle, la traitant très mal, mais on comprend aussi la maladresse et la douleur que ça cache derrière. Bravo à Brittainy C. Cherry d’avoir réussi à décrire cela avec tant de justesse.

Heureusement tout n’est pas sombre dans cette histoire, il y a Brooks, le doux rayon de lumière de l’histoire. C’est lui qu’elle aimait enfant. C’est lui qui porte le poids de ce qu’elle a vécu. C’est lui qui est sa fenêtre sur le monde. Jamais il ne la quitte tout au long de son adolescence où il communique avec elle de toute sorte de façon, notamment par la musique – qu’est-ce que j’aime ça !. Quand il réalise ses sentiments, c’est une évidence pour nous et j’ai aimé le soin qu’il prend à bâtir quelque chose avec elle, en tenant compte de ses sentiments. Leur couple est magique de part tout ce qu’ils partagent aussi : leur goût pour la musique, les livres annotés qu’ils échangent, leur compréhension mutuelle. Oui, il y aura des obstacles mais ils les surmonteront toujours et reviendront inlassablement l’un vers l’autre. Ainsi jamais je n’ai été agacée par les choix et réactions de l’un ou l’autre même quand ça les éloignait, c’est rare !

Avec leur histoire et celle des parents de Maggie, ainsi que de leurs amis et proches, car les frère et soeur de Maggie ont de l’importance, comme les potes musiciens de Brooks ou la voisine de Maggie qui lui rend sans cesse visite, tout ce petit monde fait bien comprendre au lecteur que le « Silence Matters« . Ce n’est pas parce qu’on ne parle pas avec des mots qu’on n’a rien à dire et qu’il ne faut pas tenter de nous écouter et de nous comprendre. Chacun peut vivre un traumatisme dans sa vie, ça peut prendre bien des formes. Il faut juste être patient et écouter celui qui souffre quand il en a besoin. Une présence aux côtés de quelqu’un peut faire beaucoup.

Alors merci à Brittainy C. Cherry d’avoir une fois encore su trouver les mots pour nous partager cette histoire et l’écho qu’elle représente pour elle et peut-être pour bien des lecteurs qui en auront (eu) besoin.

J’ai trouvé pour quelle cause je veux militer, dit-elle en me prenant la main. Je veux me battre pour toi, pour les gens comme toi. Je veux me battre pour ceux qui n’ont pas de voix, mais qui hurlent pour qu’on les entende.

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Kiriiti, La mélodie des mots (avec playlist), Home sweet read, Une histoire de, Les lectures sucrées, Calysse, Vous ?

9 commentaires sur “The Silent Waters de Brittainy C. Cherry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s