Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Coco : L’île magique de Keisuke Kotobuki


Titre : Coco : L’île magique

Auteur : Keisuke Kotobuki

Editeur vf : Ki-oon (Kids)

Année de parution vf : 2021

Nombre de tomes : 1 (en cours)

Histoire : Coco, une magicienne en herbe aux pouvoirs explosifs !
Sur l’île de la jeune Coco, tous les habitants possèdent des pouvoirs magiques. Ils s’en servent comme source d’énergie pour faire fonctionner les machines, gonfler les voiles des bateaux, éclairer les rues… Les enfants apprennent à maîtriser cette force à l’école, mais Coco a un problème : dès qu’elle essaie d’utiliser ses capacités, elle provoque des catastrophes !
Pourtant, sous ses airs détachés, elle cache le rêve de devenir une magicienne digne de ce nom… Le professeur, un inventeur de génie, sent son potentiel et la fait participer à ses expériences… qui finissent toujours en explosions ! Cependant, l’énergie dégagée par l’enfant ne passe pas inaperçue : un étrange personnage encapuchonné est à sa recherche… Quel est donc son but ?
Retrouvez la poésie et l’humour de l’auteur de Roji ! dans cette nouvelle aventure tout en couleurs ! Le monde de Coco – L’Île magique remplira votre quotidien d’une bonne dose de magie et d’enchantement !

Mon avis :

N’étant pas vraiment le coeur de cible, je lis peu de mangas destinés aux plus jeunes habituellement. Mais comme d’habitude, les éditions Ki-Oon on su me donner envie, notamment grâce à la prépublication du premier chapitre dans leur magazine. Et ils ont eu raison car Coco fut vraiment une charmante lecture jeunesse à mettre entre toutes les mains des petits lecteurs.

Tout d’abord, c’est un charmant objet. Dans un sens de lecture français, l’ouvrage se présente sans jaquette mais avec un couverture à rabat comme à l’époque de DragonBall, ce que j’aime bien, je l’avoue. Je préfère cela aux jaquettes qui gêne la lecture pour les enfants. L’objet est bien souple et surtout l’ensemble est entièrement colorisé. Le trait simple de Kotobuki est parfait pour le jeune lecteur, tout comme sa narration et ses dialogues pas trop nombreux, ce qui donne des pages aérées et faciles à lire.

Côté histoire, nous avons un schéma typique de la littérature jeunesse avec une jeune héroïne, Coco, qui a d’immenses pouvoirs cachés qu’elle ne maîtrise pas et n’ose pas utiliser. Elle se fait repérer par une créature mystérieuse, ressemblant à un chat, qui aimerait bien les utiliser, mais cela attire aussi des personnes aux desseins bien plus sombres. 

Le caractère assez nonchalant de l’héroïne peut surprendre. Cela donne un ton assez décalé au récit, assez lent et peut-être un peu mou et fade parfois. Heureusement, les personnages qui l’entourent ont plus de peps’. On la suit chez elle, à l’école, déambulant dans les rues, avec ses amis ou encore chez un inventeur de génie. Mais ce premier tome est avant tout une introduction à son univers et sa vie.

La narration est archi simple mais distille déjà des petits mystères qui plairont aux jeunes lecteurs. Le choix de l’héroïne, des lieux où elle se rend, des aventures qu’elle vit, tout est fait pour que ça parle et plaise aux petits lecteurs. Pour le lecteur adulte, cela pourra paraitre un peu vide et contemplatif parfois. Cependant sous le trait de Kotobuki cela a un charme tout particulier.

Celle-ci a en effet un trait très rond et doux mais légèrement décalé avec des couleurs peintes qui créent comme un cocon pour le lecteur. Elle a un dessin de suite reconnaissable avec son économie de trait rappelant un peu les premiers mangas de Tezuka, me faisant dire qu’ils sont facilement animable de façon simple.

Avec Coco, Ki-Oon propose un titre jeunesse sur fond de magie et de découverte de soi légèrement drôle et décalé, qui tranche avec la production souvent plus tout feu tout flamme qu’on propose aux plus jeunes. J’avoue que j’aime cette originalité, ce ton différent, plus lent, plus calme et peut-être plus profond ainsi. Cette introduction m’a beaucoup plu et m’a donné envie de la faire découvrir à mes jeunes élèves de CP-CE1 pour leur proposer une lecture manga à leur portée.

(Merci à Ki-Oon pour cette lecture)

 >N’hésitez pas à lire aussi les avis de : L’Apprenti Otaku, Vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© 2021 Keisuke Kotobuki

 

8 commentaires sur “Coco : L’île magique de Keisuke Kotobuki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s