Livres - Fantasy / Fantastique

Diamants de Vincent Tassy

Titre : Diamants

Auteur : Vincent Tassy

Editeur : Mnémos

Année de parution : 2021

Nombre de pages : 373

Histoire : D’un hiver sans fin naît l’espoir d’un printemps radieux
L’Or Ailé, de la cité immortelle, est descendu des cieux.
Seigneur ou roturier, lequel deviendra son suivant ?
Serviteur, conseiller, dévoué ou confident
Dans le labyrinthe d’Œtrange, il devra le guider
Du royaume de Ronces, aux Brumes emplies de danger.
De l’hiver au printemps, de l’obscurité à la lumière
Percerez-vous les secrets de L’Or Ailé venu sur Terre ?

Mon avis :

Entrer dans Diamants est vraiment une expérience singulière. Je ne sais pas si j’aurais osé de moi-même alors je remercie les éditions Mnémos et Babelio de m’en avoir offert l’opportunité car j’aurais manqué un grand titre !

Vincent Tassy, que je ne connaissais pas, est pourtant déjà un auteur installé qui propose une oeuvre singulière empruntant beaucoup au fantastique et à la littérature classique voire gothique. Il dirige d’ailleurs une collection consacrée à la réédition d’ouvrages oubliés du romantisme noir chez Le Chat Noir.

Avec Diamants, influencée par la superbe couverture où l’on retrouve le bout d’un tableau d’Alexandre Cabanel (artiste peintre du XIXe), j’ai d’abord eu le sentiment d’être dans un récit à la frontière entre la mythologie et la Renaissance. En effet, nous découvrons un royaume qui est en tension avec ses voisins et qui reçoit la visite d’un être mystique : l’Or Ailé, un ange qui ne les visite que rarement et dont ils oublient tout ensuite. Les débuts de l’histoire sont entêtants mais brumeux, étrange et singulier, nous embarquant dans une histoire comme on n’en a jamais lu. La plume fort poétique de Vincent Tassy plante de suite le décor et nous prend à son piège.

Grâce aux regards croisés de nombreux personnages vivant cet étrange événement, nous suivons pas à pas celui-ci dans toute sa singularité, que ce soit à travers le regard des filles de la Reine, de la Reine elle-même, du devin de celle-ci ou du serviteur de l’ange. Chacun offre son propre regard sur ce qui se passe et sur les questions qui vont nécessairement en naître. Le lecteur lui s’interroge sur ce monde qui accepte si facilement l’arrivée sur Terre d’un ange, d’un monde où la magie semble partout et nulle part, d’un monde où une Reine peut voir son mari la quitter pour aller régner dans de drôles de terre aux nord, enfin d’un monde où nécessairement l’Or Ailé va susciter bien des convoitises et des mystères.

J’ai beaucoup aimé me laisser entraîner dans ce récit singulier où contrairement à ce que je croyais aux débuts, la narration va se faire bien plus rythmée au fil des pages, tel le son d’un tambour qui monte, qui monte. J’ai aimé découvrir le royaume de Vaivre, les relations entre les membres de la famille royale, les secrets qu’ils cachent. J’ai aimé suivre les tensions qui éclatent entre Vaivre et les royaumes voisins, ainsi que les raisons de la convoitise de ses derniers. J’ai aimé me sentir intriguée par le sombre royaume de Ronce où vit le mari de la Reine de Vaivre. Tout est parfaitement écrit pour que l’on bascule et plonge de plus en plus profondément dans les sombres et douloureux mystères de cet univers.

L’auteur mélange avec brio histoire mythologique et mystique avec l’Or Ailé et son serviteur-esclave où l’on s’interroge sur ses origines, les raisons de sa venue et ses pouvoirs, histoire politique et histoire plus intime. Car au coeur de tout cela, si on n’y regarde bien, il n’y a qu’une chose : l’amour qui unit les personnages et l’auteur excelle à décrire les différentes formes qu’il peut prendre avec beaucoup d’émotion et de profondeur. Il sait parler de la complexité des sentiments unissant des parents à leurs enfants, un couple issus d’un mariage arrangé, un monarque pour un autre, un serviteur pour son maître, un humble humain pour une divinité. Alors ce n’est pas tout rose loin de là, ce sont toujours des relations sombres et complexes où la noirceur n’est jamais bien loin, mais c’est ce qui les rend si riche et marquante.

J’ai beaucoup aimé la tonalité cathartique de l’oeuvre avec les nombreuses introspections des personnages qui naissent au fil des pages. La plume poético-gothique de l’auteur s’y prêtait à merveille avec le sentiment d’être très proche des contes de fée merveilleux d’une autre époque. J’ai moins aimé au final les enjeux politiques qui nous ont embarqué à la fin dans un interminable conflit ponctué par de longs combats que j’ai trouvé assez indigestes, car ce n’était pas là le propos de l’oeuvre pour moi. Moi, ce qui me touchait dans ce récit, c’était la langueur dépressive de personnages à la recherche d’eux-même et tant pis si le décor n’était resté qu’un décor.

Malgré la longueur de ma chronique qui pourrait faire croire que j’ai bien fait le tour de l’oeuvre, je ne vous ai qu’effleuré le contenu de ce texte si puissant et évocateur qui m’a quasiment charmée de bout en bout. J’ai adoré la plume de l’auteur. J’ai adoré sa façon d’écrire ses personnages. J’ai adoré son ton et son ambiance, la mythologie imaginée et l’univers dans lequel il nous a mélancoliquement et dramatiquement plongé. N’eût été cette fin et ce conflit qui n’en finissaient plus, je pense qu’on aurait pu parler de coup de coeur tant le texte est excellent et offre ce que j’attends de l’utilisation d’une mythologie d’inspiration antique. Je comprends parfaitement la classification de ce roman de Vincent Tassy en pépite de l’imaginaire, ce sera un auteur que je suivrai !

(Merci à Mnémos et Babelio pour cette lecture !)

> N’hésitez pas à lire aussi les avis bien plus pointus de : Fourbis & Têtologie, Yuyine, Les histoires de Lullaby, Les chroniques du chroniqueur, Book en stock, Carolivre, Livraisons littéraires, Elo-dit, Boudicca, Didi conseils, Vous ?

12 commentaires sur “Diamants de Vincent Tassy

  1. Je t’avoue que ce roman m’intrigue totalement mais m’effraie tout autant ! J’ai vraiment envie de tenter l’expérience même si je ne suis pas certain d’en tenir tous les tenants et les aboutissants lors de ma lecture.
    En tous les cas ta chronique donne très envie 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, ravie de savoir vous donner envie déjà !
      J’avoue que j’étais aussi un peu inquiète en commençant et finalement j’ai adoré parce que c’est exactement le genre d’ambiance et de développement que j’aime dans les titres avec une mythologie comme ici. Mais je comprends que ça partage ^^’

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s