Livres - Romance

The Gravity of Us de Brittainy C. Cherry

Titre : The Gravity of Us

Auteurs : Brittainy C. Cherry

Editeur vf : Hugo New Romance (Poche)

Année de parution : 2018

Nombre de pages : 421

Histoire : C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur coeur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.
Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux soeurs aînées orphelines. Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.
Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre.
Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.
Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.
Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol.

Mon avis :

Je le dis à chaque fois, mais Brittainy C. Cherry est définitivement une autrice de romance contemporaine dont les mots me touchent infiniment. Peu importe l’histoire qu’elle peut raconter, elle sait trouver les mots pour atteindre mon coeur, l’enlacer, l’enserrer et le torturer aussi.

Dans The Gravity of us, j’ai à nouveau été soufflée par son talent pour faire exister des personnages. Il m’a ravagée avec les histoires de famille de Graham et Lucy et si elle a parfois été trop loin dans le mélodrame pour moi dans les dernières pages, elle a su se rattraper pour nous offrir une fin parfaite et particulièrement émouvante !

Elle portait son cœur en écharpe, alors que le mien était bouclé par des chaînes métalliques tout au fond de mon âme.

Ce nouveau roman, c’est l’histoire de la douce, pétillante et solaire Lucy ou Lucille, la benjamine de trois soeurs très différentes qui ont perdu leur mère il y a quelques années. Lucy, c’est le coeur de cette famille, celle sur qui on peut toujours compter, et quand commence l’histoire, elle soutient sa soeur qui a eu le cancer et dont le mari l’a quittée à cause de ça. Face à elle, il y a Graham, un écrivain à succès qu’elle adore, mais un type totalement froid et antipathique au premier abord. Elle découvre par hasard qu’il est le mari de sa soeur aînée qu’elle ne voit plus. Celle-ci enceinte et n’ayant jamais voulu l’être quitte son mari alors que sa fille prématurée est en soin néonat’. Lucy va alors bon gré mal gré se glisser dans la vie de Graham qui ne le veut pas trop pour aider sa nièce et le nouveau papa.

Je dois dire qu’au début, l’histoire n’avait rien pour me plaire. Je ne suis pas fan des histoires où l’un des membres est déjà en couple. Je ne suis pas fan des drames tire larme où l’un des personnages est malade. Mais Brittainy C. Cherry a l’art et la manière pour toujours me plaire avec ses histoires et elle sait toujours trouver les mots pour atteindre mon coeur. Ce fut à nouveau le cas ici.

Il y a sûrement un million de raisons pour lesquelles tu penses que ça ne pourrait pas marcher, mais une seule raison suffit pour que ça marche. Cette raison, c’est l’amour.

J’ai d’abord été intriguée par le caractère très bourru de Graham. J’ai adoré qu’il soit plus doué à l’écrit qu’à l’oral avec les mots. Sa relation avec son ancien professeur d’écriture est magique. C’est un gros ours que Lucy et surtout sa fille, Talon, vont réussir à complètement attendrir sous nos yeux et pourtant cela n’avait rien de simple. Graham a été victime de l’alcoolisme de son père enfant et ne s’en est jamais remis. Il n’a confiance en personne et ne s’attache à personne de peur qu’ils le quittent à nouveau.

Du coup, j’ai totalement fondu quand je l’ai vu peu à peu s’attacher à sa fille malgré la situation plus que difficile, c’était adorable de le voir tout faire pour elle malgré de nombreuses maladresses. Car Graham est quelqu’un de très maladroits dans ses relations aux autres, c’est ce qui m’a le plus touchée. Ainsi, la relation qu’il construit avec Lucy n’a rien de simple malgré le caractère facile de celle-ci. Il est très dur parfois avec elle. Il a du mal à s’ouvrir et il va parfois se montrer odieux. Mais Lucy est un vrai rayon de soleil plein de patience et Talon va être le plus beau des ponts pour les rapprocher.

C’était comme si le paradis et l’enfer étaient entrés en collision, et que, quel que fût le choix, c’était bien et mal à la fois.

J’ai beaucoup aimé assister à la naissance de leurs sentiments. Ceux-ci n’étaient pas prévu ni par l’un ni par l’autre. Et contrairement à ce que je pensais, ce fut fait avec beaucoup de tendresse et de subtilité, l’autrice prenant son temps et prenant bien compte de la situation de chacun. Ainsi, il n’est jamais question de tromperie et ils attendent énormément contrairement à ce dont on les accuse. J’ai aimé le regard protecteur qu’Ollie, le prof de Graham, et sa famille vont poser sur eux. J’ai détesté en revanche l’attitude des deux soeurs envers eux.

C’est là où je trouve que l’autrice a été trop loin dans le mélodrame, comme si le passé de Graham, la naissance de Talon et le départ de Lyric/Jane ne suffisait pas, il a fallu qu’en plus elle imagine des soeurs juste détestables avec Lucy. Contrairement à l’héroïne, je ne suis pas quelqu’un qui pardonne facilement et j’ai détesté la façon dont les deux soeurs vont tour à tour s’en prendre à elle. J’ai trouvé que l’autrice en faisait trop et ça m’a franchement énervée, même si c’était totalement réaliste malheureusement.

Ce qu’il y a de plus dur dans la vie, c’est de voir une personne que vous chérissez marcher tout droit dans le feu alors que vous ne pouvez rien faire d’autre que rester planté là, à la regarder se consumer.

Ainsi, plus qu’une romance j’ai découvert ici une très belle histoire famille, celle choisie par le coeur et non décidée par le sang. J’ai été profondément émue par la relation entre Graham, Lucy et Talon. J’ai aimé voir grandir celle-ci avec eux. J’ai été émue par la naissance de leurs sentiments et l’éclosion de Graham qui était si longtemps resté à l’état de bourgeon. L’autrice m’a encore séduite et ravagée de par ses mots. Dommage qu’elle gâche tout à certains moments par un mélodrame trop appuyé et surabondant.

L’air au dessus de ma tête, la terre sous mes pieds, le feu en moi et l’eau tout autour…

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Kiriiti, Hope bookine, Butcher Book, Chnichni, Une vie des livres, Vous ?

5 commentaires sur “The Gravity of Us de Brittainy C. Cherry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s