Livres - Jeunesse / Young Adult

Le Berger et l’Assassin de Henri Meunier et Régis Lejonc

Titre : Le Berger et l’Assassin

Auteurs : Henri Meunier et Régis Lejonc

Éditeur : Little Urban

Date de parution : 7 janvier 2022

Nombre de pages : 80

Résumé : « Dès que j’irai un peu mieux, tu me feras passer la montagne. ? Je ne sais pas. Je vais y réfléchir. ? Ce n’était pas une question. ? Pour moi, c’en est une ». Le berger but un peu du lait de ses brebis à même le pot à traire. Puis il tendit le pot à l’assassin. « Qui que tu sois, la montagne est plus dangereuse que toi ».

Mon avis :

Pour entamer l’année 2022, Little Urban frappe fort en réunissant deux auteurs jeunesse prolifiques dans une ambiance froide et rude.

C’était en ce qui me concerne ma première rencontre avec le duo Henri Meunier et Régis Lejonc, n’ayant lu le premier que sur Jurassic Poule, une petite BD détonante. J’avais également entendu parler du second mais dans un registre bien différent. Ainsi je ne les attendais pas du tout sur ce registre car Little Urban propose ici avec eux quelque chose de bien plus adulte : une sorte de nouvelle illustrée destinée à de grands enfants ou des adultes amateurs de beaux livres illustrés.

Le Berger et l’Assassin est en effet une nouvelle qui rappelle par son ambiance les oeuvres provençales et âpres de Pagnol avec ces grands espaces et cette montagne fascinante et sauvage. Illustrée par de grandes planches de dessins tout en aplats de couleur de Régis Lejonc, rappelant les estampes japonaises, l’objet livre surprend. On y ressent toute la puissance de la nature et son côté sauvage et indomptable mais paisible aussi à sa façon.

L’histoire, elle, a quelque chose de rude et authentique. C’est une sacrée expérience de lecture. Elle rappelle un certain vieux film : Le juge et l’assassin. On suit un assassin réfugié à la montagne fuyant l’oppression et un berger bourru mais gentil qui l’aide dans son périple et le cache. Une histoire en duo sans le moindre nom et avec très peu d’échange de paroles où l’âpreté du décor se mêle à celle de leur histoire pour un récit puissant et quasi silencieux où la montagne nous marque.

J’ai beaucoup aimé cette ambiance à l’ancienne, un peu désuète, rappelant la littérature du début XXe avec cette montagne comme seul espace de liberté. Les auteurs y greffent en plus le thème de la montée des extrêmes en Europe dans ces années-là. Il y a donc un niveau de lecture supplémentaire fort intéressant qui donne envie de creuser la chose.

Ce premier album de l’année fut donc une belle surprise, riche en enseignements, avec à nouveau une montagne qui m’a fascinée comme décor et une histoire puissante à lire comme un témoignage.

Merci à Little Urban pour cet envoi et leur confiance !

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Vous ?

7 commentaires sur “Le Berger et l’Assassin de Henri Meunier et Régis Lejonc

  1. Vu la couverture et le ton du récit, je ne me serais pas forcément attendue à cet éditeur.
    J’avoue que sans ton avis, je n’aurais pas prêté outre mesure attention au titre et au livre… Mais je trouve intéressant d’avoir su greffer une thématique historique à cette rencontre presque silencieuse.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s